Entremet « La vie en Rose » (Rooibos/framboise)

Share Button

Coucou les gourmands,

Je vous propose aujourd'hui, un entremet réalisé pour la fête des mères. ( Je rattrape mon retard petit à petit...)

Je me suis largement inspirée de l'entremet "Camélia" de la maison Hugo & Victor. En cherchant des idées sur internet, je suis tombée sous le charme, autant sur le visuel que sur les saveurs...

Hugues Pouget a su marier, tout en délicatesse, le rooibos (thé rouge) avec la framboise. Cela révèle un entremet rose pastel tout en élégance, composé d'un biscuit financier framboise, d'un confit et d'un crémeux framboise, et d'une mousse rooibos.

N'ayant trouvé aucune recette, j'ai pioché ici et là, inventé à partir des bases de la pâtisserie... Et je dois dire que je suis conquise. Et surtout fière ! (C'est la 1ère fois que mon glaçage miroir est si bien réussi.).

Un entremet à la hauteur de mes espérances donc, aussi beau que bon. Un entremet élégant et girly que j'ai nommé "La Vie en Rose". (Je ne pouvais pas emprunter le nom donné à l'entremet d'Hugues Pouget, déjà car c'est ma propre recette, et ensuite parce que j'ai déposé une rose en sucre à la place du Camélia en chocolat blanc du pâtissier. ).

 

  • Pour 1 cercle de 20cm de diamètre
  • Temps de préparation : 3 heures
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Temps de cuisson : 15 minutes à 175°C
  • Difficultés : intermédiaire

Framboise curd

  • 80g de purée de framboise
  • 100g d’œufs (2 œufs)
  • 30g de sucre
  • 60g de beurre
  • 1,5 feuille de gélatine (3g)
  • Framboises entières
  1. Réhydratez la gélatine dans de l'eau bien froide.
  2. Dans une casserole, chauffez la purée de framboise, le beurre, et 10g de sucre.
  3. Blanchissez les oeufs avec le restant de sucre à l'aide d'un fouet.
  4. Une fois le beurre fondu, ajoutez la gélatine essorée.
  5. Portez le tout à ébullition.
  6. Versez un peu de purée sur les oeufs tout en fouettant.
  7. Reversez le tout dans la casserole et faites cuire à feux doux sans cesser de fouetter. (On ne veut pas d'omelette).
  8. A la première ébullition (normalement la crème doit avoir épaissie), transvasez la crème dans un récipient.
  9. Sur une plaque munie de papier cuisson, étalez du film étirable.
  10. Placez un cercle à entremet de 18cm de diamètre.
  11. Calez le cercle avec le film afin que la préparation ne coule pas.
  12. Versez le curd et disposez les framboises fraiches.
  13. Réservez au congélateur pour une bonne heure. Il faut que l'insert soit bien congelé.

 

Coulis framboise

  • 150g de purée de framboises
  • 1,5 feuilles de gélatine (3g)
  • 5g de jus de citron
  1. Réhydratez la gélatine dans de l'eau bien froide.
  2. Chauffez la purée de framboises.
  3. Ajoutez la gélatine essorée, et mélangez.
  4. Ajoutez le jus de citron.
  5. Réservez un peu de coulis pour le décors.
  6. Coulez le coulis sur le curd framboise préalablement congelé.
  7. Congelez à nouveau.

Financier noisette  (recette de Cyril Lignac)

  • 137g de sucre glace
  • 75g de poudre de noisette
  • 40g de farine
  • 1g de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 66g de beurre
  • 90g de blancs d’œufs (3 œufs)
  • Eclats de framboises
  1. Faites cuire le beurre dans une casserole jusqu’à obtenir une coloration noisette. Chinoisez et laissez tiédir.
  2. Dans un récipient, tamisez les matières sèches (sucre glace, la farine, la poudre de noisette.).
  3. Ajoutez-les blancs et le sel. Mélangez à l’aide d’une maryse.
  4. Enfin, ajoutez le beurre noisette en trois fois.
  5. Coulez dans un cercle de 20cm de diamètre, et ajoutez les éclats de framboises.
  6. Cuire 15 minutes à 175°C.

1

3

5

2

4

6

Mousse Rooibos

  • 200g de lait
  • 50g de crème entière
  • ½ gousse de vanille
  • 20g de Rooibos (thé rouge)
  • 50g de sucre
  • 60g de jaunes (3 œufs)
  • 2 feuilles de gélatine (6g)
  • 300g de crème entière
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Faites chauffer le lait, les 50g de crème, la demie gousse de vanille fendue et grattée, ainsi que le rooibos.
  3. Laissez infuser selon la saveur que vous souhaitez, sur feu doux. Le lait ne doit pas bouillir. (15 minutes pour ma part).
  4. Pendant ce temps, faites blanchir les jaunes avec le sucre.
  5. Chinoisez le lait infusé, et versez-en un filet sur les jaunes. Bien mélanger au fouet.
  6. Reversez le tout dans la casserole. Faites cuire à la nappe en faisant des 8 avec la maryse. La crème est cuite lorsque vous pouvez former un trait sur la maryse et qu’il ne se referme pas. Ou alors, vous pouvez utiliser un thermomètre. La crème doit être entre 82°C et 85°C. Elle ne doit pas bouillir.
  7. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  8. Fouettez la crème en chantilly.
  9. Lorsque la crème anglaise est à environ 20°C, incorporez petit à petit la crème fouettée.
  10. Mélangez délicatement à la maryse.

