Bonbons de chocolat au citron

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

Hello les gourmands,

Dans la série des douceurs de Noël,  il y a les CHOCOLATS !!!!! C'est incontournable !!!!!  Qui dit mieux ?

Donc, suite à mon article sur le tempérage du chocolat, je vous présente ici mes bonbons de chocolat fourrés avec une ganache citron. Ils sont délicieusement acidulés pour les fans de citron, croquants et bien brillants. Bref, une tuerie !!!!! Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l'Avent. Si vous voulez faire le vôtre, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L'atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d'aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries.

J'ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

 

 

Ganache citron

  • - 210g de jus de citron
  • - 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • - 30g de miel
  • - 24g de sucre semoule
  • - 60g de couverture lactée
  • - 60g de beurre
  1. Faites chauffer le jus de citron et le glucose (casserole ou micro-onde, à vous de voir...).
  2. Dans une casserole, réalisez un caramel avec le sucre et le miel. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  3. Déglacez le caramel avec le jus de citron. Mélangez.
  4. Faites cuire à 120°C afin d'éliminer un maximum d'eau. Moins il y a d'eau, plus le bonbon se conservera.
  5. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  6. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  7. Mélangez. Votre ganache est prête.
  8. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  9. Réservez.

2

3

8

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n'en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d'aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n'aime pas l'eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N'hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d'utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • - 400g de couverture lactée (J'ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 35°C.
  3. A 35°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 30°C, sa température d'utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu'en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis "nettoyez" le moule avec un racloir. (J'utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n'est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 29 et 30°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.

 

 

2

4

7

9

12

3

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Bonbons de chocolat framboise rose

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

Hello les gourmands,

Noël sans chocolat, c'est juste impossible. C'est pourquoi, je vous propose ma recette des bonbons de chocolat fourrés à la framboise et à la rose. Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l'Avent.  D'ailleurs, si vous voulez faire votre propre calendrier, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L'atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d'aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries.

J'ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

Ganache framboise

  • - 210g de purée de framboise
  • - 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • - 54g de sucre semoule
  • - 60g de couverture ivoire
  • - 60g de beurre
  • - QS arôme rose
  1. Faites chauffer la purée de framboise et le glucose (casserole ou micro-onde, à vous de voir...).
  2. Dans une casserole, réalisez un caramel à sec avec le sucre. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  3. Déglacez le caramel avec la purée de framboise. Mélangez.
  4. Faites cuire à 120°C afin d'éliminer un maximum d'eau. Moins il y a d'eau, plus le bonbon se conservera.
  5. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  6. Ajoutez quelques gouttes d'arôme à la rose.
  7. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  8. Mélangez. Votre ganache est prête.
  9. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  10. Réservez.

1

4

6

2

5

8

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n'en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d'aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n'aime pas l'eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N'hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d'utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • - 400g de couverture ivoire (J'ai utilisé Ivoire de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 40-45°C.
  2. A 40-45°C, laissez le chocolat descendre à 34°C.
  3. A 34°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 29°C, sa température d'utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu'en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis "nettoyez" le moule avec un racloir. (J'utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n'est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 28 et 29°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.
  • PS : J'ai pris l'exemple de la couverture ivoire dans cet article. Mais j'ai également utilisé la couverture noire. Concernant le tempérage, vous le chauffez jusqu'à 45-50°C. Et à 35°C, vous ajoutez le Mycryo. A 31°C, vous pouvez l'utiliser. Si vous ne savez plus, je vous conseille de regarder mon article sur le tempérage.
  • J'ai également fait des essais de décors : j'ai fait fondre du beurre de cacao (autre que le Mycryo) auquel j'ai ajouté du colorant. Et j'ai fait un autre essai avec un spray velours blanc que j'ai floqué sur le dessus des coeurs noirs.

4

7

11

5

9

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Technique : tempérer le chocolat

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

Nous sommes fin novembre, et je suis en pleine préparation des douceurs de Noël... 

Aujourd'hui, je vais vous apprendre à bien tempérer votre chocolat afin de faire de beaux bonbons (se dit pour les chocolats moulés), mais aussi des décors. Le chocolat tout le monde aime ça !  Et c'est tellement mieux de pouvoir les faire soi-même, de pouvoir choisir les ingrédients, les saveurs...

