Galettes des rois poire chocolat

Share Button

Hello les gourmands,

Nous voilà en 2019. J’espère que vous avez bien fêté. On continue les festivités la galette des rois. Alors qui sera le roi ou la reine cette année ?

Je dois dire que je suis fière de moi. D’habitude ma galette dégueule à la cuisson, mais là c’était parfait ! En plus c’était une tuerie !!!!!!!!!!!!!!  Trop, trop bonne !!!!

 

Ingrédients pour 1 galette

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée de 230g ou 460g de pâte feuilletée maison
  • 1 boîte de poires au sirop
  • 100g de beurre pommade (texture mayonnaise)
  • 100g de sucre
  • 100g d’oeufs (2 oeufs) + 1 oeuf pour la dorure
  • 100g de poudre de noisette
  • 100g de gianduja (ou bien du chocolat noir)
  1. Mélangez le beurre pommade avec le sucre.
  2. Ajoutez les oeufs et mélangez à nouveau. Ne vous inquiétez pas si les oeufs ne s’incorporent pas bien.
  3. Ajoutez les noisettes en poudre et le gianduja fondu.
  4. Votre crème de noisette est prête.
  5. Versez-la dans un cercle  plus petit que votre disque de pâte. C’est important pour la soudure. Moi, j’ai utilisé un cercle de 20cm de diamètre.
  6. N’oubliez pas la fève !!!!
  7. Egouttez les poires au sirop et coupez les demies poires en tranches dans le sens de la largeur. Puis disposez-les en rosaces sur la crème, comme pour la tarte Bourdaloue. (Ou sinon, autre option, coupez les poires en dés et incorporez les directement dans la crème de noisettes.)
  8. Réservez au congélateur pendant 2 heures environ.
  9. Pour les courageux, abaissez votre pâte à 2mm d’épaisseur environ. Puis avec un cercle de 24cm de diamètre, découpez vos disques.
  10. Placez un disque de pâte feuilletée sur une plaque munie de papier sulfurisé, en le retournant. (Le dessous d’une abaisse est plus lisse et plus parfait que le dessus.)
  11. Décercler votre crème noisette/poires.
  12. Avec un pinceau humidifiez le pourtour du disque. Vous pouvez vous aider avec le cercle de 20cm, en laissant une légère empreinte. Attention de ne pas découper la pâte.
  13. Déposez votre insert crème noisette/poire.
  14. Fermez avec votre 2ème disque en le retournant également.
  15. Appuyez sur les bords pour sceller la pâte. Puis chiquetez avec un couteau.
  16. Dorez avec un mélange oeuf/sel.
  17. Réservez 12 à 24h au frigo pour obtenir une galette parfaitement ronde. Mais cela n’est pas obligatoire. Si vous êtes pressés, une heure au frigo suffira.
  18. Dorez à nouveau.
  19. Réalisez le décors avec le dos d’un couteau. Et faites des cheminées pour laisser passer l’air, et évitez que votre galette explose.
  20. Enfournez 40 minutes à 180°C.
  21. A la sortie du four, badigeonnez la galette d’un sirop 30B : Portez 90g d’eau avec 100g de sucre à ébullition et cela jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Vous pouvez utiliser ce sirop froid sans problème. Il se conserve quelques jours au frigo.

 

Beurre pommade mélangé avec le sucre

Crème de noisette dressée en escargot + fève

Insert après congélation

Crème de noisette

Mise en place des poires

Finition de la galette avec la cuisson

Astuces de chef 

  • Cédric Grolet congèle son insert, cela évite que ça coule de partout lors de la soudure.
  • Le chef Dupont conseille de réserver la galette 24h au frigo pour qu’elle soit plus ronde, et ne se déforme pas à la cuisson.
  • Selon Pierre Hermé, il ne faut pas trop appuyer sur la soudure pour que la pâte feuilletée soit plus développée. Mais pas facile de trouver la juste mesure. Avec tous mes déboires de galettes lol, je préfère bien souder. 
  • Le dessous d’une abaisse est toujours plus lisse que le dessus.

 

Share Button

Royal ou trianon au chocolat

[printfriendly]
Share Button

Hello les gourmands,

J’ai réalisé cet entremet il y a quelques mois déjà pour l’anniversaire de ma tante. Vous allez me dire, pourquoi la recette n’est pas déjà sur le blog ? Tout simplement parce que j’ai raté mon glaçage miroir qui a des coulures. C’est très moche… Sans parler de mon écriture au cornet. Ah ce cornet, je l’ai maudit durant toute ma formation… Et puis mes photos ne sont pas top non plus !

