Tartelettes momies

Halloween c'est dans 3 jours... Il est temps de songer à ce que vous allez mettre sur la table du goûter, ou pour la fête épouvante que vous organisez.

Rassurez-vous, j'ai ce qu'il vous faut : des tartelettes momies à en avoir des sueurs froides...  Et si vous manquez toujours d'inspiration,  venez jeter un oeil sur mes spider cookies.

Ces merveilles feront fureur à coup sûr ! Elles sont composée de pommes et de poires légèrement acidulées et fondantes, d'une compote, et d'une pâte feuilletée pour le côté croustillant, et de supers yeux globuleux hahaha !!!!

Et comme je n'ai rien inventé, j'ai trouvé l'inspiration sur le blog de Del. Merci à elle.

Alors si vous aussi, vous voulez vous momifier, suivez-moi !!! 

 

image_pdfimage_print
  • Pour 8 tartelettes
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de cuisson : 20 minutes
  • Difficultés : facile

Ingrédients : 

  • - 2 rectangles de pâte feuilletée  (recette fait maison par ici
  • - 1 à 2 pommes
  • - 2 poires
  • - 200g de compote de pommes (recette ici)
  • - colorant rouge
  • - 4 cc de cassonade
  • - 2 cc de cannelle
  • - 1 blanc d'oeuf
  1. Abaissez votre pâte feuilletée. Et découpez 8 rectangles de 4cm x 12cm. Avec le reste de pâte, découpez des bandes de largeurs différentes.
  2. Placez vos rectangles de pâte sur une plaque munie de papier cuisson. Piquez la pâte avec une fourchette ou un pique-vite.
  3. Colorez la compote de pommes avec le colorant rouge. Puis disposez 1 à 2 cuillères à soupe au centre des rectangles. Attention de ne pas en mettre sur les bords.
  4. Lavez, épluchez, et coupez les fruits en lamelles. Disposez-les sur la compote en alternant pomme et poire.
  5. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez les bords de blanc d'oeuf.
  6. Disposez harmonieusement les bandes de pâte de sorte à former la momie. Puis coupez ce qui dépasse.
  7. Mélangez la cassonade avec la cannelle.
  8. Badigeonnez l'ensemble des tartelettes de blanc d'oeuf. Et saupoudrez du mélange sucre/cannelle.
  9. Enfournez 20 minutes à 180°C.
  10. Laissez refroidir.

 

 

Pour les yeux : 

  • - Pâte à sucre blanche ou pâte d'amande
  • - Feutres alimentaires 
  1. Formez 16 petites boules de pâte à sucre.
  2. Avec un feutre noir, réalisez la pupille de l'oeil.
  3. Puis avec un feutre rouge, réalisez les traits formant l'iris. (Cf photos)

PS : Vous pouvez tout aussi bien utilisez des bonbons, du chocolat, des morceaux de fruits pour réaliser les yeux. Laissez parler votre imagination...

 

Share Button

Spider cookies (cookies araignées)

Hello les gourmands,

Alors aujourd'hui je vous retrouve pour des douceurs -oui mais effrayantes- d'Halloween. Mouahahahaha !!!!!!!!!!!!!!  😈

Je dois vous avouer que je ne suis pas trop Halloween. Je n'ai même jamais célébré cette fête. Mais comme toute fête ou événement, c'est une bonne occasion de pâtisser.

Pour cette recette, je suis partie sur l'invasion des araignées !!!! Eh oui qui aime les araignées ? Pas moi en tout cas !

En quête d'inspiration, je suis tombée (nez à nez avec une araignée  🙄 ) sur les délicieux spider cookies du site cookomix. Recette très simple, idéale à réaliser avec les enfants.

Autre recette d'halloween : mes tartelettes momies

image_pdfimage_print
  • Pour 20 cookies
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Difficultés : facile

Ingrédients : 

  • - 115g de beurre pommade
  • - 90g de sucre roux
  • - 1 oeuf
  • - 1 sachet de sucre vanillé
  • - 1 sachet de levure chimique
  • - 200g de farine
  • - 1 pincée de sel
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Fouettez le beurre pommade avec le sucre jusqu'à blanchissement.
  3. Ajoutez ensuite le sucre vanillé, l'oeuf, le sel, la farine et la levure chimique.
  4. Mélangez.
  5. Façonnez 20 boules de pâte, ou moins si vous voulez des cookies plus grands.
  6. Cuire 10 minutes à 180°C.
  7. Au bout de 10 minutes, sortez vos cookies du four. Enfoncez un petit rouleau à pâtisserie (j'ai utilisé un rouleau pour pâte à sucre) ou un objet rond de 2 cm environ, afin de réaliser "un trou".
  8. Remettez au four pour encore 5 minutes environ.
  9. Laissez refroidir.