Donc revenons au tempérage : c'est une technique de chocolatier (et pâtissier) afin de rendre le chocolat brillant, cassant, croquant, et facile à démouler.

 

Quel chocolat utiliser ?

Il faut bien choisir son chocolat. Il est important d'utiliser un chocolat dit de couverture. La différence avec les tablettes des commerces : le taux de beurre de cacao qui est plus élevé. Ce dernier permet de rendre le chocolat plus fluide. Il est composé par de nombreuses molécules, chacune bien différentes, et qui ne fondent pas à la même température. C'est pourquoi il est important de respecter la courbe de température.

Il existe des couvertures noires (chocolat noir), des couvertures ivoires (chocolat blanc), et des couvertures lactées (chocolat au lait).

 

  • Le chocolat noir se compose de : fêves de cacao, beurre de cacao, sucre.
  • Le chocolat au lait se compose de : fêves de cacao, beurre de cacao, sucre, et lait.
  • Le chocolat blanc se compose de : beurre de cacao, sucre, et lait.

Le tempérage c'est quoi ?

Il s'agit d'une technique consistant à respecter une courbe de température. Cette courbe diffère selon la couverture utilisée. En général, elle est inscrite sur le paquet. Je dis, en général, car sur les miens, ce n'est pas noté. J'utilise le chocolat Valrhona, paquet de 1kg.

Exemple pour le chocolat noir, il faut chauffer le chocolat de sorte qu'il atteigne la température de 45-50°C. Puis, il faut le faire redescendre à 28-29°C. Et enfin le rechauffer à 30-31°C. Cela a l'air compliqué comme ça, mais c'est en fait très simple. Il suffit juste d'avoir une bonne couverture, de la patience, et un bon thermomètre.

Bien tempérer son chocolat permet de conserver des qualités organoleptiques. Il permet d'avoir un chocolat brillant (et non terne), cassant, de ne pas devenir blanc, et de se démouler facilement.

 

Les courbes de température

Le matériel

  • - un bon thermomètre
  • - spatules et racloirs
  • - des moules en polycarbonates : le chocolat se démoule plus facilement, et gros avantage : les moules sont transparents, et on peut donc bien vérifier que les empreintes soient bien remplies.
  • - fourchettes à chocolat pour les chocolats à enrober.
  • - Cadres pâtissiers
  • - Grille
  • - une poche à douille
  • - Pinceaux
  • - Colorants liposolubles
  • - Feuilles de cuisson pour faire des cornets éventuellement
  • - des gants
  • - Feuilles guitare ou rhodoïd pour les décors
  • - Feuilles de transfert pour décorer vos bonbons en chocolat.
  • - Un bain-marie pour maintenir le chocolat à bonne température. Les professionnels utilisent une tempéreuse.
  • - une balance
  • - une balance cuillère de précision

 

Les méthodes de tempérage

Il existe plusieurs méthodes pour tempérer le chocolat :

  • - Le tablage au marbre : consiste à refroidir le chocolat sur le marbre.
  • - Le bain-marie : fonte du chocolat au bain-marie
  • - Le micro-onde : 30 secondes par 30 secondes
  • - Par ensemencement : méthode qui consiste à rajouter des pistoles de chocolat pour faire descendre en température.
  • - Avec le mycryo : le mycryo est un beurre de cacao cryogénisé et réduit en poudre. Il évite de suivre la courbe de température (ou presque). Je dirais que c'est la méthode la plus simple, avec le mico-onde. 

Autres conseils

Le chocolat n'aime pas l'eau ! 

Moins il y a d'eau, plus le chocolat se conserve.

