Loin – poésie

Share Button

Un moment que je n'avais pas écrit... Je ne prends plus le temps je crois... Mais cet après-midi, en écoutant le nouvel album de Patrick Bruel "Ce soir on sort", j'ai été inspirée. Ce poème parle de toutes ces années où je me suis perdue dans les abysses de ma souffrance, à ne pas savoir qui j'étais. C'est avec l'aide de ma psychologue que j'ai appris à me connaître. Aujourd'hui, je suis enfin apaisée. J'ai cessé de courir après le passé. Aujourd'hui, je suis MOI, et j'en suis fière.

 

Je suis partie au loin

Chercher ma vérité,

Dictée par mon instinct,

Ma quête de liberté.

 

J’avais les pieds en sang

A force de glisser,

J’ai chaviré longtemps

Avant de me trouver.

 

Je suis partie là-bas

Retrouver mon Histoire,

Semer le choléra

Me bouffant dans le noir.

 

Le temps passe si vite

Est-ce l’heure de grandir ?

La mort est bien maudite,

Je ne veux pas vieillir.

 

Je suis partie au loin

Rechercher qui j’étais,

Je ne savais plus bien

Où ma place se trouvait.

 

Je suis partie là-bas

Pour me sentir vivante

Faire taire le trépas,

Ce passé qui me hante.

 

J’avais le cœur en sang,

De cet amour absent,

Je l’ai longtemps pleuré

Vidant les eaux salées.

 

Je suis partie au loin,

Et je suis revenue,

J’ai sauté à pieds joints,

Au détour d’une rue.

 

J’ai appris à grandir,

Affronter les défaites,

Amorcer l’avenir,

Et les victoires en fêtes.

 

Je suis partie au loin

Mais je suis revenue,

Oui je suis revenue,

Et je sais aujourd'hui

Qui je suis.

Qui je suis.

 

 

Tous droits réservés © – Le 05/11/18

Une belle blonde I

 

Que dire de ce poème… Au départ, je voulais écrire un poème joyeux, mais comme souvent, mon côté dramatique a pris le dessus. Les mots se sont couchés sur le papier au fur et à mesure que ma plume dansait. Ce n’est qu’après que je me suis rendue compte que la mort était à nouveau présente dans mes couplets. Elle s’y est invitée sans me demander. Mais elle était bien là à guetter mes failles , mes peurs. Oh oui, elle savait le faire mieux que personne. Elle me connaissait par coeur…

Mais comme vous pouvez le remarquer, je parle au passé. Désormais la mort ne me fait plus peur, et n’a plus d’emprise sur moi. Je suis bien plus forte qu’elle.

Ce poème fait partie de moi et en fera toujours partie. Mais il est mon Passé désormais. C’est un chapitre de ma Vie que je ne pourrais oublier même si je le voulais. Heureusement, une page se tourne et un nouveau chapitre s’écrit.

Ce poème est mon passé. Il renferme en lui toute ma souffrance et mes maux. Mes Enfers. Mon combat pour la Vie. Un combat que je n’ai pas peur de partager avec vous. Je n’ai pas honte car la folie est en chacun de nous.

 

Une belle blonde I

Strasbourg s’éveille

Sous les corneilles,

Le ciel gronde

Sous une blonde,

Elle vagabonde

On ne sait où,

Un peu perdue

Sur cette mappemonde.

Read more

Share Button