 

Montage 

  • - Pâte à sucre blanche ou pâte d'amande
  • - 50g de chocolat noir
  • - 20 boules de chocolat (Lindor de Lindt, Ferrero Rocher... )
  • - 1 feutre alimentaire noir (facultatif)
  1. Avec l'embout d'une petite douille, découpez 40 disques dans la pâte à sucre blanche. Cela servira à faire les yeux.
  2. Puis réalisez les pupilles avec le feutre noir. Si vous n'en avez pas, pas de panique, vous pouvez utilisez un cure-dent et du chocolat fondu.
  3. Réalisez un cornet avec du papier cuisson. Ou bien utilisez une poche à douille si vous ne maîtrisez pas l'art du cornet.  🙂
  4. Faites fondre votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde.
  5. Remplissez votre cornet ou poche à douille de chocolat. Coupez le bout avec un ciseau.
  6. Déposez une pointe de chocolat dans chaque trou. Puis réalisez les 8 pattes de l'araignée.
  7. Enfoncez une boule de chocolat dans chaque trou.
  8. Enfin, collez les yeux avec une pointe de chocolat.

 

 

HAPPY HALLOWEEN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Pâte à tartiner maison

Hello les gourmands,

Je reviens vers vous avec une nouvelle recette ultra gourmande et chocolatée. Elle ravira petits et grands, idéale pour le petit déjeuner ou pour le goûter.

Vous l'aurez deviné, il s'agit de la pâte à tartiner !!!!!!!!!!!!!! Tadaam !!!!!!!!!!! 

Attention, pas la industrielle avec de l'huile de palme, et plein de cochonneries... non une pâte à tartiner artisanale HOME MADE !!!!!!

J'ai pioché la recette chez Christophe Michalak...

La recette en elle-même n'est pas bien compliquée. Par contre, il va falloir vous armer d'un bon robot-coupe, ou d'un thermomix comme moi. 

Noisettes : on vous aura un jour... On vous aura !!!! Hahaha !!!

Bon assez plaisanté, au boulot !

  • Pour un pot d'environ 200g 
  • Temps de préparation : 2 heures
  • Temps de cuisson : 20 minutes
  • Temps de repos : Heu... ça va dépendre de votre degré de gourmandise 
  • Difficultés : facile

Ingrédients : 

  • - 135g de noisettes
  • - 60g de sucre
  • - 70g de sucre glace
  • - 50g de chocolat au lait (Jivara de Valrhona pour moi)
  • - 25g de chocolat noir (Caraïbe de Valrhona pour moi)
  • - 5g de cacao en poudre non sucré (Van Houten)
  • - 20g de lait en poudre
  • - 5g de sel

Praliné

  1. Torréfiez vos noisettes au four pendant 20 minutes environs à 150°C. Elles doivent avoir une teinte brun foncé, presque noire.
  2. Placez-les ensuite dans un torchon, et frottez-les entre elles afin d'enlever la peau.
  3. Pesez 75g que vous réserverez.
  4. Disposez les 60g de noisettes restantes sur une plaque munie de papier cuisson.
  5. Mettez 60g de sucre dans une petite casserole, et faites cuire un caramel à sec. Attention à ne pas mélanger avec une maryse. Vous pouvez éventuellement tournoyer la casserole pour aider le sucre à fondre. Ayez à côté de vous un pinceau humide, afin de "nettoyer" les bords de la casserole (cristaux de sucre qui n'auraient pas fondu). Votre caramel doit avoir une jolie couleur ambrée. S'il est trop foncé, il risque d'être amer. (Le mien l'était un peu)
  6. Versez le caramel sur les noisettes, et attendez qu'il refroidisse.
  7. Coupez le caramel en morceaux en faisant attention de ne pas vous couper.
  8. Mettez les morceaux dans un robot-coupe et mixez. Vous devez obtenir une pâte onctueuse : le praliné.
  9. Réservez. Puis nettoyez le bol de votre robot.

Noisettes entières

Noisettes émondées

On mixe

Noisettes torréfiées

On verse le caramel

Praliné

On frotte les noisettes...