  • - Ne jamais mettre d'eau le chocolat : il durcira et sera impossible à travailler.
  • - Bien nettoyer et sécher ses moules.
  • - Travailler dans une pièce fraîche.
  • - Utilisez des gants si vous avez les mains chaudes.
  • - Concernant les intérieurs : préférez les ganaches ou les caramels. Evitez les recettes avec des oeufs qui se conservent mal.
  • - Vous avez du chocolat fondu "en trop" : Versez le sur une plaque munie d'un papier cuisson et laissez cristalliser. Vous pourrez le réutiliser sans soucis.
  • - Conservation des bonbons dans un endroit frais et sec pendant environ un mois.
Share Button

Torche aux marrons clémentine (Mont blanc)

Share Button

Coucou les gourmands,

Aujourd'hui, je vous propose ma revisite de la torche aux marrons comme on l'appelle ici en Alsace. Pour le reste de l'Hexagone, vous connaissez sûrement ce dessert sous le nom de "Mont blanc".

J'ai décidé d'associer le marron avec la clémentine, histoire de lui donner du peps. Puis, cela permet de dé-sucrer le tout, et d'apporter un peu de légèreté. Car le marron est quand même assez lourd.

Et comme nous sommes en novembre, et que les fêtes approchent... Il faut le dire... Chez nous, à Strasbourg, on inaugure déjà le marché de Noël vendredi (le 23 novembre). J'ai donc eu envie que mes torches aux marrons ressemblent à des petits sapins.  Pour cela, j'ai inauguré mes nouveau moules  3D sapin de Silikomart. 

Malheureusement, le visuel ne fut pas ce que j'espérais... Je ne pensais pas que la pâte de marrons se pochait aussi difficilement. Le truc, c'est qu'elle ne n'adhérait pas et se décollait toute seule.  Alors bon j'ai fait de mon mieux pour une première. Mais quand même déçue... Et concernant le goût, le marron était très (trop) présent, et on ne sentait presque pas la clémentine. J'avais également réalisée une bavaroise vanille. Et finalement, l'insert clémentine avait disparu. C'est pourquoi, je vous propose une revisite de ma revisite : au lieu de ma bavaroise vanille, ce sera une mousse clémentine. Je compte sur vous pour me dire ce que ça donne. 

Avec ce dessert, je participe au défi cuisine de novembre : fruits d'automne de Recettes.de

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour 6 torches aux marrons
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de repos :  3 heures
  • Temps de cuisson : 1h30
  • Difficultés : Intermédiaire

Meringue française 

  • - 3 blancs d'oeufs (100g)
  • - 100g de sucre semoule
  • - 100g de sucre glace
  • - zestes de clémentine
  1. Montez les blancs en neige, en ajoutant le sucre semoule en plusieurs fois. Attendez à chaque fois que le sucre se soit bien incorporé.
  2. Quand les blancs sont fermes, ajoutez le sucre glace en pluie. Mélangez délicatement à la maryse.
  3. Versez la meringue dans une poche munie d'une douille unie.
  4. Pochez 6 "boules" de 6cm de diamètre, ainsi que 6 meringuettes.
  5. Zestez la clémentine.
  6. Cuire 1h30 à 80°C. La meringue doit se décoller facilement de la plaque une fois cuite.
  7. Laissez séchez la meringue dans le four éteint.

Gelée de clémentine

  • - 150g de jus de clémentine
  • - 20g de sucre
  • - 1 feuille de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans l'eau froide.
  2. Chauffez le jus de clémentine avec le sucre.
  3. Ajoutez la gélatine essorée. Mélangez.
  4. Versez dans 12 empreintes demi-sphères.
  5. Faites prendre au congélateur.

Mousse clémentine

  • - 200g de jus de clémentine
  • - 60g de sucre
  • - 250g de crème liquide entière
  • - 3 feuilles de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans l'eau froide.
  2. Chauffez le jus de clémentine avec le sucre.
  3. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  4. Montez la crème en chantilly.
  5. Incorporez la crème en plusieurs fois dans le jus.
  6. Mettez dans une poche à douille.

Montage 

  1. Dans les moules sapins 3D, pochez un peu de mousse clémentine.
  2. Assemblez les demi-sphères de gelée pour avoir 6 sphères que vous allez insérer dans la mousse.
  3. Pochez le reste de mousse.
  4. Mettez quelques heures au congélateur.

Pâte de marrons

  • - 500g de marrons cuits
  • - 100g de beurre pommade
  1. Mixez les marrons avec le beurre.
  2. Mettez dans une poche munie d'une douille unie de 10mm de diamètre.

