Lammele ou agneau de Pâques

Share Button

Bonjour les gourmands,

J'espère que vous allez tous bien... Aujourd'hui, j'aimerais vous partager une tradition de ma région : L'Alsace, chère à mon coeur.

Comme vous le savez certainement, la fête de Pâques est dédiée au Christ. C'est en effet le dimanche de Pâques que le Christ ressuscite. Pour les Catholiques, ce jour est à la fête. Jésus Christ est revenu d'entre les morts, après avoir été crucifié le Vendredi Saint.

Le Carême est une période de jeûne et d'abstinence de 40 jours, faisant référence aux 40 jours de jeûne du Christ dans le désert. Autrefois, le Carême était plus respecté qu'aujourd'hui. Et il fallait écouler tous les oeufs accumulés durant cette période. L'oeuf étant également assimilé à la fécondité, à la vie.

C'est ainsi qu'en Alsace est née la tradition du lammele (agneau pascal en génoise). Le lammele était partagé en famille lors du petit déjeuner, le dimanche de Pâques. Encore un symbole, puisque l'agneau représente le Christ. Une autre façon de lui rendre hommage et de célébrer sa résurrection.

On retrouve l'Agneau Pascal sous différentes appellations : Osterlammele, lamele, ou lammele (prononcé "lamala dans le Haut Rhin). La tradition veut que cette pâtisserie en forme d'agneau soit offerte le matin de Pâques.

Bon, je crois que ça suffit pour le cours d'Histoire (je détestais déjà cette matière à l'école...).  Alors place à une recette bien gourmande. Une recette de Christophe Felder, pâtissier Alsacien. Son agneau Pascal est réalisé avec un pain de Gênes hyper parfumé. Il tout simplement à tomber.... Merci à lui pour le partage de sa recette.

Concernant le moule, je vous conseille un moule en terre cuite. Je trouve que la cuisson est plus homogène. Mais il existe aussi des moules en fibre de carbone

 

  • Pour 2 grands moules à agneaux 
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de cuisson : 30 minutes à 160°C
  • Difficultés : facile

 

Ingrédients

  • 70g de beurre + 20g pour le moule
  • 400g d’œufs
  • 135g de sucre
  • 3g de sucre vanillé
  • 80g de pâte d’amande
  • 10g de miel d’acacia
  • 1g de sel fin
  • 2g de zeste de citron
  • 175g de farine + un peu pour le moule
  • 50g de Maïzena
  • Sucre glace

 

  1. Préchauffez le four à 160°C.
  2. Faites fondre le beurre et réservez.
  3. Versez ¼ des œufs dans le bol de votre robot, et mélangez à vitesse 2 avec le fouet.
  4. Ajoutez les sucres, la pâte d’amande, le miel, le sel et les zestes de citron.
  5. Fouettez à grande vitesse.
  6. Versez le reste des œufs, et fouettez encore quelques minutes.
  7. Placez le bol du robot dans la casserole au bain-marie.
  8. Fouettez quelques minutes (l’appareil ne doit pas être chaud, mais tempéré.).
  9. Replacez le bol sur votre robot, et fouettez énergiquement jusqu’à complet refroidissement. Un ruban doit se former lorsque vous soulevez la maryse.
  10. Tamisez la farine et la Maïzena.
  11. Versez-les en pluie, et mélangez délicatement avec une maryse.
  12. Puis, ajoutez le beurre fondu.
  13. À l’aide d’un pinceau, graissez généreusement vos moules de beurre fondu. N’hésitez pas à en mettre une bonne couche sur les oreilles (ces dernières ont tendance à attacher). Puis farinez légèrement.
  14. Tapotez doucement vos moules sur le plan de travail afin de faire tomber l ‘excédent de farine.
  15. Refermez les moules, puis versez la pâte.
  16. Faites cuire 30 minutes à 160°C.
  17. Démoulez dès la sortie du four et laissez refroidir.
  18. Saupoudrez de sucre glace.