On coupe des morceaux

Pâte à tartiner

  1. Mixez les noisettes restantes avec le sucre glace jusqu'à ce que ça devienne une pâte. Je ne l'ai pas dit avant, mais les noisettes libèrent de l'huile sous l'action de la chaleur. Cela permet à la pâte de se former.
  2. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Puis ajoutez-le à la pâte de noisettes. Mélangez. C'est ce qu'on appelle le Gianduja.
  3. Ajoutez ensuite le cacao, le lait en poudre, et le sel et le praliné.
  4. Mélangez. Votre pâte à tartiner est prête !

Et pour encore plus de gourmandise, vous pouvez ajoutez 100g de crêpes dentelles grossièrement mixées. C'est troooop bon !!!!!!!!!! 

 

Notes : le lait en poudre améliore la conservation, mais aussi l'onctuosité et la douceur de la pâte à tartiner.

Pâte de noisettes

Ajout des poudres

Gianduja

Pâte à tartiner maison

Ajout du praliné

 

Pour le petit déjeuner, ou le brunch du dimanche, que diriez-vous d'accompagner cette pâte à tartiner avec une bonne brioche ?

Le recette, c'est par ici : http://www.lentracte-gourmand.fr/index.php/2018/10/13/pate-levee-briochee/

Share Button

L’art du café

Le monde se divise en deux classes : ceux qui vont au café et ceux qui n’y vont pas. Moi je n’y vais plus. Pourtant sous mes yeux, à travers la vitre, je vois tout un monde qui s’agite. Un monde inconnu. Un monde remplit de lumière. Un monde joyeux pourtant si éphémère… J’ai froid là-dehors. Je grelotte à travers mon manteau fané. Cependant, je n’ose entrer. Bien trop peur de tous ces regards tournés vers moi. Bien trop peur des gens que je ne connais pas. Je suis seule, toute seule sous la neige virevoltant dans mes cheveux. C’est un mois de décembre où tout le monde devrait être heureux. C’est un mois de fête lorsqu’on vit à deux. Et moi, je suis seule, sans un sous, sans un toit. Et j’ai froid. Lorsque je vois ce sapin de neige illuminé, je souris. Je repense à mes enfants et à ces années où ma vie était remplie. Mais il n’y a plus aucune vie en moi depuis bien trop longtemps. J’aperçois la serveuse, une jeune femme blonde, servir un café à un homme seul, assis dans le coin près de la porte. Un bon café chaud avec une mousse onctueuse. J’en rêve ! Et cet éclair qui vient de passer, je sens encore le goût de la crème dans ma bouche. L’homme, d’une cinquantaine d’années, est installé dans un fauteuil blanc qui semble bien confortable. En face de lui, une petite table ronde lactée. De là où je suis, je peux apercevoir le comptoir d’un blanc immaculé lui aussi. Des lampes en forme de cônes d’un gris argenté se soulèvent au-dessus du comptoir. Un bouquet d’orchidée lui donne un certain charme. Mais revenons à cet homme solitaire. Il m’intrigue. Peut-être est-il lui aussi seul pour Noël ? Est-il aussi triste que moi ? Il m’a l’air pensif… Et que peuvent bien se raconter tous ces gens riant aux éclats ? Sans doute des niaiseries superficielles et des blablas… Moi, je n’ai rien à dire. Ma vie est vide. Elle est blanche comme la neige dans mes cheveux, comme la couleur qui semble dominer ce café. Il y a quelques fauteuils noirs cependant s’assemblant comme un damier. Mais qu’entends-je derrière ma vitre ? La machine à café tourne avec vivacité. J’adorais le café avant. Le Cappucino, c’était mon préféré. Comme je voudrais entrer… Mais j’ai bien trop peur avec mes vêtements de dur labeur. Sur le mur, une affiche de pâtes fraiches bien colorée. Cela donne l’eau à la bouche ! De l’autre côté, un mur d’ardoise gris anthracite. Le vieil homme est en train de lire un livre. Je n’arrive pas à voir le titre. J’aimais lire moi aussi avant. Voltaire, Maupassant, Baudelaire… Maintenant, je me sers de journaux pour me tenir chaud. Sa tasse est presque vide. J’ai envie d’un café. Ma vie est bien livide. La musique du café résonne comme un écho de bonheur. Cela me donne du baume au cœur. L’Art du café, il s’appelle. Je voudrais y entrer. Mais que diraient les autres. Je ne suis qu’une sans abris qui n’a plus de vie.

 

Tous droits réservés © – Décembre 2014

Share Button