2

6

4

8

Montage

  1. Parez votre biscuit afin qu’il soit légèrement plus petit que votre cercle de 20cm de diamètre.
  2. Déposez le cercle sur une plaque munie de papier cuisson.
  3. Chemisez-le avec du rhodoïd de 6cm de hauteur.
  4. Déposez le biscuit financier au fond.
  5. Coulez 2/3 de mousse rooibos.
  6. Ajoutez l’insert.
  7. Complétez avec la mousse restante et lissez à la spatule.
  8. Réservez au congélateur, idéalement une nuit.

Glaçage

  • 150g d’eau
  • 300g de sucre semoule
  • 300g de glucose
  • 200g de lait concentré sucré
  • 16g de gélatine en feuilles
  • 300g de chocolat blanc de couverture
  • 1 pointe de colorant rouge ou rose
  1. Réhydratez la gélatine dans de l'eau froide.
  2. Portez à ébullition l'eau, le sucre et le glucose.
  3. Ajoutez la gélatine essorée, et mélangez.
  4. Pesez le chocolat blanc (en pistoles, ou alors préalablement haché) dans un bec verseur.
  5. Versez le sirop sur le chocolat et mélangez avec une maryse.
  6. Ajoutez le lait concentré sucré, puis le colorant.
  7. Mixez avec un mixeur plongeant en évitant les bulles d’air. Sinon, passez au chinois.

2

6

5

Pour glacer votre entremet :

  1. Filmez une plaque avec du film étirable.
  2. Au centre déposez une grille, ou le mieux, un petit récipient sur lequel vous déposerez votre entremet.
  3. Utilisez le glaçage à 32°C sur l’entremet encore congelé.
  4. Coulez le glaçage au centre de l’entremet jusqu’à ce qu’il soit entièrement recouvert. Vérifiez bien partout.
  5. A l’aide de spatules, déposez votre entremet sur un plat de service et réservez au frigo. Ou si vous voulez le laisser au congélateur, placez-le plutôt sur une plaque munie de papier cuisson.
  6. « Enroulez » le film étirable. Et avec votre main, pressez tout le long afin de récupérer le glaçage.
  7. Vous pouvez congeler le glaçage sans soucis pour une future utilisation.

 

Pour le décor :

  1. Déposez une rose en sucre.
  2. Versez le coulis préalablement réservez dans un cornet, ou une poche à douille sans douille où vous couperez le bout de la pointe (le trou doit être vraiment étroit).
  3. Pochez des gouttes de tailles différentes.
  4. Enfin ajoutez une framboise.

 

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Sorbet cerise (avec sorbetière)

Share Button

Hello les gourmands,

Un moment que je n'ai rien publié et je m'en excuse. Il faut dire que la canicule ne m'a pas donné envie de pâtisser... Enfin à part la glace !!!!!

Maintenant qu'il fait moins chaud, je vais essayer de rattraper mon retard dans la publication des recettes.

Aujourd'hui, je vous présente le sorbet à la cerise , recette tirée du livre Glaces Glazed. J'y ai juste mis mon grain de sel en ajoutant un peu de cannelle.

Bises et à très vite pour de nouvelles aventures gourmandes (et glacées).

 

  • Pour 1 Litre de glace
  • Temps de préparation : 1h30
  • Difficultés : facile
  • Appareil nécessaire : sorbetière

 

Ingrédients 

  • 580g de cerises
  • 1/2 citron vert
  • 50g de cassis
  • 200g de sucre
  • 4g de stabilisateur pour glace + 10g de sucre
  • 10g d'extrait de vanille
  • 1 cc de cannelle (facultatif)

La veille

  1. Lavez et dénoyautez les cerises.
  2. Pressez le demi citron.
  3. Mixez les cerises avec le cassis, le jus de citron, la vanille et la cannelle.
  4. Mélangez le stabilisateur avec 10g de sucre.
  5. Incorporez-le à la purée.
  6. Chinoisez, et laissez prendre 15 minutes.
  7. Versez la purée de cerises dans une casserole.
  8. Ajoutez le sucre et portez à ébullition.
  9. Faites refroidir le plus rapidement possible en déposant la casserole sur un lit de glaçons.
  10. Réservez au frigo pour la nuit.

Le lendemain, turbinez la préparation suivant les indications de votre sorbetière.

Share Button

Crème glacée à la cannelle (avec sorbetière)

Share Button

Hello les gourmands,

Je ne sais pas vous, mais moi j'adooore la glace à la cannelle. Je crois bien que c'est ma glace fétiche... (même si tous les parfums me vont hein ! ).

Et vous vous aimé ? Si oui, dépêchez-vous de réaliser cette merveilleuse recette onctueuse à souhait ! Elle est tirée du livre Glaces, sorbets, et desserts glacés.

