Brioches lapins pour Pâques

Share Button

Hello les gourmands,

Un moment que je n'ai pas publié de recettes. Toutes mes excuses...

Les beaux jours arrivent, et ça fait un bien fou de profiter du soleil. Pâques aussi arrive à grands pas. Il nous reste trois semaines pour confectionner de petites (ou grosses) gourmandises.

Aujourd'hui, je vous propose des briochettes en forme de lapins. Les enfants vont adorer !!! Ils peuvent d'ailleurs vous aider à leur préparation. Ce n'est pas bien compliqué, vous verrez...

 

  • Pour 8 briochettes
  • Temps de préparation : 35 minutes
  • Temps de repos : 2 heures
  • Temps de cuisson : 20 minutes à 180°C
  • Difficultés : facile

 

Pour la recette de la brioche, le procédé est par ici : pâte levée briochée

Ingrédients 

Pour la pâte à brioche :

  • 500g de farine
  • 10g de sel
  • 100g de sucre
  • 25g de levure fraîche
  • 200g de lait (à ajuster
  • 100g d'oeufs (2 oeufs)
  • 125g de beurre

Pour le reste :

  • 1 oeuf + 1 pincée de sel (pour la dorure)
  • Pépites de chocolat (pour les yeux)

 

  1. Dégazez votre pâte à brioche et divisez-la en 8 pâtons.
  2. Divisez chaque pâton en deux. (1/3 ; 2/3)
  3. Avec le plus gros morceau (2/3), faites un boudin. Puis faites une boucle avec ce boudin (cf photo). Cela constituera le corps du lapin.
  4. Avec le second morceau (1/3), formez une boule légèrement allongée. A l'aide d'un ciseau, faites une incision afin de former les oreilles.
  5. Mettez deux pépites de chocolat pour les yeux.
  6. Dorez une 1ère fois.
  7. Laissez pousser dans un endroit chaud pendant une bonne heure.
  8. Dorez à nouveau.
  9. Enfournez 20 minutes environ à 180°C.
Share Button

Langhopf : brioche traditionnelle alsacienne

Share Button

Hello les gourmands,

Aujourd’hui, je vous présente la recette du Langhopf, brioche traditionnelle alsacienne. Le langhopf est un cousin méconnu du Kouglof. Je trouve cela bien dommage car il est bien meilleur.

Cette brioche est composée d’amandes, de noix, de noisettes, de fruits secs et d’épices. Elle est ensuite badigeonnée d’un mélange beurre/sucre/cannelle pour encore plus de gourmandise. Le langhopf est façonné dans un moule allongé en terre cuite, fabriqué à l’origine par le pâtissier colmarien Jean Deutschmann. Il est aujourd’hui fabriqué par la poterie Henri Siegfried à Soufflenheim en Alsace. (Source : bredele-alsace ).

J’ai découvert le langhopf lors de ma formation au Greta. Et je détiens cette précieuse recette de mon formateur.

N’ayant pas de moule à Langhopf (il faudrait vraiment que je m’en procure un), j’ai réalisé cette délicieuse brioche dans un moule à kouglof.

 

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 2 heures
  • Temps de cuisson : 45 minutes
  • Difficultés : facile
  • Matériel nécessaire : un moule à langhopf ou kouglof

 

