Smoothie bowl détox aux fruits rouges (végan)

Share Button

Les fêtes de Noël sont terminées... C'est fou comme cela passe vite... Il reste encore la Nouvelle Année. Mais avant, que diriez-vous d'un petit déjeuner sain et gourmand ? En plus cela permettra à votre corps de se purifier, d'éliminer les toxines, et d'améliorer votre digestion.

Je pense que vous avez déjà entendu parler de la tendance du Smoothie bowl, présent partout sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram. J'ai donc voulu m'essayer à cette tendance (oui je sais ça fait déjà un moment, j'ai toujours un train de retard...).

Pour cela, je vous ai concocté une jolie recette de smoothie aux fruits rouges, à la fois girly, healthy et vegan. Que demander de mieux ?

 

Mon smoothie bowl est composé de :

  • Fruits rouges dont la myrtille, riche en vitamine C, potassium et fibre. Elle a aussi la propriété de stimuler la vésicule biliaire et ainsi éliminer les toxines. De plus, elle est un excellent bactéricide naturel.
  • Jus de citron : riche en vitamine C, il renforce les défenses de l'organisme (antiseptique naturel) et favorise la détoxication par la peau et les poumons.
  • Banane, riche en potassium et sels minéraux, aide à l'élimination des déchets dans l'organisme.
  • Flocons d'avoine : faibles en calories, ils réduisent aussi la faim grâce à leur indice élevé de satiété. Riches en sucre lent, ils permettent d'avoir un apport énergétique toute la matinée.
  • Sirop d'agave : fournit les éléments nutritifs nécessaire à l'organisme, accélère la régénération cellulaire.
  • Gigembre, favorisant l'élimination des toxines.
  • Cannelle : pour le goût. 
  • Amandes, riches en vitamines E antioxydantes.
  • Graine de chia : Coupe faim naturel, réduit le mauvais cholestérol, et favorise le transit.
  • Graine de pavot: Contient de la vitmamine B1 participant au fonctionnement du système nerveux. Produisant de la morphine, elle a des vertus apaisantes et permet de lutter contre le froid.
  • Cubes de noix de coco et pralin pour la gourmandise.

 

Avec cette recette, je participe au Calendrier de L'Avent gourmand du site Recettes.de avec Claudine du blog Cuisine de gut, Ninou du blog Tradizione, et Catalina du blog Le blog de Cata. Le thème de ce 28 décembre  est : "Du frais, du sain, avant d'attaquer le 31"

 

Le smoothie bowl c'est quoi ?

C'est d'abord un smoothie plus épais qui puisse se manger à la cuillère. On choisit des ingrédients qu'on aime et on mixe. Le smoothie bowl peut se déguster au petit-déjeuner ou comme en-cas au goûter. C'est une tendance venue des Etats-Unis dont le but est de manger son repas dans un seul bol. Il y a des dérivés comme le buddha bowl, le poke bowl, ou le sushi bowl... Ces bols mélangent à la fois saveurs et couleurs. Ils sont sains, gourmands, et très photogéniques.

Le smoothie bowl contient :

  • Une base crémeuse et onctueuse , autrement dit des fruits, des légumes, mais aussi yaourt, fromage blanc, lait végétal...
  • Un super aliment (aliment consistant) : banane, flocons d'avoine, graines de chia, amandes, avocat, baie de goji, baie d'acaï...
  • Un topping  (déco) composé de fruits frais de saison (qui généralement s'accordent ou sont déjà présent dans le smoothie de base), des fruits secs (noix, amandes, noisettes, granola, muesli...), de graines (lin, chia, sésame, courges, pavot...), et d'un petit + plaisir (pépites de chocolat, noix de coco, miel...).

 

 

La base

  • 200g de fruits rouges surgelés (framboises, myrtilles...)
  • 180g de banane (une et demie)
  • 60g de flocons d'avoine
  • 10g de jus de citron
  • 20g de cannelle (1cs)
  • 1/1 cc de gingembre moulu
  • 100g de lait de coco
  • 30g de sirop d'agave

Mixez tous les ingrédients, et versez dans un bol.