2

7

11

14

3

8

12

15

4 - 5 - 6

9

13

JOYEUSES PÂQUES !!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Galette des rois aux pommes

Share Button

Je vous présente une superbe galette composée d’une pâte feuilletée croustillante et d’une compotée de pommes vanillée. Elle est juste parfaite ! Pas trop lourde, au bon goût de fruits.

 

Ingrédients pour 1 galette

  • 3 rouleaux de pâte feuilletée de 230g ou 460g de pâte feuilletée maison
  • 1kg de pommes
  • 50g d’eau
  • 30g de miel
  • 10g de vanille liquide
  • 1 cs de cannelle
  • 1 oeuf + sel pour la dorure
  1. Pelez, épépinez et taillez vos pommes en brunoises.
  2. Réservez environ 250g de pommes.
  3. Mettez le reste dans une casserole avec l’eau, le miel, la vanille et la cannelle.
  4. Laissez mijoter à couvert pendant 10 à 12 minutes sur feu doux.
  5. Mixez si besoin.
  6. Rajoutez les pommes réservées, et laissez encore cuire 4-5 minutes. Les pommes doivent être fondantes, mais pas réduites en compote.
  7. Versez la compotée dans un cercle  plus petit que votre disque de pâte. C’est important pour la soudure. Moi, j’ai utilisé un cercle de 20cm de diamètre.
  8. N’oubliez pas la fève !!!! (Pas comme moi )
  9. Réservez au congélateur pendant 2 heures environ. (Cette étape n’est pas obligatoire. Vous pouvez très bien déposée la compote directement sur le disque de pâte feuilletée ou la pocher avec une poche à douille.)
  10. Pour les courageux, abaissez votre pâte à 2mm d’épaisseur environ. Puis avec un cercle de 24cm de diamètre, découpez 3 disques.
  11. A l’aide d’un rouleau « losanges« , réalisez des losanges sur un disque de pâte.
  12. Placez un disque de pâte feuilletée sur une plaque munie de papier sulfurisé, en le retournant. (Le dessous d’une abaisse est plus lisse et plus parfait que le dessus.)
  13. Avec un pinceau humidifiez le pourtour du disque avec de l’eau ou du jaune d’oeufs. Vous pouvez vous aider avec le cercle de 20cm, en laissant une légère empreinte. Attention de ne pas découper la pâte.
  14. Décerclez et déposez votre insert à la pomme bien au centre.
  15. Fermez avec votre 2ème disque en le retournant également.
  16. Appuyez sur les bords pour sceller la pâte. Puis chiquetez avec un couteau.
  17. Dorez avec un mélange oeuf/sel.
  18. Déposez délicatement le décors « losanges ». Puis faites des trous avec la pointe d’un couteau (cheminée) pour laisser passer l’air.
  19. Dorez à nouveau.
  20. Réservez 12 à 24h au frigo pour obtenir une galette parfaitement ronde. Mais cela n’est pas obligatoire. Si vous êtes pressés, une heure au frigo suffira.
  21. Dorez.
  22. Enfournez 40 minutes à 180°C.
  23. A la sortie du four, badigeonnez la galette de confiture de pommes (trouvée à Grand Frais pendant la période des fêtes) ou d’abricot.

Alors qui a eu la fève ????

Share Button

Kipferle ou croissants à la vanille (bredele)

Share Button

En Alsace, la tradition veut que pendant la période de l’Avent, on confectionne des biscuits appelés bredele (Bas-rhin) ou bredala (Haut-rhin). Il en existe de toutes sortes… Certains sont même revisités. Les traditionnels sont évidemment les butterbredele, les schwowebredele, les anisbredele, les kipferle, les spritzbredele, les zimmetsterne…

Les recettes viennent du livre de Suzanne Roth.

Retrouvez toutes mes recettes de fête ici : Noël

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 2 heures
  • Temps de cuisson : 10 à 15 minutes à 190°C

 

Ingrédients 

  • 320g de farine
  • 60g de noisettes moulues
  • 60g d’amandes moulues
  • 120g de sucre
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 270g de beurre tempéré
  1. Battez le beurre et le sucre en pommade. (texture d’une mayonnaise)
  2. Ajoutez les jaunes un à un.
  3. Ajoutez ensuite les poudres d’amandes et de noisettes, et la farine.
  4. Mélangez afin que la pâte soit homogène.
  5. Réservez la pâte au frigo pendant 2 heures.
  6. Préchauffez votre four à 190°C.
  7. Détaillez la pâte en de petites boules. Puis formez des boudins afin de confectionner les croissants. (cf la vidéo plus bas)
  8. Cuire 10 à 15 minutes à 190°C.