Finitions

  • - Quelques myrtilles
  • - 1 clémentine
  • - 6 meringuettes
  • - sucre glace
  1. Démoulez les sapins, et posez-les sur un "socle" de meringue.
  2. Pochez la pâte de marrons en suivant les lignes du sapin.
  3. Décorez avec les myrtilles, et des morceaux de clémentine (1 quartier coupé en 4).
  4. Placez une meringuette sur la pointe du sapin.
  5. Saupoudrez de sucre glace.

Bonne dégustation !!!!!! 

Share Button

Tarte poires et gingembre de Nicolas Bacheyre

Share Button

Hello les gourmands,

J'étais à la recherche d'une recette d'automne, lorsque j'ai craqué sur cette jolie tarte aux poires, découverte dans le magasine Fou de Pâtisserie 100% fruits.  J'avoue que je n'avais jamais entendu parler de ce jeune pâtissier. Il a repris "Un dimanche à Paris" , crée par Pierre Cluizel.  Et je peux dire qu'il ne manque pas de talent. Encore un lieu à aller voir à Paris. 

Cette tarte est composée d'une pâte sablée amandes et noisettes, d'une ganache montée au gingembre, d'un confit de poires, d'un gel de poires, et de quartiers de poires.

Avec cette recette, je participe au défi cuisine du mois de novembre Fruits d'automne, de Recettes.de

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour une tarte de 22cm de diamètre
  • Temps de préparation : 1h15
  • Temps de repos : 2h30
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Difficultés : intermédiaire

Pâte sablée amandes et noisettes sans gluten

  • - 130g de beurre pommade
  • - 33g de poudre d'amandes
  • - 97g de poudre de noisettes
  • - 108g de farine de riz
  • - 1,5g de fleur de sel
  • - 130g de cassonade
  1. Crémez le beurre avec la cassonade et le sel, avec la feuille de votre robot.
  2. Ajoutez les poudres de noisettes et d'amandes. Mélangez doucement.
  3. Puis ajoutez la farine.  Mélangez jusqu'à obtenir une pâte homogène.
  4. Réservez 15 minutes au frigo afin qu'elle soit plus facile à travailler. Inutile de la faire reposer plus longtemps, sans gluten, elle ne se rétractera pas à la cuisson.
  5. Une fois la pâte suffisamment froide, abaissez-la entre deux feuilles de papier cuisson.
  6. Détaillez avec deux cercles de 22cm et 6cm de diamètre afin de réaliser un anneau.
  7. Enlevez le surplus de pâte. Ainsi que les cercles : ne les gardez pas à la cuisson. J'ai fait ces deux erreurs.
  8. Cuire 15 minutes à 170°C. Réservez.

 

Ganache montée au gingembre 

  • - 5g de gingembre en poudre
  • - 140g de crème liquide entière (1)
  • - 200g de crème liquide entière (2)
  • - 75g de chocolat blanc (j'ai utilisé Ivoire de Valrhona)
  • - 2g d'agar agar  ou 1 feuille de gélatine
  • - 10g d'eau froide
  1. Mettez l'agar agar dans les 10g d'eau froide (c'est 5 fois son volume d'eau). Ou si vous utilisez la gélatine en feuille, réhydratez-là dans de l'eau froide (mais là peu importe le volume d'eau).
  2. Portez à ébullition les 140g de crème avec le gingembre.
  3. Laissez infusez 10 minutes à couvert.
  4. Réchauffez la crème et filtrez au chinois.
  5. Ajoutez la gélatine. et mélangez.
  6. Versez en 3 fois sur les pistoles de chocolat (ou chocolat haché).
  7. Ajoutez les 200g de crème froide. Et mixez.
  8. Filmez au contact. Et réservez au frigo.

 

Confit de poires

  • - 570g de purée de poires
  • - 14g de pectine NH
  • - 53g de sucre
  • - 10g de jus de citron
  1. Chauffez la purée jusqu'à 60-70°C.
  2. Ajoutez en pluie le mélange sucre/pectine tout en fouettant.
  3. Faites bouillir pour activer la pectine.
  4. Ajoutez le jus de citron.
  5. Maintenez l'ébullition une trentaine de secondes.
  6. Coulez entre 2 cercles de 18cm et 10cm de diamètre. (Je me suis trompée, j'ai utilisé les mêmes cercles que pour le sablé.)
  7. Placez au congélateur.