PS : Je m'excuse pour les photos. Cela ressemble plus à une soupe qu'à de la glace mais bon... c'est que ça fond vite !!! Au moins, mes photos sont naturelles.

 

  • Pour 1 Litre de glace
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Difficultés : facile
  • Appareil nécessaire : sorbetière

 

Ingrédients 

  • 1L de lait
  • 160g de jaunes d'oeufs (8 oeufs)
  • 120g de sucre
  • 3g de stabilisateur pour glace
  • 2cc de cannelle

La veille : réalisez la crème anglaise

  1. Mélangez le stabilisateur avec 60g de sucre.
  2. Incorporez-le dans le lait froid, et faites prendre 15 minutes.
  3. Portez le lait à ébullition.
  4. Fouettez les jaunes avec le sucre restant et la cannelle.
  5. Une fois le lait à ébullition, versez un filet sur les jaunes tout en fouettant pour éviter de faire une omelette.
  6. Remettez le tout sur le feu doux, tout en faisant un 8 avec une maryse ou spatule. C'est ce qu'on appelle vanner. Cela évite à la crème d'accrocher au fond de la casserole et de brûler.
  7. Faites une cuisson à la nappe : réalisez un trait sur la maryse avec votre doigt. Si celui-ci reste, c'est que la crème est cuite. Autre option : le thermomètre : température entre 82 et 85°C.
  8. Réservez au frigo jusqu'à complet refroidissement.

Le lendemain, turbinez la préparation suivant les indications de votre sorbetière.

Share Button

Oursons guimauve

Share Button

Hello les gourmands,

En cherchant des idées pour Pâques, je suis tombée sur les oursons guimauve de Christelle du blog Il était une fois la pâtisserie, et au passage, j'en profite pour dire que j'adore son blog. Il est très bien fait, avec de superbes recettes, et de belles photos.

Ces petits oursons m'ont fait de l'oeil. Il fallait absolument que je teste. En plus, Pâques, c'était l'occasion idéale. Je me suis donc procuré le fameux moule Scrapcooking, trouvé chez Alice Délice . Un joli retour en enfance...

J'ai opté pour la version facile et rapide de Christelle, et celle que propose Scrapcooking en achetant le moule : j'ai acheté les guimauves. Mais vous pouvez très bien les faire vous-même, c'est moins chimique. Pour cela, je vous renvois au blog de Christelle.

Ils sont également parfaits à réaliser avec les enfants, qui vont adorer j'en suis sûre.

Je les ai réalisés avec du chocolat de couverture Jivara de Valrhona. Et j'ai aussi voulu tester avec le chocolat de couverture Noisetto de Secrets de chefs, dont je suis tombée amoureuse. En parlant d'amour, pour la Saint-Valentin, ou la fête des mères, ou toutes autres occasions d'ailleurs, je testerais avec le nouveau chocolat de Barry, Ruby, naturellement rose et au bon goût de fruits rouges.

Alors que diriez-vous d'un gros câlin ?

 

  • Pour 12 oursons
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 1 bonne heure
  • Difficultés : facile

Ingrédients

  • 170g de chocolat (lait, blanc, noir...)
  • 50g de guimauve
  1. Faites fondre le chocolat par tranche de 30 secondes au micro-onde. (Inutile de tempérer le chocolat)
  2. A l'aide d'un pinceau, recouvrez chaque empreinte, en mettant une bonne couche (sinon cela sera compliqué à démouler). Mon astuce est de mettre une demie cuillère à café dans chaque empreinte, et de l'étaler au pinceau.
  3. Réservez 5 minutes au frigo, le temps que le chocolat se cristallise.
  4. En attendant, dans un petit récipient, mettez la guimauve avec une bonne cuillère à soupe d'eau.
  5. Chauffez une 15aine de secondes pour faire fondre la guimauve. Mélangez.
  6. Remplissez à 1/3 les empreintes à l'aide d'une petite cuillère ou d'une poche à douille sans douille. (bon alors moi, j'ai été plutôt généreuse en guimauve. J'avais peur pour l'obturation (fermeture) du coup, mais ça allait.)
  7. Pour avoir testé les deux, je vous conseille la poche à douille. Il vous suffit juste de couper le bout afin de faire un petit trou. C'est beaucoup plus propre, et vous ne vous débattez pas avec la guimauve qui colle aux mains.
  8. Refermez les empreintes avec le chocolat fondu, et réservez au frigo pendant au moins une heure, voir plus. (Scrapcooking préconise 4 heures).
  9. Bonne dégustation !

 

JOYEUSES PÂQUES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Bûche Un coeur de douceur (pomme/fraise)

[printfriendly]
Share Button

Pour cette dernière bûche 2018, je voulais du Fruit. Et comme j'avais encore de la purée de pommes au congélateur, de Noël dernier justement. Je voulais déjà faire une bûche à la pomme, puis je ne l'ai pas faite. J'ai donc décidée que cette année, ce serait pomme !

Puis, je voulais également utiliser mon nouveau tapis relief "traits" de Daudignac, acheté sur Amazon. Du coup, il me fallait quelque chose qui flash. Et pourquoi pas la fraise ?