 

Finition : sucre fin, sucre vanillé, vanille en poudre

A la sortie du four, roulez-les encore tièdes dans le mélange sucre/sucre vanillé/ vanille en poudre.

BONNES FÊTES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Chocolat chaud de Noël

Share Button

Demain, c'est la Saint-Nicolas, et j'avais envie d'un goûter gourmand. Rien de tel lorsqu'il fait froid dehors, et lorsque les enfants rentrent de l'école...

Dans mon article précédent, je vous ai donné ma recette des fameuses brioches alsaciennes en forme de bonhomme : les mannele 

Et pour aller avec les brioches, qui diriez-vous d'un bon chocolat chaud de Noël ?

  • [bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour deux tasses
  • Temps de préparation : 10 minutes
  • Difficultés : facile

Ingrédients 

  • - 300g de lait
  • - 200g de crème
  • - 90g de chocolat au lait ou noir
  • - 4 bâtons de cannelle
  • - 1 pointe de piment d'Espelette
  • - 1 gousse de vanille
  • - Guimauves, chantilly, billes de chocolat... (facultatif)
  1. Dans une casserole, faites chauffer le lait, la crème, la cannelle, la gousse de vanille fendue et grattée, et le piment d'Espelette.
  2. Laissez infuser 5 minutes, et remettre la casserole sur le feu.
  3. Retirez la gousse de vanille en l'essorant avec vos doigts et la cannelle.
  4. Ajoutez le chocolat concassé, et mélangez.
  5. Servez avec des guimauves, de la chantilly... ou simplement comme ça.

 

 

Rocher coco comme un Raffaello

Share Button

Nouvelle recette de rochers, mais cette fois à la noix de coco, façon Raffaello®. Cette fois, les vrais sont bien meilleurs. Que voulez-vous, on n'aura jamais la vraie recette.

Cela dit la mienne, ou plutôt celle trouvée sur le site cookomix est bonne quand même. Ces petits (gros) rochers sont composés de gaufrettes à la vanille, de chocolat blanc, d'une noisette entière, et bien sûr de noix de coco. 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour 32 rochers
  • Temps de préparation : 45 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : facile

Ingrédients 

  • - 100g de gaufrettes à la vanille
  • - 400g de lait concentré non sucré
  • - 30g de noix de coco râpée
  • - 50g de chocolat blanc
  • - 32 noisettes
  1. Mixez les gaufrettes et réservez.
  2. Chauffez le chocolat au bain-marie.
  3. Ajoutez le lait concentré, la noix de coco et les gaufrettes. Mélangez.
  4. Réservez 6 heures au frigo.
  5. Formez ensuite des boules de la taille d'une noix et insérez une noisette.

Enrobage

  • - Noix de coco
  • - 300g de chocolat blanc
  1. Faites fondre le chocolat. Perso, je l'ai tempéré, mais d'après le site de cookomix, ce n'est pas nécessaire. Vérifiez quand même que le chocolat est à 29°C.
  2. Mettez la noix de coco dans un récipient à côté.
  3. A l'aide d'une fourchette à chocolat, trempez chaque boule dans le chocolat puis roulez-les dans la noix de coco.
  4. Placez chaque rocher sur une plaque munie de papier cuisson, et réserver une petite heure au frigo.

Si vous voyez que le chocolat commence à épaissir, n'hésitez pas à le rechauffer 15 secondes au micro-onde. C'est ce que j'ai fait. Car à moins de travailler très vite, le chocolat baisse vite en température. Sinon, la coque risque d'être trop épaisse. Puis vous n'aurez pas assez de chocolat. 

Bonne dégustation !!!!!!!!