Le topping

  • 1 poignée de framboises et myrtilles
  • 1 demie banane
  • 1 cs de graines de chia
  • 1cs de graines de pavot
  • 1 poignet d'éclats d'amandes
  • 1cs de pralin
  • Quelques cubes de noix de coco (j'ai trouvé ça à Grand Frais), ou un peu de noix de coco fraîche ou en poudre.

A vous de jouer pour la déco. Amusez-vous !!!!! Vous pouvez évidemment choisir d'autres toppings. 

Schwowebredele (biscuits aux épices)

Share Button

En Alsace, la tradition est que pendant la période de l’Avent, on confectionne des biscuits appelés bredele (Bas-rhin) ou bredala (Haut-rhin).

Il en existe de toutes sortes… Certains sont même revisités. Les traditionnels sont évidemment les butterbredele, les schwowebredele, les anisbredele, les kipferle, les spritzbredele, les zimmetsterne…

Les recettes viennent du livre de Suzanne Roth.

Retrouvez toutes mes recettes de fête ici : Noël

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Temps de cuisson : 12 minutes à 180°C

 

Ingrédients (à faire la veille)

  • 500g de farine
  • 270g de beurre tempéré
  • 250g de sucre
  • 2 oeufs (+1 pour la dorure)
  • 150g de noisettes en poudre
  • 10g de cannelle
  • 10g de 4 épices
  • 1 pincée de sel
  • Zestes d’un citron
  1. Sablez le beurre mou et la farine avec le crochet du robots, ou vos petites mains.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients.
  3. Travaillez la pâte jusqu’à obtenir un mélange homogène.
  4. Enveloppez la pâte dans du film alimentaire, et réservez-la au frigo durant une nuit.
  5. Le lendemain, sortez la pâte 1/2 heure avant.
  6. Abaissez-la à 4mm d’épaisseur environ, et détaillez des formes à l’aide d’emportes-pièces.
  7. Dorez avec un oeuf battu et laissez sécher.
  8. Dorez une nouvelle fois.
  9. Enfournez 12 minutes environ à 180°C.

Glaçage royal (facultatif)

  • 1 blanc d’oeuf
  • 100g de sucre glace
  • Quelques gouttes de jus de citron en fonction de la texture que vous souhaitez
  • Colorants alimentaires
  • Décors en sucre, vermicelles en chocolat, bonbons…
  1. Mélangez ensemble le blanc, le sucre glace et le jus de citron.
  2. Ajoutez du colorant si vous le souhaitez.
  3. Pour décorez vos biscuits, vous pouvez utilisez une poche à douille munie d’une douille à décors Wilton ou bien utiliser des ustensiles pour pâte à sucre (ça marche assez bien), un cure-dent…
  4. Il vous faudra surtout de la patience et de l’imagination, mais ça vaut la peine. 

JOYEUSES FÊTES !!!!!!!!!!!!!!!

Share Button

Langhopf : brioche traditionnelle alsacienne

Share Button

Hello les gourmands,

Aujourd’hui, je vous présente la recette du Langhopf, brioche traditionnelle alsacienne. Le langhopf est un cousin méconnu du Kouglof. Je trouve cela bien dommage car il est bien meilleur.

Cette brioche est composée d’amandes, de noix, de noisettes, de fruits secs et d’épices. Elle est ensuite badigeonnée d’un mélange beurre/sucre/cannelle pour encore plus de gourmandise. Le langhopf est façonné dans un moule allongé en terre cuite, fabriqué à l’origine par le pâtissier colmarien Jean Deutschmann. Il est aujourd’hui fabriqué par la poterie Henri Siegfried à Soufflenheim en Alsace. (Source : bredele-alsace ).

J’ai découvert le langhopf lors de ma formation au Greta. Et je détiens cette précieuse recette de mon formateur.

N’ayant pas de moule à Langhopf (il faudrait vraiment que je m’en procure un), j’ai réalisé cette délicieuse brioche dans un moule à kouglof.