Donc voilà ma bûche cette année serait à la pomme et à la fraise. J'ai à nouveau feuilleté le magazine Fou de Pâtisserie pour les recettes, dont une qui est vraiment top de chez top, un biscuit à la pomme d'Alban Guilmet. Pour la mousse, j'ai repris la recette de mousse Yuzu (Eric Kayser) que j'ai un peu modifié et remplacé par la fraise.

Après moult réflexions, ma bûche se compose d'une compotée de pommes, d'une mousse fraise, d'un confit de pommes, d'un confit de fraise, d'un crumble, et d'un biscuit à la pomme.

Retrouvez également toutes mes recettes de Noël !!!!!

1, 2, 3... Bûchez !!!!!!!!!!!!!! 

 

  • Pour un moule à bûche de 30cm
  • Temps de préparation : 4h30
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Difficultés : intermédiaire

Biscuit moelleux aux pommes

  • 131g d’œufs (3 œufs)
  • 39g de glucose
  • 65g de sucre
  • 1 cc de 4 épices
  • 39g de poudres d’amandes
  • 70g de farine
  • 4g de levure chimique
  • 39g de crème
  • 52g de beurre fondu à 45°C
  • ½ pomme Granny Smith
  1. Dans le bol de votre robot, fouettez les œufs avec le sucre et le glucose.
  2. Ajoutez la poudre d’amandes, la farine tamisée et la levure et les épices.
  3. Versez la crème et le beurre fondu.
  4. Ajoutez les pommes.
  5. Réservez 2 heures au frigo.
  6. Versez dans un cadre de 30x8cm environ.
  7. Cuire 12 minutes à 180°C.

1

3

1

2

6

Crumble

  • 25g de poudre d’amandes
  • 25g de beurre coupé en morceaux
  • 25g de cassonade
  • 25g de farine
  • 1 pincée de fleur de sel
  1. Mettez les matières sèches dans un cul de poule.
  2. Sablez avec le beurre.
  3. Parsemez le crumble sur une plaque munie de papier cuisson.
  4. Enfournez 8 à 10 minutes à 200°C. Surveillez bien votre four.

 

Compotée de pommes

  • 137g de purée de pommes
  • 2g de vanille liquide
  • 2g de pectine NH
  • 10g de sucre
  • 1 feuille de gélatine
  • 100g de pommes crues
  1. Hydratez la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Chauffez la purée de pommes avec la vanille.
  3. Ajoutez le mélange sucre/pectine. Puis la gélatine essorée.
  4. Portez le tout à ébullition pendant 1 à 2 minutes.
  5. Epluchez et coupez les pommes en brunoise. Et ajoutez-les à la préparation.
  6. Versez la compotée de pommes dans un moule à insert.
  7. Réservez au congélateur.

Confit de fraises

  • 400g de purée de fraises
  • 37g de glucose
  • 3,7g de pectine NH
  • 2g de sucre
  1. Portez à ébullition la purée avec le glucose.
  2. Hors du feu, ajoutez la pectine mélangée au sucre.
  3. Faites bouillir 1 minute.
  4. Versez dans une poche sans douille.
  5. Ajoutez un peu de confit sur l’insert aux pommes.
  6. Réservez le reste au frigo.

 

Confit de pommes

  • 400g de purée de pommes
  • 37g de glucose
  • 7g de pectine NH
  • 2g de sucre
  1. Portez à ébullition la purée avec le glucose.
  2. Hors du feu, ajoutez la pectine mélangée au sucre.
  3. Faites bouillir 1 minute.
  4. Versez dans une poche sans douille.

Mousse fraises

  • 150g de purée de fraises
  • 3 feuilles de gélatine
  • 35g d’eau
  • 30g de blancs d’œufs
  • 60g de sucre
  • 200g de crème entière
  1. Hydratez la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Chauffez la purée de fraises.
  3. Ajoutez la gélatine essorée.
  4. Chauffez le sucre avec l’eau à 121°C.
  5. Versez le sirop sur les blancs légèrement montés (mousseux), et fouettez jusqu’à refroidissement.
  6. Incorporez la meringue italienne au mélange précédent à 35°C avec une maryse.
  7. Fouettez la crème et incorporez-la en plusieurs fois au mélange précédent.

1

3

5

6

2

5

7

Montage

  1. Pochez le confit de fraises une strie sur deux. Idem avec le confit de pommes.
  2. Placez le tapis relief dans le moule à bûche.
  3. Puis, coulez la moitié de mousse fraises.
  4. Ajoutez l’insert.
  5. Versez le reste de mousse.
  6. Parsemez de crumble.
  7. Enfin, parez le biscuit afin qu’il soit légèrement plus petit que votre moule, et déposez-le sur le crumble.
  8. Réservez au congélateur au moins 12 heures.

1

3

5

6

2

5

7

Rochers pralinés

Share Button

Bonjour tout le monde !!!!

Je reviens aujourd'hui avec une recette de rochers pralinés. Je voulais "imiter" les Ferrero Rocher® et je dois dire qu'ils ne sont pas si mal ! Ce n'est évidemment pas les vrais mais j'ai été séduite par cette recette dénichée sur le blog : La cuisine de Bernard. Merci à lui pour cette merveilleuse idée. Je dois dire que j'ai été surprise en croquant dans un rocher. Le coeur n'est pas compact comme dans les "pralinés", mais coulant. J'adooooore !!!!! 