Share Button

Bûche Christmas (chocolat blanc/orange aux épices)

Share Button

Dans la série des bûches, voici la Christmas, réalisée avec le moule bûche de Pavoni que je trouve très élégant. 

Je cherchais l'inspiration lorsque je me suis souvenue du jus d'orange chaud que je bois généralement lors du marché de Noël. J'avais envie de ma bûche ait un goût de Noël.

Ma bûche se compose ainsi d'un coulis d'orange aux épices, d'une mousse chocolat blanc et d'un biscuit dacquoise.

Par contre, je suis désolée mais je n'ai pas de photos de la découpe. C'était une commande. 

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

  • Pour 1 bûche
  • Temps de préparation : 2 heures
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : Intermédiaire

Insert coulis d'orange aux épices

  • - 200g de jus d’orange
  • - 1cc de 4 épices
  • - 2 bâtons de cannelle
  • - 2 étoiles de badiane
  • - 1 cc de gingembre moulu
  • - 20g de miel
  • - 5g de sucre
  • - 1 gousse de vanille
  • - 3g de pectine NH
  1. Chauffez le jus d’orange avec la gousse de vanille fendue et grattée, la cannelle, la badiane, le gingembre, le miel et le 4 épices.
  2. Laissez infuser 30 minutes.
  3. Mélangez le sucre avec la pectine. (Cela évite les grumeaux)
  4. Portez le jus de clémentine à ébullition.
  5. Versez le mélange sucre/pectine en pluie tout en mélangeant au fouet.
  6. Cuire une minute après ébullition.
  7. Versez le coulis dans un moule à insert.
  8. Faites prendre au congélateur.

 

Biscuit dacquoise

  • - 80g de sucre semoule
  • - 40g de sucre glace
  • - 80g de blancs
  • - 65g de poudre de noisettes
  • - 20g de fécule
  1. Sur une plaque munie de papier cuisson, préparez votre gabarit : 1 rectangle légèrement plus petit que votre moule/gouttière.
  2. Montez les blancs avec le sucre afin de réaliser une meringue.
  3. Tamisez la fécule et le sucre glace.
  4. Incorporez délicatement la poudre de noisettes, la fécule et le sucre glace à la meringue avec une maryse.
  5. Pochez la préparation avec une douille unie en vous aidant de vos gabarits. PS : N’oubliez pas de retourner la feuille. On ne veut pas manger de stylo.
  6. Cuire 12 minutes à 180°C. Surveillez bien votre four.

 

Mousse chocolat blanc

  • - 300g + 130g de crème liquide entière
  • - 200g de chocolat blanc
  • - 10g d’extrait de vanille liquide
  • - 4g de gélatine (2 feuilles)
  1. Hydratez la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Chauffez 130g de crème avec l’extrait de vanille.
  3. Incorporez la gélatine essorée et mélangez bien.
  4. Concassez le chocolat blanc.
  5. Versez la crème en 3 fois sur le chocolat. Mélangez à la maryse.
  6. Montez les 300g de crème en chantilly.
  7. Une fois le chocolat à 35°C, incorporez-le délicatement à la crème fouettée. Si votre chocolat n’est pas assez chaud, il risque de cristalliser au contact de la crème froide.

Montage

  1. Remplissez le moule à 1/3 de mousse chocolat blanc.
  2. Placez l’insert et remplir le moule de mousse.
  3. Ajoutez le biscuit.
  4. Placez au congélateur jusqu'au jour de la dégustation.

 

Le jour J ou la veille au soir

  1. Le matin, ou la veille, sortez votre bûche de congélateur et démoulez-la délicatement.
  2. Avec un spray velours blanc (acheté chez Alice Délice), floquez l'ensemble de la bûche. Attention de ne pas pulvériser trop près. Et n'oubliez pas de protéger votre cuisine car le mélange est à base de beurre de cacao. Et cela salit vite.
  3. Décorez selon vos envies.

Sur ma bûche : 

  • - Suprêmes de clémentine (ou d'orange)
  • - Petites meringuettes
  • - Etoiles en chocolat
  • - Décors en sucre (perles, flocons de neige)

 

Bonne dégustation et bonnes fêtes !!!!!! 