 

[bws_pdfprint display= »pdf,print »]
  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de repos : 2 heures
  • Temps de cuisson : 45 minutes
  • Difficultés : facile
  • Matériel nécessaire : un moule à langhopf ou kouglof

 

Ingrédients 

  • 500g de farine
  • 10g de sel
  • 15g de sucre
  • 40g de glucose (facultatif : il permet simplement d’améliorer la conservation, et donc le moelleux.)
  • 25g de levure fraîche
  • +/- 150g de lait tempéré
  • 2 oeufs
  • 150g de beurre
  • 25g de kirsch (facultatif)
  • 25g de rhum (facultatif)
  • 2 cc de cannelle
  • 1 pincée de gingembre moulu
  • 1 cc de badiane en poudre
  • 100g de raisins secs (je n’en ai pas mis car je n’aime pas ça, du coup j’ai mis plus d’amandes et noisettes.)
  • 25g d’amandes hachées
  • 25g de noisettes hachées
  • 50g de noix hachées
  • 50g de pruneaux haché (remplacé par de l’orange confite)
  1. Mettez dans le bol de votre robot : la levure émiettée, la farine, le sucre, le glucose, les oeufs et le sel.
  2. Pétrir 5 minutes en 1ère vitesse.
  3. Ajoutez le lait à la fin, afin d’ajuster la consistance.
  4. Pétrir en 2ème vitesse pendant 7 minutes et ajoutez le beurre une fois que la pâte est lisse et élastique. Elle doit se décoller des parois du bol. Pour plus d’informations sur le procédé de la brioche, je vous conseille de consulter mon article sur la pâte levée briochée.
  5. Ajoutez le reste des ingrédients (noix, noisettes…) et pétrir jusqu’à que tout soit mélangé.
  6. Laissez pousser (c’est le pointage) 1 heure à température ambiante.
  7. Dégazez en rabattant la pâte et mettez la pâte dans le moule préalablement beurré.
  8. Laissez à nouveau pousser 1 heure (on appelle cette étape l’apprêt).
  9. Cuire 45 minutes environ à 180°C (selon votre four).

Enrobage (à la sortie du four)

  • 40g de beurre fondu
  • 60g de sucre semoule
  • 2 cc de cannelle
  1. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez de beurre fondu. (N’hésitez pas à en mettre une bonne couche pour que le sucre puisse se coller.)
  2. Mélangez le sucre avec la cannelle et saupoudrez le langhopf (plus il y en a, meilleur c’est. )
  3. Laissez refroidir.
Share Button

Bûche « Fonte des glaces » (crème au lait d’amandes et coulis d’abricot)

Nous sommes mi-novembre et Noël approche à grands pas... Les boutiques s'agitent déjà, et s'emparent de la magie. Bientôt, on émerveillera devant les jolies vitrines...

Chez les pâtissiers aussi, ça s’accélère... Il faut se préparer aux fêtes de fins d'années, et pour cela, confectionner des gourmandises plus belles les unes que les autres.

C'est pourquoi je vous propose la recette d'une bûche que j'ai réalisé en décembre dernier lors de ma formation au Greta, et qui je dois dire était délicieuse.

Elle est composé d'un biscuit pain de Gènes pour le moelleux, d'une crème légère au lait d'amande pour la douceur, et d'un coulis d'abricot pour le côté frais et fruité. Oui, cette bûche est un véritable oasis de fraîcheur. Cela change du chocolat.

Après avoir hésité, puis lui donner divers noms, je l'ai finalement nommée "Fonte des glaces". Et cela pour plusieurs raisons : Pour commencer, oui cette bûche apporte de la fraîcheur. Puis, j'ai choisi une gouttière de forme triangulaire qui rappelle les montagnes. Enfin, une surprise à la découpe, ce coulis d'abricot, comme si la glace était en train de fondre.

Allez-vous fondre vous aussi pour cette bûche pleine de tendresse ?