Gel de poires

  • - 90g de purée de poires
  • - 7g de sucre
  • - 2g de pectine NH
  • - 1,5g d'agar agar
  1. Mélangez ensemble le sucre, la pectine, et l'agar agar.
  2. Chauffez la purée de poires à 60°C.
  3. Ajoutez le mélange sucre/pectine/agar agar tout en fouettant.
  4. Portez à ébullition, et gardez l'ébullition 1 minute.
  5. Versez sur une plaque, ou un grand récipient de façon à étaler la préparation et de le faire refroidir plus rapidement.
  6. Congelez et mixez jusqu'à obtenir une texture de gel.
  7. Placez en poche, et réservez au frigo.

Montage

  • - 1 à 2 poires
  • - Vanille en poudre
  1. Posez délicatement le confit de poire sur l'anneau de pâte cuite.
  2. Coupez les poires en quartiers.
  3. Montez la ganache. Et pochez des pointes en quinconce avec les douilles n°15, n°12, n°6.
  4. Saupoudrez de vanille en poudre.
  5. Ajoutez des pointes de gel.
  6. Enfin déposez de façon harmonieuse les quartiers de poires.

Bonne dégustation !!!! 

 

Share Button

Bûche « Fonte des glaces » (crème au lait d’amandes et coulis d’abricot)

Nous sommes mi-novembre et Noël approche à grands pas... Les boutiques s'agitent déjà, et s'emparent de la magie. Bientôt, on émerveillera devant les jolies vitrines...

Chez les pâtissiers aussi, ça s’accélère... Il faut se préparer aux fêtes de fins d'années, et pour cela, confectionner des gourmandises plus belles les unes que les autres.

C'est pourquoi je vous propose la recette d'une bûche que j'ai réalisé en décembre dernier lors de ma formation au Greta, et qui je dois dire était délicieuse.

Elle est composé d'un biscuit pain de Gènes pour le moelleux, d'une crème légère au lait d'amande pour la douceur, et d'un coulis d'abricot pour le côté frais et fruité. Oui, cette bûche est un véritable oasis de fraîcheur. Cela change du chocolat.

Après avoir hésité, puis lui donner divers noms, je l'ai finalement nommée "Fonte des glaces". Et cela pour plusieurs raisons : Pour commencer, oui cette bûche apporte de la fraîcheur. Puis, j'ai choisi une gouttière de forme triangulaire qui rappelle les montagnes. Enfin, une surprise à la découpe, ce coulis d'abricot, comme si la glace était en train de fondre.

Allez-vous fondre vous aussi pour cette bûche pleine de tendresse ?

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour une bûche (gouttière de 30cm)
  • Temps de préparation : 1 heure environ sans la décoration
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : intermédiaire

 

Coulis d’abricot

  • - 250g de purée d’abricot
  • - 37g de glucose
  • - 12g de sucre
  • - 1g de pectine prise rapide
  1. Portez à ébullition l’ensemble des ingrédients, tout en mélangeant à la maryse.
  2. Versez le coulis dans un moule à insert.
  3. Faites prendre au congélateur

 

Biscuit pain de Gênes

  • - 200g de pâte d’amandes
  • - 150g d’œufs (environs 3 œufs moyens)
  • - 60g de beurre
  • - 50g de farine
  • - 2g de levure chimique
  1. Fouettez la pâte d’amandes et les oeufs jusqu’à blanchissement.
  2. Ajoutez le beurre préalablement fondu.
  3. Enfin ajoutez la farine et la levure.
  4. Coulez sur une plaque.
  5. Cuire à 180°C pendant 15 minutes environ.
  6. Laissez refroidir sur une grille.