Ingrédients 

  • 500g de farine
  • 10g de sel
  • 15g de sucre
  • 40g de glucose (facultatif : il permet simplement d’améliorer la conservation, et donc le moelleux.)
  • 25g de levure fraîche
  • +/- 150g de lait tempéré
  • 2 oeufs
  • 150g de beurre
  • 25g de kirsch (facultatif)
  • 25g de rhum (facultatif)
  • 2 cc de cannelle
  • 1 pincée de gingembre moulu
  • 1 cc de badiane en poudre
  • 100g de raisins secs (je n’en ai pas mis car je n’aime pas ça, du coup j’ai mis plus d’amandes et noisettes.)
  • 25g d’amandes hachées
  • 25g de noisettes hachées
  • 50g de noix hachées
  • 50g de pruneaux haché (remplacé par de l’orange confite)
  1. Mettez dans le bol de votre robot : la levure émiettée, la farine, le sucre, le glucose, les oeufs et le sel.
  2. Pétrir 5 minutes en 1ère vitesse.
  3. Ajoutez le lait à la fin, afin d’ajuster la consistance.
  4. Pétrir en 2ème vitesse pendant 7 minutes et ajoutez le beurre une fois que la pâte est lisse et élastique. Elle doit se décoller des parois du bol. Pour plus d’informations sur le procédé de la brioche, je vous conseille de consulter mon article sur la pâte levée briochée.
  5. Ajoutez le reste des ingrédients (noix, noisettes…) et pétrir jusqu’à que tout soit mélangé.
  6. Laissez pousser (c’est le pointage) 1 heure à température ambiante.
  7. Dégazez en rabattant la pâte et mettez la pâte dans le moule préalablement beurré.
  8. Laissez à nouveau pousser 1 heure (on appelle cette étape l’apprêt).
  9. Cuire 45 minutes environ à 180°C (selon votre four).

Enrobage (à la sortie du four)

  • 40g de beurre fondu
  • 60g de sucre semoule
  • 2 cc de cannelle
  1. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez de beurre fondu. (N’hésitez pas à en mettre une bonne couche pour que le sucre puisse se coller.)
  2. Mélangez le sucre avec la cannelle et saupoudrez le langhopf (plus il y en a, meilleur c’est. )
  3. Laissez refroidir.
Share Button

Mannele ou Mannala

Share Button

Hello les gourmands,

Demain c'est la Saint Nicolas. Alors qui a été sage ? 

Je me souviens, petite, notre ville organisait un après-midi pour les enfants avec un goûter composé d'un mannele, d'une clémentine et d'un chocolat chaud. Ensuite, le Saint-Nicolas distribué des cadeaux.

Donc comme le veut la tradition chez nous en Alsace, je vais vous livrer ma recette de Mannele (Bas-rhin) ou Mannale (Haut-rhin).

Mais avant laissez-moi vous conter son histoire (d'après Alsace actu) :

Ces brioches sont liés à la Saint-Nicolas, et représentent soit Saint-Nicolas, soit les trois enfants qu’il a sauvés du boucher. 

« La légende du Saint Nicolas raconte que, dans la région Lorraine, entre Nancy et Metz, l’hiver approchant, trois enfants, partis glaner dans les champs, se perdirent sur le chemin du retour. Attirés par la lumière filtrant des fenêtres d’une maison, ils s’approchèrent et frappèrent à la porte.

L’homme qui leur ouvrit, Pierre Lenoir ( Peter Schwartz, dans la culture germanique), boucher de son état, accepta de leur donner l’hospitalité pour la nuit. En fait, sitôt les enfants entrés, il les tua, puis à l’aide de son grand couteau, les coupa en petits morceaux, pour finalement les mettre dans son saloir (un grand baquet empli de sel), afin d’en faire du petit salé.

Saint Nicolas, chevauchant son âne, vint à passer par là et frappa à son tour à la porte du boucher. L’homme, n’osant pas rejeter un évêque, le convia à dîner. Son invité lui demandant du petit salé, le boucher comprit qu’il était découvert et, pris au piège, avoua tout. Le saint homme étendit alors trois doigts au dessus du tonneau de petit salé, reconstituant et ressuscitant ainsi les trois enfants.

Saint Nicolas enchaîna le boucher à son âne et le garda auprès de lui pour le punir. Il devint le père Fouettard, être mauvais, dont le rôle est de réprimander les enfants désobéissants et les cancres, fort de son caractère violent et irascible. » 

Cette tradition pâtissière est encore vivace en Alsace, en Moselle et en Allemagne (Weckmann) ou en Suisse (Grittibänz). En Franche-Comté, dans le Nord de la région, on trouve une tradition similaire avec les « Jean Bonhomme ».