Mais comme on dit, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis…  Et puis, il était tout de même délicieusement gourmand. Je n’ai eu que des compliments. Même si ce sont des membres de ma famille et qu’ils ne sont pas très objectifs… 

Mon oncle m’avait commandé un entremet tout chocolat. Le Royal s’y prêtait à merveille !!!! J’ai réalisé la recette Cap qui est très bien. Pour la déco, je ne voulais pas de pâte à sucre. Je n’aime pas trop ça. Mais, je voulais tout de même quelque chose de girly.  Après de longues heures de réflexions, je me suis souvenue qu’une de mes collègues de formation avait réalisé une fleur avec une ganache au chocolat… Et il se trouvait justement que j’avais acheté (je ne sais même plus quand) un coffret de douilles à décors avec le support à fleurs fourni avec… C’était parfait ! Je ne l’avais jamais utilisé et c’était l’occasion. Je ne suis pas encore une experte, mais je les trouve pas mal mes fleurs. Oh moins quelque chose que j’aime sur ce Royal. 

Si j’ai décidé de déterrer les vieux dossiers  c’est que je participe au calendrier de l’Avent gourmand du site Recettes.de. Et en ce jour de 31 décembre, on fête les anniversaires avec mes coéquipières Sandstyle du blog Les délices de Sandstyle, Emilie du blog Emilie Sweetness, et Emeline du blog Aussi délicieux qu’un gâteau.

 

  • Temps de préparation : 2 heures
  • Temps de repos : 5 heures minimum
  • Temps de cuisson  : 12 minutes à 180°C
  • Difficultés : intermédiaire

 

Glaçage miroir (A faire la veille)

  • 6 feuilles de gélatine
  • 100g d’eau
  • 170g de sucre
  • 75g de cacao en poudre non sucré
  • 90g de crème entière
  1. Faites ramollir la gélatine dans de l’eau bien froide.
  2. Dans une casserole, mélangez l’eau, le sucre, le cacao, et la crème.
  3. Faites bouillir 1 minute environ.
  4. Ajoutez la gélatine essorée.
  5. Réservez 1 nuit au frigo.

Dacquoise noisette

  • 125g de blancs
  • 50g de sucre semoule
  • 75g de sucre glace
  • 125g de poudre de noisettes
  1. Préparez vos gabarits : sur une feuille de papier cuisson, tracez 2 cercles de 18cm de diamètre.
  2. Fouettez les blancs jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux puis versez le sucre semoule en pluie. La meringue doit être lisse et brillante. Et un bec d’oiseau doit se former lorsque vous soulevez le fouet.
  3. Incorporez ensuite délicatement le sucre glace tamisé et la poudre de noisettes. Mélangez à la maryse. Attention à ce qu’il ne reste pas de poudres au fond.
  4. Mettez en poche munie d’une douille unie, et pochez vos deux cercles en escargot.
  5. Cuire 12 minutes environ à 180°C.
  6. Après refroidissement, parez vos disques de biscuit.
  7. Placez un cercle à entremet de 20cm de diamètre sur une plaque munie de papier cuisson. Et chemisez-le avec du rhodoïd.
  8. Déposez un 1er disque de biscuit.

Meringue – bec d’oiseau sur le fouet

Dressage en escargot

Ajout des poudre

Après cuisson

Croustillant praliné

  • 40g de couverture lactée
  • 136g de praliné
  • 80g de crêpes dentelles émiettées
  1. Faites fondre le chocolat.
  2. Ajoutez le praliné et les crêpes dentelles. Mélangez.
  3. Etalez le croustillant sur le 1er biscuit.

Mousse au chocolat pâte à bombe

  • 300g de couverture noire
  • 300g de crème entière
  • 100g d’oeufs
  • 50g d’eau
  • 150g de sucre
  1.  Faîtes fondre le chocolat au bain-marie.
  2. Réalisation de la pâte à bombe : Mettez vos oeufs dans le bol du robot et fouettez doucement. Chauffez l’eau et le sucre à 121°C. Versez le sirop en filet sur les oeufs et laissez tourner à vitesse rapide jusqu’à refroidissement.
  3. Versez le chocolat dans la pâte à bombe. Mélangez à la maryse.
  4. Fouettez la crème, et ajoutez-la en 2 fois dans le mélange au chocolat.
  5. Mettez la mousse dans une poche sans douille.