En même temps, j'aurai pu m'en douter puisque les rochers ne sont pas fourrés avec une ganache mais avec un croustillant praliné. Vous savez, la recette du Royal. Je peux vous dire que j'en bave devant mon écran, en ayant encore le souvenir de cette douceur sur ma langue. C'est coulant, fondant, et croustillant tout ça en même temps...  ça a un goût de trop peu. Et c'est tellemeeeeeennnntttt boooon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon ok j'arrête, et je vous laisse découvrir la recette. Vous me direz ce que vous en avez pensé. J'attends vos commentaires avec impatience. En parlant de ça, on est le 2 décembre... Hihihi !!!! J'ai le droit à un chocolat...      (Je crois qu'on ne peut plus rien pour moi... ça me fait un drôle d'effet les fêtes. Ou alors c'est le chocolat !???)

Vous pouvez également retrouver mes chocolats et desserts de fêtes ici

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour 25 rochers  (Je ne comprends pas, Bernard en a fait 64 . Les miens doivent être plus gros... )
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de repos : 2 heures
  • Difficultés : Facile 

 

Ingrédients 

  • - 220g de noisettes 
  • - 200g de praliné (Vous pouvez retrouver le procédé dans ma recette de pâte à tartiner. Ou si vous avez la flemme, vous pouvez en trouver à Auchan.) 
  • - 140g de couverture lactée 
  • - 60g de chocolat au lait
  • - 60g de crêpes dentelles 
  1. On va commencer par faire la pâte de noisettes. Pour cela, mixez les noisettes jusqu'à obtenir une pâte plus ou moins crémeuse. En fait, c'est sous l'action de la chaleur, que l'huile des noisette va se libérer pour former une pâte.
  2. Réservez dans un cul de poule, et ajoutez le praliné.
  3. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde par séquence de 30 secondes. Ajoutez-le à la préparation précédente et mélangez.
  4. Enfin ajoutez les crêpes dentelles émiettées.
  5. Mettez la préparation dans une poche à douille. Et pochez dans des empreintes demi-sphères de 4 cm environ. (j'ai utilisé un moule à pop cakes)
  6. Réservez au congélateur pendant une petite heure.
  7. Démoulez les demi-sphères et assemblez-les avec un pique pour former une sphère. Remettez-les au congélateur.

Enrobage

  • - 400g de couverture lactée (j'ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  • - 80g de pralin
  1. Il va maintenant falloir tempérer le chocolat. (Voir mon article sur la technique)
  2. Faites fondre le chocolat entre 40-45°C. 
  3. A 35°C, ajoutez le Mycryo et mélangez.
  4. Lorsque le beurre de cacao est incorporé, ajoutez le pralin. Et mélangez.
  5. Sortez vos sphères du congélateur.
  6. Une fois le chocolat à 31°C, enrobez les rochers et "piquez-les" dans un moule à pop cake, si vous en possédez un, ou du polystyrène. Sinon, posez-les simplement sur du papier cuisson.
  7. Une fois cristallisés, enlevez les piques qui devraient normalement s'enlever tout seul.
  8. Réservez une heure au frigo.

 

Bonne dégustation et bonnes fêtes !!!!!!

Share Button

Bûche « Secret des Anges » (Yuzu/fruits rouges)

Share Button

Bonsoir à tous,

Je n'arrive pas à dormir, alors je me suis dit pourquoi ne pas écrire un nouvel article spécial fêtes !!! 

J'avais imaginé cette bûche pour Noël 2016, où disons que je m'étais inspirée par certaines bûches trouvées sur internet, et j'ai fait à ma sauce. Je me souviens avoir été séduite par ce décors en meringues, mais je ne sais plus de quel blog. Donc toutes mes excuses au blogueurs et blogueuses. Concernant, les recettes, il est clair que je n'ai rien inventé. Difficile d'inventer en pâtisserie, à moins d'être un grand chef.  J'ai simplement associé des saveurs que j'aimais. Et je dois dire que je suis fière de ma 1ère bûche. Car oui c'est la première.  Et je n'avais même pas commencé ma formation au Greta. J'espère que je me suis améliorée depuis. 

Donc ma bûche "Secret des Anges" (ne me demandez pas pourquoi ce nom, ça sonnait bien je trouve.) est composée d'une mousse citron/yuzu, d'une gelée de fruits rouges, d'un croustillant chocolat blanc feuilletine, et d'un biscuit pain de Gênes. Et décorée avec des meringues et des brisures de chocolat blanc.

PS : Je m'excuse pour le manque de photos concernant les différentes étapes. Mais je n'avais pas encore de blog à cette époque, et je n'ai absolument pas pensé à en prendre.

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

Insert fruits rouges

  • - 600g de fruits rouges
  • - 50g de sucre
  • - 5 feuilles de gélatine
  1. Hydratez la gélatine dans l’eau froide.
  2. Chauffez les fruits rouges avec le sucre.
  3. Incorporez la gélatine ramollie et essorée.
  4. Versez le coulis dans un moule à insert.
  5. Réservez au congélateur.