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

  • Pour une bûche (gouttière de 30cm)
  • Temps de préparation : 1 heure environ sans la décoration
  • Temps de cuisson : 15 minutes
  • Temps de repos : 1 nuit
  • Difficultés : intermédiaire

 

Coulis d’abricot

  • - 250g de purée d’abricot
  • - 37g de glucose
  • - 12g de sucre
  • - 1g de pectine prise rapide
  1. Portez à ébullition l’ensemble des ingrédients, tout en mélangeant à la maryse.
  2. Versez le coulis dans un moule à insert.
  3. Faites prendre au congélateur

 

Biscuit pain de Gênes

  • - 200g de pâte d’amandes
  • - 150g d’œufs (environs 3 œufs moyens)
  • - 60g de beurre
  • - 50g de farine
  • - 2g de levure chimique
  1. Fouettez la pâte d’amandes et les oeufs jusqu’à blanchissement.
  2. Ajoutez le beurre préalablement fondu.
  3. Enfin ajoutez la farine et la levure.
  4. Coulez sur une plaque.
  5. Cuire à 180°C pendant 15 minutes environ.
  6. Laissez refroidir sur une grille.

 

Crème pâtissière au lait d’amande amère

  • - 135g de lait d’amande amère
  • - 14g d’œufs
  • - 16g de jaunes
  • - 13g de fécule
  • - 33g de sucre
  • - 1 gousse de vanille
  • - 5g de gélatine (2 feuilles et demies)
  1. Hydratez la gélatine dans l’eau froide.
  2. Dans une casserole, chauffez le lait d’amande avec la gousse de vanille fendue et grattée.
  3. Mélangez au fouet les œufs, les jaunes et le sucre jusqu’à blanchissement.
  4. Versez la fécule en pluie, tout en mélangeant.
  5. Une fois le lait à ébullition, retirez la gousse de vanille, et versez le lait sur les œufs.
  6. Remettez le tout sur le feu, et faites cuire jusqu’à épaississement.
  7. Continuez à fouetter pour éviter de cuire les œufs, et que la préparation n’attache à la casserole.
  8. Transvasez la crème dans un cul de poule ou autre récipient.
  9. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  10. Filmez au contact et réservez au frais.

Pour plus de détails pour réaliser une crème pâtissière, cliquez sur le lien.

 

Crème légère à l’amande amère

  • - 255g de crème fleurette
  • - 135g de crème pâtissière au lait d’amande amère
  1. Détendez la crème pâtissière au fouet.
  2. Montez la crème fleurette.
  3. Ajoutez une corne de crème fouettée à la crème pâtissière.
  4. Mélangez délicatement à la maryse.
  5. Ajoutez le tout à la crème fouettée et fouettez.

 

Montage

  1. Détaillez un rectangle de la taille de votre moule à bûche dans votre biscuit.
  2. Versez une bonne moitié de votre crème au lait d’amande dans le moule.
  3. Enfoncez-y légèrement votre insert abricot.
  4. Recouvrez avec le reste de crème.
  5. Enfin, déposez votre biscuit en appuyant légèrement.
  6. Lissez à la spatule et faites prendre au congélateur au moins une nuit.

Décorez selon vos envies.

Pour ma bûche, j'ai réalisé des triangles en chocolat blanc que j'ai collé avec du glucose (vous pouvez utiliser du miel). Pour la couleur bleue (qui finalement n'est pas très jolie), j'ai appliqué du colorant en poudre avec un pinceau. Je n'avais pas de colorant liposoluble à ce moment-là, mais je conseille vivement de colorer de chocolat blanc directement. Ou alors d'utiliser un pistolet à flocage. 

Je m'excuse également de n'avoir aucune photo de la réalisation, mais comme je l'ai dit, j'ai fait cette bûche au cfa, et je n'ai pas pu prendre les photos que je voulais. Après la recette en elle-même n'a rien de compliqué. Mais si vous avez des question n'hésitez pas, je serais ravie de vous aider.

 

Voilà éclatez-vous avec la déco, et bonne dégustation. Et bonnes fêtes !!!!!!! 

Share Button

Tuiles aux amandes

Aujourd'hui, j'ai fait une excellente glace à la cerise... mais j'avais envie de plus. J'avais envie de croquant. De gourmandise... Même si la glace en elle-même était une gourmandise... 

Et encore une fois, en ce moment je recherche la simplicité, la rapidité.  J'ai donc feuilleté mes livres de cuisine, et je suis tombée sur une petite recette sympa : d'excellentes tuiles aux amandes pour accompagner un dessert, un café, ou tout simplement à déguster comme ça.