Montage

  1. Pochez 1/3 de la mousse sur le biscuit/croustillant.
  2. Ajoutez le 2ème biscuit.
  3. Finir avec la mousse, et lissez.
  4. Réservez au congélateur.

Finition

  1. Décerclez votre entremet.
  2. Placez le sur une grille posée sur un plat assez grand pour récupérer l’excédent de glaçage.
  3. Réchauffez le glaçage à 35°C.
  4. Glacez votre entremet.
  5. Puis posez-le sur un plat/semelle à gâteau.

Décor : fleurs en chocolat

  1. Portez la crème à ébullition, et la verser en 3 fois sur le chocolat.
  2. Divisez la ganache et ajoutez une pointe de colorant de votre choix.
  3. Technique pour les fleurs ici

 

 

Share Button

Bûche Forêt Noire selon Laurent Duchêne

Share Button

Pour ma 1ère bûche 2018, j’ai craqué pour la bûche Forêt Noire. Eh oui, je ne suis pas Alsacienne pour rien. 

Il s’agit d’une recette de Laurent Duchêne, trouvé sur le blog Délices et partages. Je dois dire que j’ai adoré la présentation de la bûche.

Par contre, j’ai légèrement changé la recette. Je voulais plus de fruits pour enlever le côté sucré du chocolat. Or dans sa recette, Laurent Duchêne badigeonnait simplement la gelée sur le biscuit (une fine couche donc). J’ai trouvé la recette de l’insert à la cerise sur le fabuleux blog de Christelle Il était une fois la pâtisserie. Encore merci pour ces belles recettes.

Pour le montage de cette bûche, il est important de voir apparaître les différentes couches, c’est pourquoi je vous conseille d’utiliser une gouttière à bûche rectangulaire. LD l’a réalisée dans un cadre.

Sinon, la réalisation du biscuit est un peu longue (bcp de préparations), mais ça vaut la peine. Ce biscuit est vraiment excellent, super fondant. D’ailleurs lorsqu’on le réalise, on dirait une mousse au chocolat. 

Retrouvez également toutes mes recettes de Noël !!!!!

Voili voilou vous savez tout. Bon, il est temps de se mettre à bûcher vous ne croyez pas ? La bûche ne va pas se faire toute seule… 

 

  • Pour 1 bûche de 30cm
  • Temps de préparation : 3h30
  • Temps de repos : 12 heures
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Difficultés : intermédiaire

 

Biscuit fondant au chocolat

  • 50g de chocolat noir à 64%
  • 70g de sucre glace
  • 100g de beurre pommade
  • 200g de jaunes d’oeufs
  • 30g de farine
  • 10g de cacao en poudre non sucré
  • 160g de blancs d’oeufs
  • 60g de sucre
  1. Faites fondre le chocolat.
  2. Dans le bol de votre robot, fouettez ensemble le beurre pommade (texture d’une mayonnaise), le sucre glace et le chocolat fondu.
  3. Ajoutez les jaunes petit à petit.
  4. Réservez dans un cul de poule et lavez le bol de votre robot ainsi que le fouet.
  5. Montez les blancs avec le sucre.
  6. Incorporez la meringue délicatement au mélange précédent à l’aide d’une maryse.
  7. Tamisez la farine et le cacao et ajoutez-les à la préparation. Soulevez bien la maryse de bas en haut pour éviter qu’il ne reste de poudres au fond, et que tout soit bien incorporé.
  8. Etalez la pâte sur une plaque de 30x40cm munie de papier cuisson. Egalisez avec une spatule coudée.
  9. Enfournez 15 minutes à 180°C.

2

3

6

8

2

5

7

9

Gelée de cerises

  • 250g de cerises dénoyautées (1)
  • 80g de sucre
  • 3 feuilles de gélatine
  • 100g de cerises dénoyautées (2)
  1. Réhydratez la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Mixez les cerises (1). Réservez un peu de jus.
  3. Chauffez la purée de cerises avec le sucre.
  4. Ajoutez la gélatine essorée.
  5. Coulez dans un moule à insert rectangulaire, ou alors comme moi, coulez directement dans le moule à bûche.
  6. Parsemez de cerises entières (2)
  7. Réservez au congélateur.