 

Crème pâtissière au lait d’amande amère

  • - 135g de lait d’amande amère
  • - 14g d’œufs
  • - 16g de jaunes
  • - 13g de fécule
  • - 33g de sucre
  • - 1 gousse de vanille
  • - 5g de gélatine (2 feuilles et demies)
  1. Hydratez la gélatine dans l’eau froide.
  2. Dans une casserole, chauffez le lait d’amande avec la gousse de vanille fendue et grattée.
  3. Mélangez au fouet les œufs, les jaunes et le sucre jusqu’à blanchissement.
  4. Versez la fécule en pluie, tout en mélangeant.
  5. Une fois le lait à ébullition, retirez la gousse de vanille, et versez le lait sur les œufs.
  6. Remettez le tout sur le feu, et faites cuire jusqu’à épaississement.
  7. Continuez à fouetter pour éviter de cuire les œufs, et que la préparation n’attache à la casserole.
  8. Transvasez la crème dans un cul de poule ou autre récipient.
  9. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  10. Filmez au contact et réservez au frais.

Pour plus de détails pour réaliser une crème pâtissière, cliquez sur le lien.

 

Crème légère à l’amande amère

  • - 255g de crème fleurette
  • - 135g de crème pâtissière au lait d’amande amère
  1. Détendez la crème pâtissière au fouet.
  2. Montez la crème fleurette.
  3. Ajoutez une corne de crème fouettée à la crème pâtissière.
  4. Mélangez délicatement à la maryse.
  5. Ajoutez le tout à la crème fouettée et fouettez.

 

Montage

  1. Détaillez un rectangle de la taille de votre moule à bûche dans votre biscuit.
  2. Versez une bonne moitié de votre crème au lait d’amande dans le moule.
  3. Enfoncez-y légèrement votre insert abricot.
  4. Recouvrez avec le reste de crème.
  5. Enfin, déposez votre biscuit en appuyant légèrement.
  6. Lissez à la spatule et faites prendre au congélateur au moins une nuit.

Décorez selon vos envies.

Pour ma bûche, j'ai réalisé des triangles en chocolat blanc que j'ai collé avec du glucose (vous pouvez utiliser du miel). Pour la couleur bleue (qui finalement n'est pas très jolie), j'ai appliqué du colorant en poudre avec un pinceau. Je n'avais pas de colorant liposoluble à ce moment-là, mais je conseille vivement de colorer de chocolat blanc directement. Ou alors d'utiliser un pistolet à flocage. 

Je m'excuse également de n'avoir aucune photo de la réalisation, mais comme je l'ai dit, j'ai fait cette bûche au cfa, et je n'ai pas pu prendre les photos que je voulais. Après la recette en elle-même n'a rien de compliqué. Mais si vous avez des question n'hésitez pas, je serais ravie de vous aider.

 

Voilà éclatez-vous avec la déco, et bonne dégustation. Et bonnes fêtes !!!!!!! 

Share Button

Retour sur le salon du chocolat à Paris

Share Button

Lire plus

Cookies aux trois chocolats

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

Hello les gourmands,

J'espère que vous allez bien... De mon côté, la fatigue s'accumule et la grisaille n'arrange pas mon moral. Mais bon, passons à des choses plus gaies.  Hier soir, il se trouve que j'avais une furieuse envie de CHOCOLAT !!!! D'ailleurs en parlant de cela, je suis allée au salon du chocolat à Paris. Je n'ai toujours pas trouvé la motivation, mais promis, il y aura bientôt un article.

En attendant, je me suis rabattue sur les cookies...  Je voulais un truc simple, rapide, et gourmand... Et comme j'avais acheté, il y a quelques temps déjà, les fameux chunks de Vahiné, la recette était toute trouvée.

C'est donc partie pour des cookies aux trois chocolats...  J'ai utilisé la recette du site cookidoo de Thermomix.