Le pain de Gênes

  • - 135g de pâte d’amande
  • - 100g d’œuf
  • - 33g de farine
  • - 2g de levure chimique
  • - 40g de beurre
  1. Montez la pâte d’amande et les œufs avec la feuille de votre robot.
  2. Faites fondre le beurre et ajoutez-le à la préparation précédente.
  3. Incorporez ensuite les matières sèches : farine et levure préalablement tamisées.
  4. Etalez la pâte sur une plaque avec une palette.
  5. Faîtes cuire pendant 15 min à 180 °C.
  6. Réservez.

La mousse Yuzu

  • - 100g de mascarpone
  • - 4 feuilles de gélatine
  • - 2 oeufs
  • - 80g de sucre
  • - 245g de crème liquide entière
  • - 100g de jus de yuzu
  • - 20g de jus de citron
  1. Hydratez la gélatine dans l’eau froide.
  2. Chauffez les jus dans une casserole.
  3. Mélangez ensemble les œufs et le sucre.
  4. Versez un peu de jus chaud sur les œufs et fouettez.
  5. Remettez le tout dans la casserole et cuire à feux doux sans cesser de fouetter.
  6. Hors du feu, ajoutez la gélatine.
  7. Laissez refroidir.
  8. Montez la crème et le mascarpone en chantilly, et incorporez-la à la préparation précédente.

Feuilletine chocolat blanc

  • - 150g de chocolat blanc
  • - 70g de crêpes dentelles

Faites fondre le chocolat au bain-marie, et ajoutez les crêpes dentelles émiettées.

 

Le montage

  1. Détaillez un rectangle dans votre biscuit.
  2. Etalez le croustillant sur le biscuit à l’aide d’une cuillère ou spatule.
  3. Pochez avec une poche la moitié de votre mousse yuzu dans un moule à bûche.
  4. Déposez votre insert sur la mousse en l’enfonçant légèrement.
  5. Recouvrez-le du reste de mousse.
  6. Déposez le pain de Gênes.
  7. Placez au congélateur et laissez prendre pendant une nuit.

Laissez décongeler au réfrigérateur au moins 12h avant de réaliser la décoration.

 

 

Décors : bâtonnets de meringues

  • - 80g de blancs d’œufs
  • -80g de sucre glace
  • - 80g de sucre semoule
  1. Fouettez les blancs.
  2. Lorsque les blancs commencent à bien monter, ajoutez le sucre en 3 fois. Attendez à chaque fois que le sucre soit bien incorporé.
  3. Continuez de fouetter jusqu’à ce que la meringue soit bien ferme, lisse et brillante.
  4. Ajoutez le sucre glace, et incorporez-le à la meringue avec une maryse.
  5. Remplissez une poche munie d’une douille de 0,5mm et dressez des bâtonnets sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
  6. Cuire 1h45 à 80°C.
  7. Laissez refroidir dans le four éteint.

Le lendemain...

  1. Démoulez votre bûche.
  2. Collez les meringues avec du glucose ou du miel.
  3. J’ai également réalisé des « brisures » de chocolat blanc auxquelles j’ai ajouté des zestes de citrons.
  4. Décorez selon vos envies et votre imagination. Laissez-vous guider par l’esprit de Noël !!!! Ho ! Ho ! Ho !

Bonne dégustation et joyeuses fêtes !!!!!!!!!!!! 

Share Button

Bonbons de chocolat framboise rose

Share Button

Hello les gourmands,

Aujourd'hui, je vous propose ma recette des bonbons de chocolat fourrés à la framboise et à la rose. Ils sont parfaits pour les fêtes... que ce soit à Noël, pour garnir un calendrier de l'Avent ( D'ailleurs, si vous voulez faire votre propre calendrier, suivez le lien.), pour la Saint Valentin, pour la fête des mères...

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L'atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d'aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries.

J'ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

Ganache framboise

  • - 210g de purée de framboise
  • - 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • - 54g de sucre semoule
  • - 60g de couverture ivoire
  • - 60g de beurre
  • - QS arôme rose
  1. Faites chauffer la purée de framboise et le glucose (casserole ou micro-onde, à vous de voir...).
  2. Dans une casserole, réalisez un caramel à sec avec le sucre. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  3. Déglacez le caramel avec la purée de framboise. Mélangez.
  4. Faites cuire à 120°C afin d'éliminer un maximum d'eau. Moins il y a d'eau, plus le bonbon se conservera.
  5. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  6. Ajoutez quelques gouttes d'arôme à la rose.
  7. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  8. Mélangez. Votre ganache est prête.
  9. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  10. Réservez.

1

4

6

2

5

8

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n'en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d'aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n'aime pas l'eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N'hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d'utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • - 400g de couverture ivoire (J'ai utilisé Ivoire de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 40-45°C.
  2. A 40-45°C, laissez le chocolat descendre à 34°C.
  3. A 34°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 29°C, sa température d'utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu'en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis "nettoyez" le moule avec un racloir. (J'utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n'est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 28 et 29°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.
  • PS : J'ai pris l'exemple de la couverture ivoire dans cet article. Mais j'ai également utilisé la couverture noire. Concernant le tempérage, vous le chauffez jusqu'à 45-50°C. Et à 35°C, vous ajoutez le Mycryo. A 31°C, vous pouvez l'utiliser. Si vous ne savez plus, je vous conseille de regarder mon article sur le tempérage.
  • J'ai également fait des essais de décors : j'ai fait fondre du beurre de cacao (autre que le Mycryo) auquel j'ai ajouté du colorant. Et j'ai fait un autre essai avec un spray velours blanc que j'ai floqué sur le dessus des coeurs noirs.