Mousse au chocolat

  • 65g de crème entière (1)
  • 30g de sucre
  • 50g de jaunes d’oeufs
  • 155g de chocolat noir à 64%
  • 255g de crème entière (2)
  1. Faites fondre à moitié le chocolat.
  2. Chauffez la crème (1) avec 10g de sucre.
  3. Fouettez les jaunes avec le restant de sucre.
  4. Versez un peu de crème dans les jaunes tout en fouettant.
  5. Reversez le tout dans la casserole et cuire à 85°C en continuant à mélanger.
  6. Versez sur le chocolat et mélangez à la maryse.
  7. Montez la crème (2) en chantilly.
  8. Incorporez-la délicatement au mélange précédent descendu à 35°C.

3

5

6

8

5

6

7

8

Montage

  1. Détaillez deux rectangles de la taille de votre moule à bûche. (gouttière à bûche rectangulaire)
  2. Imbibez vos biscuits avec le jus de cerises réservé précédemment. Vous pouvez y ajouter un peu de Kirsch si vous le souhaitez.
  3. Démoulez votre insert. Si vous avez utilisez le même moule que pour la bûche, lavez-le.
  4. Mettez la mousse au chocolat dans une poche sans douille.
  5. Pochez un peu de mousse au fond du moule.
  6. Déposez un rectangle de biscuit sur la mousse.
  7. Ajoutez ensuite l’insert, puis complétez avec la mousse.
  8. Puis placez le 2ème rectangle de biscuit.
  9. Réservez 12 heures au congélateur.

Crème chantilly

  • 200g de crème entière
  • 20g de sucre
  • 1 cs de d’extrait de vanille liquide.
  1. Montez le tout en chantilly.
  2. Réservez dans une poche munie d’une douille Saint-Honoré.

 

Décors en chocolat

  • 200g de chocolat noir
  • Feuille de transfert
  1. Tempérez le chocolat.
  2. Coulez-le sur la feuille de transfert et égalisez avec une spatule.
  3. Attendre qu’il cristallise légèrement (pas de traces sur les doigts au toucher.).
  4. Puis, à l’aide du gabarit, découpez le chocolat. Et avec un petit emporte-pièce rond, et une douille, détaillez des cercles.
  5. Laissez cristalliser.

 

Finitions

  • Crème chantilly
  • Décors en chocolat
  • Quelques cerises
  1. Démoulez votre bûche.

Share Button

Boules de neige (bredele)

Share Button

En Alsace, la tradition est que pendant la période de l’Avent, on confectionne des biscuits appelés bredele (Bas-rhin) ou bredala (Haut-rhin).

Il en existe de toutes sortes… Certains sont même revisités. Les traditionnels sont évidemment les butterbredele, les schwowebredele, les anisbredele, les kipferle, les spritzbredele, les zimmetsterne…

Les recettes viennent du livre de Suzanne Roth.

Retrouvez toutes mes recettes de fête ici : Noël

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Temps de préparation : 20 minutes
  • Temps de repos : 3 ou 4 heures
  • Temps de cuisson : 20 minutes à 140°C

 

Ingrédients

  • 2 oeufs 
  • 200g de sucre
  • 125g de pépites de chocolat
  • 250g d’amandes en poudre
  • 1 cc de 4 épices ou de cannelle
  • 4 cs de farine
  • Sucre glace
  1. Battre les oeufs avec le sucre en un mélange mousseux.
  2. Incorporez le reste des ingrédients et mélangez afin d’obtenir une pâte homogène et souple.
  3. Formez des boules de la taille d’une noix (environ 15g).
  4. Roulez-les dans le sucre glace et posez-les sur une plaque.
  5. Laissez-les sécher 3 ou 4 heures.
  6. Cuire 20 minutes à 140°C.  Les boules doivent se fendre et être encore molles à la sortie du four.

JOYEUSES FÊTES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Chocolat chaud de Noël

Share Button

Demain, c'est la Saint-Nicolas, et j'avais envie d'un goûter gourmand. Rien de tel lorsqu'il fait froid dehors, et lorsque les enfants rentrent de l'école...

Dans mon article précédent, je vous ai donné ma recette des fameuses brioches alsaciennes en forme de bonhomme : les mannele 

Et pour aller avec les brioches, qui diriez-vous d'un bon chocolat chaud de Noël ?