Alors ça vous dit d'essayer ???

Recette extraite du livre " Le grand cours de pâtisserie" d'Eddy Benghanem.

  • [bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Temps de préparation : 10 minutes
  • Temps de repos : 1 heure
  • Temps de cuisson : 8 minutes à 175°C
  • Difficultés : facile
  • Pour 45 tuiles 

Ingrédients : 

  • - 265g de sucre glace
  • - 100g d'oeufs entier (2 oeufs)
  • - 110g de blancs (3 à 4 blancs)
  • - 1 gousse de vanille
  • - 250g d'amandes effilées
  • - 15g de farine
  1. Tamisez la farine.
  2. Mélangez dans l'ordre : les oeufs, les blancs et le sucre glace. Ajoutez la vanille, la farine tamisée et les amandes effilées.
  3. Réservez une heure au frigo.
  4. Préchauffez votre four à 175°C.
  5. Préparez une plaque avec du papier cuisson.
  6. A l'aide d'une petite cuillère, faites des petits tas, puis aplatissez pour former les tuiles. (Faites-les petites, pas comme moi )
  7. Cuire environ 8 minutes. (tout dépend de votre four. ça va très vite, alors surveillez !)
  8. A la sortie du four, utilisez une spatule pour décoller les tuiles. Et courbez-les à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Faites vite car cela refroidit très vite ! Et une fois froid, impossible de courber les tuiles.
  9. A conserver dans une boite hermétique et au sec.

 

Share Button

Fraisier

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

J'ai été très surprise ce matin. J'ai voulu acheter des fraises dans une grande surface. Et aucune fraise sur les étals. C'est pourtant la saison !!! Je rappelle que la saison des fraises se situe de mai à septembre.

Je suis finalement allée à Grand Frais où j'ai trouvé de belles Gariguettes.  Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire lorsqu'une envie de fraise pointe le bout de son nez. Et qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour contenter mes chers lecteurs. 

Du coup, j'ai opté pour un bon fraisier, idéal pour un dessert en fin de repas, ou pour un tea time. En fait, les gourmands le dégustent à toute heure !!!!   

Petit clin d'oeil à une personne qui m'a demandée comment on faisait un fraisier. J'espère que mes explications dans cette recette seront suffisantes.

Et pour une fois, je reste dans le traditionnel avec un fraisier composé d'une génoise et d'une crème mousseline, sans oublier les fraises bien sûr. Difficile de faire un fraisier sans fraise. 

J'espère que ma recette vous plaira, et saura titiller vos papilles...

Bises les gourmands 

Fraisier

  • - Temps de préparation : 2 heures
    - Temps de repos : 2 heures
    - Temps de cuisson : 35 minutes
  • - Total : 4h35

- Difficultés : Intermédiaire

- Pour un cercle de 20cm de diamètre

La génoise

  • - 200g d'oeufs (4 oeufs)
  • - 120g de sucre
  • - 80g de farine
  • - 40g de fécule type Maïzena
  1. Montez les oeufs avec le sucre avec le fouet du robot jusqu'à ce que l'appareil double de volume, et qu'il fasse un "ruban" (lorsque la pâte retombe du fouet, elle doit former un ruban dont la trace reste à la surface). Il faut compter au moins 5 minutes.
  2. Tamisez la farine et la fécule.
  3. Incorporez-les au mélange oeufs-sucre à l'aide d'une maryse, bien délicatement pour ne pas faire retomber l'appareil.
  4. Graissez et farinez un moule à manquer ou un cercle.
  5. Versez la pâte à mi-hauteur pour éviter qu'elle ne déborde à la cuisson.
  6. Cuire 30 à 35 minutes à 200°C (cela dépend du four). Vérifiez la cuisson à l'aide d'un couteau.
  7. Réservez sur une grille le temps que votre génoise refroidisse.