Ainsi, on offrait aux enfants sages cette viennoiserie pour les récompenser. Mais cette tradition est peut-être plus ancienne que celle de Saint-Nicolas : « autrefois des pains d’épices, des brioches en forme d’escargot (Schnekerle) ou d’autres animaux (cheval, lapin…) étaient offerts et dégustés pour chasser les menaces de l’hiver dans l’Est de la France. »

Donc si vous aussi vous rêvez d'un petit goûter sympa, ou si vous voulez faire plaisir à vos enfants, je vous laisse à vous fourneaux. Et pour la recette du chocolat chaud maison, c'est par ici : chocolat chaud de Noël

  • [bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour 8 à 9 mannele 
  • Temps de préparation : 35 minutes
  • Temps de repos : 1h10
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Difficultés : facile

 

 

Ingrédients 

  • - 200g de lait
  • - 25g de levure de boulanger fraîche
  • - 1 cc de bicarbonate (facultatif)
  • - 120g de beurre mou
  • - 120g de sucre
  • - 2 oeufs + 1 pour la dorure
  • - 10g de sel
  • - 650g de farine
  • - Pépites de chocolat ou raisins secs (facultatif)
  1. Faites tiédir le lait et y émiettez la levure. Laissez agir 10 minutes environ. Des bulles doivent remonter à la surface, signe que la levure libère du CO2.
  2. Dans le bol de votre robot, mettez dans l'ordre : le sucre, le sel, le bicarbonate, les oeufs, la farine, et le mélange lait/levure.
  3. Pétrissez 1 minute (avec le crochet).
  4. Ajouter le beurre coupé en morceaux.
  5. Pétrissez encore 4 minutes.
  6. Laissez lever la pâte durant 30 minutes environ à température ambiante.
  7. Dégazez en rabattant la pâte sur elle-même.
  8. Abaissez la pâte à 1cm environ (la pâte ne doit pas être trop fine).
  9. Détaillez vos mannele avec un emporte-pièce. (Avec le reste de pâte, je me suis amusée à faire des petits sapins )
  10. Posez-les sur une plaque munie de papier sulfurisé.
  11. Dorez une 1ère fois avec la dorure (1 oeuf entier battu avec 1 pincée de sel)
  12. Laissez levez 40 minutes.
  13. Dorez à nouveau. Ajoutez des pépites de chocolat ou raisins sec pour former les yeux et les boutons.
  14. Cuire 12 à 18 minutes à 180°C (selon la puissance de votre four.)

 

 

Pour ceux qui ne possèdent pas d'emporte-pièce, pas de panique ! Il est tout à fait possible de le faire sans. Pour cela suivez le guide  :

  • A l'étape 8, au lieu d'abaisser la pâte comme précédemment, vous allez diviser la pâte en 12 pâtons.
  • Formez un boudin avec chaque pâton.
  • Puis à l'aide d'un ciseaux, coupez au milieu du pâton jusqu'à mi-hauteur pour former les jambes. Puis incisez de chaque côté pour les bras. Et légèrement au dessus pour la tête.
  • Ensuite repassez à l'étape 10.

 

Bonne Saint-Nicolas à tous !!!!!!!! 

Share Button

Brioche aux pommes

Hello les gourmands,

Ce matin, je me suis essayée à la brioche aux pommes. J'ai découvert le procédé ici . Je ne connaissais pas, et je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais ça me faisait envie... Alors voilà, j'ai testé, et je dois dire que je suis ravie.

Si vous aussi vous voulez un petit déjeuner dominical du tonnerre, je vous invite à vous mettre aux fourneaux. Je vous rassure, rien de bien compliqué.

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour une brioche
  • Temps de préparation : 35 minutes
  • Temps de repos : 2 heures
  • Temps de cuisson : 20 minutes
  • Difficultés : facile

 

Pour la recette de la brioche, le procédé est par ici : pâte levée briochée

 

Le montage

  • - Votre pâte à brioche
  • - 2 grosses pommes ou 3 petites

 