  • [bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour deux tasses
  • Temps de préparation : 10 minutes
  • Difficultés : facile

Ingrédients 

  • - 300g de lait
  • - 200g de crème
  • - 90g de chocolat au lait ou noir
  • - 4 bâtons de cannelle
  • - 1 pointe de piment d'Espelette
  • - 1 gousse de vanille
  • - Guimauves, chantilly, billes de chocolat... (facultatif)
  1. Dans une casserole, faites chauffer le lait, la crème, la cannelle, la gousse de vanille fendue et grattée, et le piment d'Espelette.
  2. Laissez infuser 5 minutes, et remettre la casserole sur le feu.
  3. Retirez la gousse de vanille en l'essorant avec vos doigts et la cannelle.
  4. Ajoutez le chocolat concassé, et mélangez.
  5. Servez avec des guimauves, de la chantilly... ou simplement comme ça.

 

 

Rocher coco comme un Raffaello

Share Button

Nouvelle recette de rochers, mais cette fois à la noix de coco, façon Raffaello®. Cette fois, les vrais sont bien meilleurs. Que voulez-vous, on n'aura jamais la vraie recette.

Cela dit la mienne, ou plutôt celle trouvée sur le site cookomix est bonne quand même. Ces petits (gros) rochers sont composés de gaufrettes à la vanille, de chocolat blanc, d'une noisette entière, et bien sûr de noix de coco. 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour 32 rochers
  • Temps de préparation : 45 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : facile

Ingrédients 

  • - 100g de gaufrettes à la vanille
  • - 400g de lait concentré non sucré
  • - 30g de noix de coco râpée
  • - 50g de chocolat blanc
  • - 32 noisettes
  1. Mixez les gaufrettes et réservez.
  2. Chauffez le chocolat au bain-marie.
  3. Ajoutez le lait concentré, la noix de coco et les gaufrettes. Mélangez.
  4. Réservez 6 heures au frigo.
  5. Formez ensuite des boules de la taille d'une noix et insérez une noisette.

Enrobage

  • - Noix de coco
  • - 300g de chocolat blanc
  1. Faites fondre le chocolat. Perso, je l'ai tempéré, mais d'après le site de cookomix, ce n'est pas nécessaire. Vérifiez quand même que le chocolat est à 29°C.
  2. Mettez la noix de coco dans un récipient à côté.
  3. A l'aide d'une fourchette à chocolat, trempez chaque boule dans le chocolat puis roulez-les dans la noix de coco.
  4. Placez chaque rocher sur une plaque munie de papier cuisson, et réserver une petite heure au frigo.

Si vous voyez que le chocolat commence à épaissir, n'hésitez pas à le rechauffer 15 secondes au micro-onde. C'est ce que j'ai fait. Car à moins de travailler très vite, le chocolat baisse vite en température. Sinon, la coque risque d'être trop épaisse. Puis vous n'aurez pas assez de chocolat. 

Bonne dégustation !!!!!!!!

Share Button

Rochers pralinés

Share Button

Bonjour tout le monde !!!!

Je reviens aujourd'hui avec une recette de rochers pralinés. Je voulais "imiter" les Ferrero Rocher® et je dois dire qu'ils ne sont pas si mal ! Ce n'est évidemment pas les vrais mais j'ai été séduite par cette recette dénichée sur le blog : La cuisine de Bernard. Merci à lui pour cette merveilleuse idée. Je dois dire que j'ai été surprise en croquant dans un rocher. Le coeur n'est pas compact comme dans les "pralinés", mais coulant. J'adooooore !!!!! 

En même temps, j'aurai pu m'en douter puisque les rochers ne sont pas fourrés avec une ganache mais avec un croustillant praliné. Vous savez, la recette du Royal. Je peux vous dire que j'en bave devant mon écran, en ayant encore le souvenir de cette douceur sur ma langue. C'est coulant, fondant, et croustillant tout ça en même temps...  ça a un goût de trop peu. Et c'est tellemeeeeeennnntttt boooon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon ok j'arrête, et je vous laisse découvrir la recette. Vous me direz ce que vous en avez pensé. J'attends vos commentaires avec impatience. En parlant de ça, on est le 2 décembre... Hihihi !!!! J'ai le droit à un chocolat...      (Je crois qu'on ne peut plus rien pour moi... ça me fait un drôle d'effet les fêtes. Ou alors c'est le chocolat !???)