4

7

11

5

9

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Torche aux marrons clémentine (Mont blanc)

Share Button

Coucou les gourmands,

Aujourd'hui, je vous propose ma revisite de la torche aux marrons comme on l'appelle ici en Alsace. Pour le reste de l'Hexagone, vous connaissez sûrement ce dessert sous le nom de "Mont blanc".

J'ai décidé d'associer le marron avec la clémentine, histoire de lui donner du peps. Puis, cela permet de dé-sucrer le tout, et d'apporter un peu de légèreté. Car le marron est quand même assez lourd.

Et comme nous sommes en novembre, et que les fêtes approchent... Il faut le dire... Chez nous, à Strasbourg, on inaugure déjà le marché de Noël vendredi (le 23 novembre). J'ai donc eu envie que mes torches aux marrons ressemblent à des petits sapins.  Pour cela, j'ai inauguré mes nouveau moules  3D sapin de Silikomart. 

Malheureusement, le visuel ne fut pas ce que j'espérais... Je ne pensais pas que la pâte de marrons se pochait aussi difficilement. Le truc, c'est qu'elle ne n'adhérait pas et se décollait toute seule.  Alors bon j'ai fait de mon mieux pour une première. Mais quand même déçue... Et concernant le goût, le marron était très (trop) présent, et on ne sentait presque pas la clémentine. J'avais également réalisée une bavaroise vanille. Et finalement, l'insert clémentine avait disparu. C'est pourquoi, je vous propose une revisite de ma revisite : au lieu de ma bavaroise vanille, ce sera une mousse clémentine. Je compte sur vous pour me dire ce que ça donne. 

Avec ce dessert, je participe au défi cuisine de novembre : fruits d'automne de Recettes.de

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour 6 torches aux marrons
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de repos :  3 heures
  • Temps de cuisson : 1h30
  • Difficultés : Intermédiaire

Meringue française 

  • - 3 blancs d'oeufs (100g)
  • - 100g de sucre semoule
  • - 100g de sucre glace
  • - zestes de clémentine
  1. Montez les blancs en neige, en ajoutant le sucre semoule en plusieurs fois. Attendez à chaque fois que le sucre se soit bien incorporé.
  2. Quand les blancs sont fermes, ajoutez le sucre glace en pluie. Mélangez délicatement à la maryse.
  3. Versez la meringue dans une poche munie d'une douille unie.
  4. Pochez 6 "boules" de 6cm de diamètre, ainsi que 6 meringuettes.
  5. Zestez la clémentine.
  6. Cuire 1h30 à 80°C. La meringue doit se décoller facilement de la plaque une fois cuite.
  7. Laissez séchez la meringue dans le four éteint.

Gelée de clémentine

  • - 150g de jus de clémentine
  • - 20g de sucre
  • - 1 feuille de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans l'eau froide.
  2. Chauffez le jus de clémentine avec le sucre.
  3. Ajoutez la gélatine essorée. Mélangez.
  4. Versez dans 12 empreintes demi-sphères.
  5. Faites prendre au congélateur.

Mousse clémentine

  • - 200g de jus de clémentine
  • - 60g de sucre
  • - 250g de crème liquide entière
  • - 3 feuilles de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans l'eau froide.
  2. Chauffez le jus de clémentine avec le sucre.
  3. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  4. Montez la crème en chantilly.
  5. Incorporez la crème en plusieurs fois dans le jus.
  6. Mettez dans une poche à douille.

Montage 

  1. Dans les moules sapins 3D, pochez un peu de mousse clémentine.
  2. Assemblez les demi-sphères de gelée pour avoir 6 sphères que vous allez insérer dans la mousse.
  3. Pochez le reste de mousse.
  4. Mettez quelques heures au congélateur.

Pâte de marrons

  • - 500g de marrons cuits
  • - 100g de beurre pommade
  1. Mixez les marrons avec le beurre.
  2. Mettez dans une poche munie d'une douille unie de 10mm de diamètre.

Finitions

  • - Quelques myrtilles
  • - 1 clémentine
  • - 6 meringuettes
  • - sucre glace
  1. Démoulez les sapins, et posez-les sur un "socle" de meringue.
  2. Pochez la pâte de marrons en suivant les lignes du sapin.
  3. Décorez avec les myrtilles, et des morceaux de clémentine (1 quartier coupé en 4).
  4. Placez une meringuette sur la pointe du sapin.
  5. Saupoudrez de sucre glace.

Bonne dégustation !!!!!! 

Share Button

Bûche « Fonte des glaces » (crème au lait d’amandes et coulis d’abricot)

Nous sommes mi-novembre et Noël approche à grands pas... Les boutiques s'agitent déjà, et s'emparent de la magie. Bientôt, on émerveillera devant les jolies vitrines...