 

  • Pour une 20aine de cookies environs (tout dépendra de votre gourmandise )
  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Temps de repos : 20 minutes
  • Temps de cuisson : 10 minutes
  • Difficultés : facile

 

Ingrédients : 

  • - 110g de beurre pommade (consistance d'une mayonnaise)
  • - 100g de cassonade
  • - 50g de sucre semoule
  • - 1 oeuf
  • - 1/2 sachet de levure chimique
  • - 1/2 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • - 20g de cacao en poudre non sucré
  • - 200g de farine
  • - Un zeste d'extrait de vanille liquide
  • - 1 pincée de fleur de sel
  • - 175g de pépites de chocolat ou chunks au 3 chocolats
  1. Fouettez le beurre pommade avec le sucre et la cassonade jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  2. Ajoutez l'oeuf, la vanille liquide, la fleur de sel, la levure, le bicarbonate, la farine et le cacao. Mélangez.
  3. Enfin ajoutez les pépites et mélangez à nouveau.
  4. Tapissez 2 plaques de papier cuisson.
  5. Formez des boules de la taille d'une noix en les espaçant de 5cm environ.
  6. Aplatissez-les légèrement. Et réservez-les au frigo pendant une 20aine de minutes. Cela évitera à vos cookies de trop s'étaler. C'est ce qui m'est arrivé. Je n'avais pas réalisé cette étape.
  7. Enfournez vos cookies 10 minutes à 180°C. Ils seront encore mous à la sortie du four, c'est normal. Ils durciront en refroidissant.
  8. Autre petite astuce, si vous voulez des cookies bien ronds, découpez-les avec une emporte-pièce rond juste à la sortie du four.

 

Bonne dégustation !!!! 

Share Button

Tartelettes momies

Halloween c'est dans 3 jours... Il est temps de songer à ce que vous allez mettre sur la table du goûter, ou pour la fête épouvante que vous organisez.

Rassurez-vous, j'ai ce qu'il vous faut : des tartelettes momies à en avoir des sueurs froides...  Et si vous manquez toujours d'inspiration,  venez jeter un oeil sur mes spider cookies.

Ces merveilles feront fureur à coup sûr ! Elles sont composée de pommes et de poires légèrement acidulées et fondantes, d'une compote, et d'une pâte feuilletée pour le côté croustillant, et de supers yeux globuleux hahaha !!!!

Et comme je n'ai rien inventé, j'ai trouvé l'inspiration sur le blog de Del. Merci à elle.

Alors si vous aussi, vous voulez vous momifier, suivez-moi !!! 

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour 8 tartelettes
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de cuisson : 20 minutes
  • Difficultés : facile

Ingrédients : 

  • - 2 rectangles de pâte feuilletée  (recette fait maison par ici
  • - 1 à 2 pommes
  • - 2 poires
  • - 200g de compote de pommes (recette ici)
  • - colorant rouge
  • - 4 cc de cassonade
  • - 2 cc de cannelle
  • - 1 blanc d'oeuf
  1. Abaissez votre pâte feuilletée. Et découpez 8 rectangles de 4cm x 12cm. Avec le reste de pâte, découpez des bandes de largeurs différentes.
  2. Placez vos rectangles de pâte sur une plaque munie de papier cuisson. Piquez la pâte avec une fourchette ou un pique-vite.
  3. Colorez la compote de pommes avec le colorant rouge. Puis disposez 1 à 2 cuillères à soupe au centre des rectangles. Attention de ne pas en mettre sur les bords.
  4. Lavez, épluchez, et coupez les fruits en lamelles. Disposez-les sur la compote en alternant pomme et poire.
  5. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez les bords de blanc d'oeuf.
  6. Disposez harmonieusement les bandes de pâte de sorte à former la momie. Puis coupez ce qui dépasse.
  7. Mélangez la cassonade avec la cannelle.
  8. Badigeonnez l'ensemble des tartelettes de blanc d'oeuf. Et saupoudrez du mélange sucre/cannelle.
  9. Enfournez 20 minutes à 180°C.
  10. Laissez refroidir.

 

 

Pour les yeux : 

  • - Pâte à sucre blanche ou pâte d'amande
  • - Feutres alimentaires 
  1. Formez 16 petites boules de pâte à sucre.
  2. Avec un feutre noir, réalisez la pupille de l'oeil.
  3. Puis avec un feutre rouge, réalisez les traits formant l'iris. (Cf photos)

PS : Vous pouvez tout aussi bien utilisez des bonbons, du chocolat, des morceaux de fruits pour réaliser les yeux. Laissez parler votre imagination...

 

Share Button