Vous pouvez également retrouver mes chocolats et desserts de fêtes ici

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour 25 rochers  (Je ne comprends pas, Bernard en a fait 64 . Les miens doivent être plus gros... )
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de repos : 2 heures
  • Difficultés : Facile 

 

Ingrédients 

  • - 220g de noisettes 
  • - 200g de praliné (Vous pouvez retrouver le procédé dans ma recette de pâte à tartiner. Ou si vous avez la flemme, vous pouvez en trouver à Auchan.) 
  • - 140g de couverture lactée 
  • - 60g de chocolat au lait
  • - 60g de crêpes dentelles 
  1. On va commencer par faire la pâte de noisettes. Pour cela, mixez les noisettes jusqu'à obtenir une pâte plus ou moins crémeuse. En fait, c'est sous l'action de la chaleur, que l'huile des noisette va se libérer pour former une pâte.
  2. Réservez dans un cul de poule, et ajoutez le praliné.
  3. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde par séquence de 30 secondes. Ajoutez-le à la préparation précédente et mélangez.
  4. Enfin ajoutez les crêpes dentelles émiettées.
  5. Mettez la préparation dans une poche à douille. Et pochez dans des empreintes demi-sphères de 4 cm environ. (j'ai utilisé un moule à pop cakes)
  6. Réservez au congélateur pendant une petite heure.
  7. Démoulez les demi-sphères et assemblez-les avec un pique pour former une sphère. Remettez-les au congélateur.

Enrobage

  • - 400g de couverture lactée (j'ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  • - 80g de pralin
  1. Il va maintenant falloir tempérer le chocolat. (Voir mon article sur la technique)
  2. Faites fondre le chocolat entre 40-45°C. 
  3. A 35°C, ajoutez le Mycryo et mélangez.
  4. Lorsque le beurre de cacao est incorporé, ajoutez le pralin. Et mélangez.
  5. Sortez vos sphères du congélateur.
  6. Une fois le chocolat à 31°C, enrobez les rochers et "piquez-les" dans un moule à pop cake, si vous en possédez un, ou du polystyrène. Sinon, posez-les simplement sur du papier cuisson.
  7. Une fois cristallisés, enlevez les piques qui devraient normalement s'enlever tout seul.
  8. Réservez une heure au frigo.

 

Bonne dégustation et bonnes fêtes !!!!!!

Share Button

Bonbons de chocolat orange/cannelle

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

Hello les gourmands,

Dans la série des douceurs de Noël,  il y a les CHOCOLATS !!!!! C'est incontournable !!!!!  Qui dit mieux ?

Donc, suite à mon article sur le tempérage du chocolat, je vous présente ici mes bonbons de chocolat fourrés à l'orange et à la cannelle. Ils sont croquants et bien brillants. Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l'Avent. Si vous voulez faire le vôtre, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L'atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d'aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries. Ce qui est bien, c'est qu'on peut adapter cette recette et changer les saveurs.

J'ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

 

 

Ganache orange/cannelle

  • - 210g de jus d'orange
  • - 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • - 30g de miel
  • - 2 bâtons de cannelles
  • - 24g de sucre semoule
  • - 60g de couverture lactée
  • - 60g de beurre
  1. Faites chauffer le jus d'orange, le glucose, et les bâtons de cannelle.
  2. Laissez infuser 20 minutes.
  3. Enlever les bâtons de cannelle et rechauffer le jus d'orange.
  4. Dans une casserole, réalisez un caramel avec le sucre et le miel. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  5. Déglacez le caramel avec le jus d'orange. Mélangez.
  6. Faites cuire à 120°C afin d'éliminer un maximum d'eau. Moins il y a d'eau, plus le bonbon se conservera.
  7. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  8. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  9. Mélangez. Votre ganache est prête.
  10. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  11. Réservez.

1

7

4

8

5

9

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n'en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d'aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n'aime pas l'eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N'hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d'utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • - 400g de couverture noire (J'ai utilisé Guanaja de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45/50°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 34°C.
  3. A 34°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 31°C, sa température d'utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu'en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis "nettoyez" le moule avec un racloir. (J'utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n'est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 30 et 31°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.
  15. Pour la déco, tempérez à nouveau 50g de couverture noire. Avec un pinceau, badigeonnez le dessus de chaque bonbon, et appliquez un carré de "feuille de transfert". Une fois cristalliser, n'oubliez pas de retirer l'opercule en plastique.

J'ai tenté d'éviter cette manipulation en plaçant directement les carrés dans les empreintes. Mais le résultat n'est pas top...

 

 

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Chocolats en fêtes !!!