 

Macarons vanille framboise

Bonjour les gourmands,

J'ai réalisé ces macarons il y a quelques temps déjà (bien avant la création de ce blog), et je me décide enfin à les partager avec vous. J'en suis fière car ce sont mes premiers réussis après 3 essais. Ils ne m'auront pas haha !!!

Ils sont composé d'une ganache vanillée et d'une framboise au coeur. J'ai eu la recette dans un groupe facebook il y a un an environs, peut-être plus... Et je ne me souviens absolument plus du nom du groupe, ni du nom de la personne qui a partagé sa recette. Donc si cette personne reconnait sa recette, qu'elle me fasse un signe.

Je n'ai pas besoin de préciser qu'ils sont délicieux... 

 

  • Temps de préparation : 45 minutes
  • Temps de repos : Quelques heures à une nuit
  • Temps de cuisson : 25 minutes
  • Difficultés : intermédiaire
  • Pour 30 macarons

 

Les coques 

  • - 150g de poudre d'amandes
  • - 150g de sucre glace
  • - 110g de blancs d'oeufs
  • - 150g de sucre semoule
  • - 38g d'eau
  • - 1 pointe de colorant rose

Recette expliquée ici

 

La ganache vanille

  • - 100g de chocolat blanc
  • - 150ml de crème entière à 30% de MG
  • - 1 gousse de vanille
  • - 30g de beurre
  1. Cassez le chocolat en morceaux.
  2. Faites chauffez la crème avec la gousse de vanille fendue et grattée.
  3. A ébullition, retirez la gousse, et versez la crème sur le chocolat en 3 fois.
  4. Mélangez à la maryse entre chaque ajout.
  5. Enfin ajoutez le beurre en morceaux.
  6. Filmez au contact et réservez au frais quelques heures, une nuit dans l'idéal. Le mieux est de réaliser la ganache la veille, et de faire les coques le lendemain.

 

Montage

  • - Vos coques
  • - Votre ganache
  • - 30 framboises
  1. Mettez la ganache dans le bol du robot, et montez-là à l'aide du fouet.
  2. Mettez la ganache dans une poche munie d'une douille ronde de 12mm environ.
  3. Placez vos coque sur votre plan de travail par deux, et en fonction de leur taille.
  4. Pochez la ganache, une coque sur deux, et ajoutez une framboise au centre.

 

Share Button

Tarte Infiniment Vanille

 

Vous connaissez tous le grand Pierre Hermé, je pense. Je n’ai plus besoin de vous le présenter… Allez puisque vous insistez, Pierre Hermé est un pâtissier alsacien. C’est un spécialiste des macarons, mais pas que… Il aime les choses simples sans fioritures, et se concentre principalement sur le goût. 

Le goût, j’y viens avec cette tarte infiniment Vanille. Une vraie tuerie, je peux vous le dire !!!!!!!! Gros coup de ♥ pour cette tarte 

J’avais déjà testé cette recette à mes débuts en pâtisserie. Je me rappelle encore de la ganache trop liquide qui coulait de partout, de mon fond de tarte qui n’avait pratiquement pas de bords… hahaha !!!!  Je vous rassure, j’ai fait des progrès, même si ce n’est pas encore parfait. J’ai un peu galéré avec le glaçage de mon crémeux. Ce n’était pas net sur les côtés. Je me suis donc permise de rajouter une chantilly pour « masquer » les imperfections. Et finalement, j’aime bcp ce nouveau design. Je ne sais pas ce qu’en penserait PH… Et vous qu’en pensez-vous ?

« Cette tarte est composée d’un fond de pâte sablée surmontée d’une ganache à la vanille. Pierre Hermé a choisi d’assembler des gousses de vanilles d’origines différentes : vanille de Tahiti qui apporte une note de fond intense, vanille du Mexique pour une note florale, et vanille de Madagascar pour une note boisée. Cette association permet de créer le goût vanille tel qu’il le conçoit.  » 

Extrait du livre Secrets de pâtissiers : 180 cours pas à pas, édition Alain Ducasse. 

 

Share Button