  1. Epluchez et coupez vos pommes en fines lamelles.
  2. Après le pointage de votre pâte à brioche, dégazez-là en lui donnant un coup de poing.
  3. A l'aide d'un rouleau à pâtisserie, abaissez la pâte en un rectangle de 2 mm d'épaisseur (la pâte va se rétracter un peu. C'est normal puisqu'elle est élastique.)
  4. Découpez des bandes de la tailles de vos lamelles de pommes, environs 2 ou 3cm. (Je dois avouer que je ne n'ai pas mesuré. J'ai fait au pif.)
  5. Vous allez maintenant constituer le coeur de votre brioche : prenez une bande, et placez une 1ère lamelle au bout.
  6. Repliez sur la pomme, et ajoutez une 2de lamelle. Pliez et ainsi de suite... jusqu'à la fin de la bande.
  7. Placez ce "boudin" au centre d'un moule à manquer, préalablement beurré.
  8. Cette fois, vous allez placer la 2de bande (idem pour toutes les autres) autour du boudin. Puis, vous intercalerez les lamelles de pommes. Et cela jusqu'à épuisement de la pâte.
  9. Vous comprendrez mieux en images. 
  10. Il ne vous reste plus qu'à dorer, et à laisser pousser dans un endroit chaud, pendant une bonne heure.
  11. Une fois votre brioche levée, dorez à nouveau, et enfournez 20 minutes à 180°C.

 

 

Finition 

  • - 50g de beurre fondu
  • - 1/2 cc de cannelle
  • - 50g de sucre
  1. Mélangez le sucre et la cannelle.
  2. Une fois la brioche sortie du four, nappez de beurre fondu, et saupoudrez de sucre/cannelle.
  3. Vous pouvez également servir avec du caramel.

 

Bonne dégustation !!!!

 

Share Button

Pâte levée briochée

Aujourd'hui, je vais vous apprendre l'art de la brioche, ou comment confectionner une pâte levée briochée. 

 

  • Pour 2 brioches moyenne ou 1 grande
  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Temps de repos : 2 heures
  • Temps de cuisson : 35 minutes

Les ingrédients : 

  • - 500g de farine
  • - 10g de sel
  • - 100g de sucre
  • - 25g de levure fraîche
  • - 200g de lait (à ajuster
  • - 100g d'oeufs (2 oeufs)
  • - 125g de beurre
  1. Pétrissez  (avec le crochet) en 1ère vitesse l'ensemble des ingrédients SAUF LE BEURRE pendant 5 minutes. Ajustez la consistance en rajoutant du lait si la pâte est trop sèche.
  2. Pétrissez en 2ème vitesse pendant 7 minutes.
  3. Ajoutez le beurre une fois que la pâte est lisse et élastique. Elle doit se décoller du bol et on doit pouvoir voir à travers en l'étirant.
  4. Filmez au contact.
  5. Pointage : faites pousser la pâte à température ambiante pendant 1 heure environ (elle doit doubler de volume), ou s'il fait trop chaud, mettez-là au frigo.
  6. Une fois pointée, dégazez en donnant un coup de poing dans la pâte. Vous devriez entendre le CO2 s'échapper, et la pâte retomber. C'est normal !
  7. C'est maintenant le moment de façonner votre brioche (de lui donner une forme).
  8. Dorez avec un oeuf et laissez développer une bonne heure dans un endroit chaud. Si votre four a la fonction "étuve", c'est l'idéal.
  9. Dorez une seconde fois, et enfournez pour 30 minutes à 200°C.

 

Infos utiles ou futiles

  • - Le pétrissage permet de former le réseau glutineux. La pâte est lisse. Elle s'étire. On peut y voir à travers.
  • - La levure est un champignon microscopique appelé : Saccharomyces Cerevisiae. Elle se nourrit de sucre et le dégrade pour en faire de l'alcool puis du CO2. Le gaz, en essayant de s'échapper, va faire pousser la pâte.
  • - Lors du pointage, la pâte gonfle, se renforce, et les arômes se développent.
  • - L'apprêt permet le développement des pièces par la fermentation après le façonnage.

Bonne dégustation !!!!!!!! 

Et pour encore plus de gourmandises, retrouvez vite la recette de la pâte à tartiner 100% maison 

 

Share Button

Pâte à tartiner maison

Hello les gourmands,

Je reviens vers vous avec une nouvelle recette ultra gourmande et chocolatée. Elle ravira petits et grands, idéale pour le petit déjeuner ou pour le goûter.