Share Button

Les fêtes approchent et ça s'active dans ma cuisine, pour la plus grande joie de ma famille, mais aussi de mon Nikon. Je vous présente mon petit shooting photos histoire de vous en mettre plein les yeux à défaut de vous en mettre plein la bouche... Bises 

Bûche Christmas (chocolat blanc/orange aux épices)

Share Button

Dans la série des bûches, voici la Christmas, réalisée avec le moule bûche de Pavoni que je trouve très élégant. 

Je cherchais l'inspiration lorsque je me suis souvenue du jus d'orange chaud que je bois généralement lors du marché de Noël. J'avais envie de ma bûche ait un goût de Noël.

Ma bûche se compose ainsi d'un coulis d'orange aux épices, d'une mousse chocolat blanc et d'un biscuit dacquoise.

Par contre, je suis désolée mais je n'ai pas de photos de la découpe. C'était une commande. 

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

  • Pour 1 bûche
  • Temps de préparation : 2 heures
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : Intermédiaire

Insert coulis d'orange aux épices

  • - 200g de jus d’orange
  • - 1cc de 4 épices
  • - 2 bâtons de cannelle
  • - 2 étoiles de badiane
  • - 1 cc de gingembre moulu
  • - 20g de miel
  • - 5g de sucre
  • - 1 gousse de vanille
  • - 3g de pectine NH
  1. Chauffez le jus d’orange avec la gousse de vanille fendue et grattée, la cannelle, la badiane, le gingembre, le miel et le 4 épices.
  2. Laissez infuser 30 minutes.
  3. Mélangez le sucre avec la pectine. (Cela évite les grumeaux)
  4. Portez le jus de clémentine à ébullition.
  5. Versez le mélange sucre/pectine en pluie tout en mélangeant au fouet.
  6. Cuire une minute après ébullition.
  7. Versez le coulis dans un moule à insert.
  8. Faites prendre au congélateur.

 

Biscuit dacquoise

  • - 80g de sucre semoule
  • - 40g de sucre glace
  • - 80g de blancs
  • - 65g de poudre de noisettes
  • - 20g de fécule
  1. Sur une plaque munie de papier cuisson, préparez votre gabarit : 1 rectangle légèrement plus petit que votre moule/gouttière.
  2. Montez les blancs avec le sucre afin de réaliser une meringue.
  3. Tamisez la fécule et le sucre glace.
  4. Incorporez délicatement la poudre de noisettes, la fécule et le sucre glace à la meringue avec une maryse.
  5. Pochez la préparation avec une douille unie en vous aidant de vos gabarits. PS : N’oubliez pas de retourner la feuille. On ne veut pas manger de stylo.
  6. Cuire 12 minutes à 180°C. Surveillez bien votre four.

 

Mousse chocolat blanc

  • - 300g + 130g de crème liquide entière
  • - 200g de chocolat blanc
  • - 10g d’extrait de vanille liquide
  • - 4g de gélatine (2 feuilles)
  1. Hydratez la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Chauffez 130g de crème avec l’extrait de vanille.
  3. Incorporez la gélatine essorée et mélangez bien.
  4. Concassez le chocolat blanc.
  5. Versez la crème en 3 fois sur le chocolat. Mélangez à la maryse.
  6. Montez les 300g de crème en chantilly.
  7. Une fois le chocolat à 35°C, incorporez-le délicatement à la crème fouettée. Si votre chocolat n’est pas assez chaud, il risque de cristalliser au contact de la crème froide.

Montage

  1. Remplissez le moule à 1/3 de mousse chocolat blanc.
  2. Placez l’insert et remplir le moule de mousse.
  3. Ajoutez le biscuit.
  4. Placez au congélateur jusqu'au jour de la dégustation.

 

Le jour J ou la veille au soir

  1. Le matin, ou la veille, sortez votre bûche de congélateur et démoulez-la délicatement.
  2. Avec un spray velours blanc (acheté chez Alice Délice), floquez l'ensemble de la bûche. Attention de ne pas pulvériser trop près. Et n'oubliez pas de protéger votre cuisine car le mélange est à base de beurre de cacao. Et cela salit vite.
  3. Décorez selon vos envies.

Sur ma bûche : 

  • - Suprêmes de clémentine (ou d'orange)
  • - Petites meringuettes
  • - Etoiles en chocolat
  • - Décors en sucre (perles, flocons de neige)

 

Bonne dégustation et bonnes fêtes !!!!!!