 

Effet ruban

 

La crème pâtissière

  • - 500g de lait
  • - 1 gousse de vanille (ou extrait de vanille liquide)
  • - 80g de jaunes d'oeufs
  • - 120g de sucre
  • - 60g de fécule de maïs type Maïzena
  • - 100g de beurre
Un peu de théorieLe sucre dans le lait :

  • - Evite que le lait accroche à la casserole.
  • - Retarde la montée du lait.
  • - Evite qu'une pellicule se forme à la surface.

  1. Avant toute chose, il est important d'avoir un matériel propre (vous me direz c'est normal ! Oui, mais SURTOUT pour la crème pâtissière très propice au développement des bactéries).
  2. Dans une casserole, portez le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue et grattée, ainsi que la moitié du sucre.
  3. Dans un cul de poule, fouettez les jaunes avec le restant de sucre.
  4. Rajoutez la fécule et mélangez à nouveau.
  5. Retirez la gousse de vanille, et détendez ce mélange avec 1/3 du lait chaud.
  6. Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu'à ébullition sans cesser de mélanger au fouet. (On ne veut pas d'omelette hein !)
  7. A ébullition, comptez environ deux minutes supplémentaire afin de favoriser la destruction des bactéries. C'est ce qu'on appelle la pasteurisation. Votre crème doit avoir épaissit.
  8. Incorporez ensuite le beurre coupé en morceaux.
  9. Versez la crème dans un récipient assez large, (Plus la crème est étalée, plus elle va refroidir vite) et filmez au contact !!! 
  10. Ajoutez des pains de glace dans le récipients, et direct au frigo !!! Il est important que la crème pâtissière refroidisse rapidement pour éviter la prolifération des bactéries.
  11. Réservez au froid jusqu'à total refroidissement.

 

Lait + sucre

Jaunes + sucre

Crème pâtissière

Salade de fraises

  • - 500g de fraises
  • - 2 cs de jus/purée de fraises (si vous n'en avez pas, vous pouvez mixer et chinoiser quelques fraises)
  • - 2 cs de sucre
  • - 1 cs de vinaigre balsamique
  • - le jus d'un demi citron vert + les zestes du citron entier
  • - QS poivre de Timut

(Je m'excuse pour le peu de précisions des grammages, mais c'est une de mes créations, et j'ai fait ça au pif, ou plutôt au gout 🙂 )

  1. Réservez une dizaine de fraises que vous calibrerez pour le montage. Elles doivent être régulières, de la même hauteur. Ainsi que deux ou trois fraises pour le décor que vous ne couperez pas tout de suite.
  2. Coupez le reste en cubes.
  3. Ajoutez le jus de fraises, de citron, les zestes, le sucre et le vinaigre. Mélangez.
  4. Ajoutez en dernier le poivre selon votre convenance.
  5. Réservez au frais jusqu'à utilisation.

Personnellement, je trouve que les zestes de citron apporte de la fraicheur. Et en fin de bouche, on sent une pointe de poivre venant réveiller notre palais.

 

Sirop 30 Brix

  • - 140g d'eau
  • - 60g de sucre
  1. Portez l'eau et le sucre à ébullition.
  2. 100°C, c'est la température que vous devez atteindre pour votre sirop. Il doit avoir une teinte et une légère épaisseur.
  3. Quand il est froid, vous pouvez ajouter une pointe de rhum, mais cela est facultatif. Rassurez-vous, je ne veux pas vous souler 

 

 

 

Début du montage

  1. Votre génoise est maintenant refroidie.
  2. A l'aide d'un couteau scie, coupez votre génoise en trois parties à peu près égales. Il nous faudra que deux disques. Gardez les plus beaux et réservez le dernier pour le petit déjeuner. 
  3. Parez (coupez les bords) vos deux disques à l'aide de votre cercle de 20cm de diamètre. Les deux disques doivent être  plus petits que le cercle.
  4. Chemisez  votre cercle avec une bande de Rhodoïd.
  5. Déposez ensuite un premier disque de génoise à l'intérieur.
  6. Avec vos fraises calibrées, faites le tour du cercle, en plaçant bien vos tranches coupées vers l'extérieur, contre le Rhodoïd. N'hésitez pas à les retailler s'il le faut.
  7. Punchez la génoise avec le sirop 30 Brix à l'aide d'un pinceau large.