Vous l'aurez deviné, il s'agit de la pâte à tartiner !!!!!!!!!!!!!! Tadaam !!!!!!!!!!! 

Attention, pas la industrielle avec de l'huile de palme, et plein de cochonneries... non une pâte à tartiner artisanale HOME MADE !!!!!!

J'ai pioché la recette chez Christophe Michalak...

La recette en elle-même n'est pas bien compliquée. Par contre, il va falloir vous armer d'un bon robot-coupe, ou d'un thermomix comme moi. 

Noisettes : on vous aura un jour... On vous aura !!!! Hahaha !!!

Bon assez plaisanté, au boulot !

  • Pour un pot d'environ 200g 
  • Temps de préparation : 2 heures
  • Temps de cuisson : 20 minutes
  • Temps de repos : Heu... ça va dépendre de votre degré de gourmandise 
  • Difficultés : facile

Ingrédients : 

  • - 135g de noisettes
  • - 60g de sucre
  • - 70g de sucre glace
  • - 50g de chocolat au lait (Jivara de Valrhona pour moi)
  • - 25g de chocolat noir (Caraïbe de Valrhona pour moi)
  • - 5g de cacao en poudre non sucré (Van Houten)
  • - 20g de lait en poudre
  • - 5g de sel

Praliné

  1. Torréfiez vos noisettes au four pendant 20 minutes environs à 150°C. Elles doivent avoir une teinte brun foncé, presque noire.
  2. Placez-les ensuite dans un torchon, et frottez-les entre elles afin d'enlever la peau.
  3. Pesez 75g que vous réserverez.
  4. Disposez les 60g de noisettes restantes sur une plaque munie de papier cuisson.
  5. Mettez 60g de sucre dans une petite casserole, et faites cuire un caramel à sec. Attention à ne pas mélanger avec une maryse. Vous pouvez éventuellement tournoyer la casserole pour aider le sucre à fondre. Ayez à côté de vous un pinceau humide, afin de "nettoyer" les bords de la casserole (cristaux de sucre qui n'auraient pas fondu). Votre caramel doit avoir une jolie couleur ambrée. S'il est trop foncé, il risque d'être amer. (Le mien l'était un peu)
  6. Versez le caramel sur les noisettes, et attendez qu'il refroidisse.
  7. Coupez le caramel en morceaux en faisant attention de ne pas vous couper.
  8. Mettez les morceaux dans un robot-coupe et mixez. Vous devez obtenir une pâte onctueuse : le praliné.
  9. Réservez. Puis nettoyez le bol de votre robot.

Noisettes entières

Noisettes émondées

On mixe

Noisettes torréfiées

On verse le caramel

Praliné

On frotte les noisettes...

On coupe des morceaux

Pâte à tartiner

  1. Mixez les noisettes restantes avec le sucre glace jusqu'à ce que ça devienne une pâte. Je ne l'ai pas dit avant, mais les noisettes libèrent de l'huile sous l'action de la chaleur. Cela permet à la pâte de se former.
  2. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Puis ajoutez-le à la pâte de noisettes. Mélangez. C'est ce qu'on appelle le Gianduja.
  3. Ajoutez ensuite le cacao, le lait en poudre, et le sel et le praliné.
  4. Mélangez. Votre pâte à tartiner est prête !

Et pour encore plus de gourmandise, vous pouvez ajoutez 100g de crêpes dentelles grossièrement mixées. C'est troooop bon !!!!!!!!!! 

 

Notes : le lait en poudre améliore la conservation, mais aussi l'onctuosité et la douceur de la pâte à tartiner.

Pâte de noisettes

Ajout des poudres

Gianduja

Pâte à tartiner maison

Ajout du praliné

 

Pour le petit déjeuner, ou le brunch du dimanche, que diriez-vous d'accompagner cette pâte à tartiner avec une bonne brioche ?

Le recette, c'est par ici : http://www.lentracte-gourmand.fr/index.php/2018/10/13/pate-levee-briochee/

Share Button