Chez les pâtissiers aussi, ça s’accélère... Il faut se préparer aux fêtes de fins d'années, et pour cela, confectionner des gourmandises plus belles les unes que les autres.

C'est pourquoi je vous propose la recette d'une bûche que j'ai réalisé en décembre dernier lors de ma formation au Greta, et qui je dois dire était délicieuse.

Elle est composé d'un biscuit pain de Gènes pour le moelleux, d'une crème légère au lait d'amande pour la douceur, et d'un coulis d'abricot pour le côté frais et fruité. Oui, cette bûche est un véritable oasis de fraîcheur. Cela change du chocolat.

Après avoir hésité, puis lui donner divers noms, je l'ai finalement nommée "Fonte des glaces". Et cela pour plusieurs raisons : Pour commencer, oui cette bûche apporte de la fraîcheur. Puis, j'ai choisi une gouttière de forme triangulaire qui rappelle les montagnes. Enfin, une surprise à la découpe, ce coulis d'abricot, comme si la glace était en train de fondre.

Allez-vous fondre vous aussi pour cette bûche pleine de tendresse ?

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour une bûche (gouttière de 30cm)
  • Temps de préparation : 1 heure environ sans la décoration
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : intermédiaire

 

Coulis d’abricot

  • - 250g de purée d’abricot
  • - 37g de glucose
  • - 12g de sucre
  • - 1g de pectine prise rapide
  1. Portez à ébullition l’ensemble des ingrédients, tout en mélangeant à la maryse.
  2. Versez le coulis dans un moule à insert.
  3. Faites prendre au congélateur

 

Biscuit pain de Gênes

  • - 200g de pâte d’amandes
  • - 150g d’œufs (environs 3 œufs moyens)
  • - 60g de beurre
  • - 50g de farine
  • - 2g de levure chimique
  1. Fouettez la pâte d’amandes et les oeufs jusqu’à blanchissement.
  2. Ajoutez le beurre préalablement fondu.
  3. Enfin ajoutez la farine et la levure.
  4. Coulez sur une plaque.
  5. Cuire à 180°C pendant 15 minutes environ.
  6. Laissez refroidir sur une grille.

 

Crème pâtissière au lait d’amande amère

  • - 135g de lait d’amande amère
  • - 14g d’œufs
  • - 16g de jaunes
  • - 13g de fécule
  • - 33g de sucre
  • - 1 gousse de vanille
  • - 5g de gélatine (2 feuilles et demies)
  1. Hydratez la gélatine dans l’eau froide.
  2. Dans une casserole, chauffez le lait d’amande avec la gousse de vanille fendue et grattée.
  3. Mélangez au fouet les œufs, les jaunes et le sucre jusqu’à blanchissement.
  4. Versez la fécule en pluie, tout en mélangeant.
  5. Une fois le lait à ébullition, retirez la gousse de vanille, et versez le lait sur les œufs.
  6. Remettez le tout sur le feu, et faites cuire jusqu’à épaississement.
  7. Continuez à fouetter pour éviter de cuire les œufs, et que la préparation n’attache à la casserole.
  8. Transvasez la crème dans un cul de poule ou autre récipient.
  9. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  10. Filmez au contact et réservez au frais.

Pour plus de détails pour réaliser une crème pâtissière, cliquez sur le lien.

 

Crème légère à l’amande amère

  • - 255g de crème fleurette
  • - 135g de crème pâtissière au lait d’amande amère
  1. Détendez la crème pâtissière au fouet.
  2. Montez la crème fleurette.
  3. Ajoutez une corne de crème fouettée à la crème pâtissière.
  4. Mélangez délicatement à la maryse.
  5. Ajoutez le tout à la crème fouettée et fouettez.

 

Montage

  1. Détaillez un rectangle de la taille de votre moule à bûche dans votre biscuit.
  2. Versez une bonne moitié de votre crème au lait d’amande dans le moule.
  3. Enfoncez-y légèrement votre insert abricot.
  4. Recouvrez avec le reste de crème.
  5. Enfin, déposez votre biscuit en appuyant légèrement.
  6. Lissez à la spatule et faites prendre au congélateur au moins une nuit.

Décorez selon vos envies.

Pour ma bûche, j'ai réalisé des triangles en chocolat blanc que j'ai collé avec du glucose (vous pouvez utiliser du miel). Pour la couleur bleue (qui finalement n'est pas très jolie), j'ai appliqué du colorant en poudre avec un pinceau. Je n'avais pas de colorant liposoluble à ce moment-là, mais je conseille vivement de colorer de chocolat blanc directement. Ou alors d'utiliser un pistolet à flocage. 

Je m'excuse également de n'avoir aucune photo de la réalisation, mais comme je l'ai dit, j'ai fait cette bûche au cfa, et je n'ai pas pu prendre les photos que je voulais. Après la recette en elle-même n'a rien de compliqué. Mais si vous avez des question n'hésitez pas, je serais ravie de vous aider.

 

Voilà éclatez-vous avec la déco, et bonne dégustation. Et bonnes fêtes !!!!!!! 

Share Button