 

 

Rhodoïd

Souvent vendu en rouleau, le rhodoïd est composé de matières plastiques transparentes.
On le trouve dans les grandes surfaces.

Il facilite le démoulage des entremets, et permet aussi de faire des décors en chocolat.

La crème mousseline

  • - votre crème pâtissière
  • - environ 100g de beurre (sachant qu'on a déjà mis 100g dans la crème pâtissière).
  • - QS kirch
  1. Crémez le beurre avec la feuille de votre robot. Il doit être pommade (texture d'une crème mayonnaise).
  2. Lissez votre crème pâtissière à l'aide d'un fouet. Les textures de la crème et du beurre doivent être similaires.
  3. Incorporez le beurre crémé et foisonnez la crème à l'aide du fouet de votre robot. Elle doit doubler de volume et blanchir, signe d'une incorporation d'air.
  4. Cornez les bords du bol de temps en temps afin que tout soit mélangé. Le beurre a tendance a rester sur les côtés.
  5. Attention si votre crème pâtissière est trop froide, le beurre risque de grainer.
  6. Mais pas de panique !!!! Si cela vous arrive, faites comme moi, et réchauffez votre crème à l'aide d'un chalumeau ou d'un bain-marie, tout en continuant à fouetter. La texture doit être lisse et crémeuse.
  7. Vous pouvez ensuite aromatiser votre crème mousseline, avec du kirch par exemple.
  8. Placez  votre mousseline dans une poche avec une douille.

 

Vocabulaire

  • Foisonner : Fouetter énergiquement une crème (ou liquide contenant de la matière grasse) afin d'incorporer de l'air, dans le but d'alléger et d'augmenter son volume.
  • Lisser la crème pâtissière : La fouetter afin qu'elle retrouve un aspect lisse et homogène.

Le bon équilibre !!!

  • Dans la crème mousseline classique : le poids du beurre correspond à la moitié du poids de la crème pâtissière.
  • Dans une mousseline allégée : le poids du beurre correspond à 1/3 du poids de la crème pâtissière.

Beurre crémé

Chalumeau

Crème grainée

Crème mousseline

Suite du montage

  1. A l'aide de votre poche à douille,  pochez votre mousseline. Commencez par le pourtour en vous assurant bien de boucher tous les trous au niveau des fraises. Puis pochez une fine couche sur le biscuit.
  2. Il est temps de sortir votre salade de fraises du frigo.  Placez vos fraises dans une passoire afin d'enlever le surplus de jus (le but était d'aromatiser les fraises). Personnellement, j'avais gardé le jus et je m'en suis servie pour puncher la génoise à la place du sirop 30B. Après vous faites comme vous voulez.
  3. Une fois les fraises égouttées, parsemez-les dans votre cercle.
  4. Couvrez de crème mousseline.
  5. Ajoutez le 2ème disque de génoise et punchez-le.
  6. Enfin, lissez votre entremet à la spatule avec le restant de crème mousseline.
  7. Réservez au frais pendant au moins deux heures.

 

 

Finition et décors

  1. Une fois que la crème mousseline est bien ferme, vous pouvez décercler votre entremet. N'enlevez pas le rhodoïd tout de suite. Si vraiment, vous sentez que ça part en vrille, remettez-le au frigo en quelques heures.
  2. C'est maintenant mon moment préféré : la touche déco !

Vous pouvez faire une déco classique avec un disque de pâte d'amandes que vous poserez délicatement sur le dessus. Vous pouvez également faire des fleurs en pâte d'amandes ou pâte à sucre. Et ajouter les fraises que vous avez réservées.

Ou alors choisir une déco un peu plus moderne comme je l'ai fait. J'ai ainsi poché une crème chantilly avec la douille Saint Honorée. Et j'ai ajouté des fraises au milieu.

Pour la recette de la crème chantilly : 

  • - 300g de crème entière
  • - 30g de sucre
  1. Fouettez la crème bien froide avec le sucre dans votre robot à vitesse moyenne. La crème doit être ferme mais pas trop. Attention à ne pas fouetter trop longtemps où votre crème deviendrait du beurre.