Tarte graphique à la rhubarbe

Share Button

Hello les gourmands,

Qui dit été, dit rhubarbe !!!!!

Je voulais absolument tester THE fameuse tendance des tartes graphiques (ou géométriques), qu'on voit fleurir partout sur les réseaux sociaux. Les photos sont justes sublimes et on a qu'une envie : s'y mettre aussi, et s'amuser comme des enfants !

Jouer avec les couleurs, avec les formes : en tronçons, en biseaux, en triangles... Faire de la géométrie, de la symétrie, de la mosaïque... Créer des motifs en 3D. Faire du tricot en laçant des "lambeaux" de rhubarbe... Bref, il y en a pour tous les goûts...

Le plus important, pour avoir un visuel digne de ce nom, c'est de ne surtout pas éplucher la rhubarbe, et d'avoir des tiges de même épaisseur. L'essentiel est de conserver toutes les nuances de la rhubarbe !

Il suffit simplement d'avoir un brin de patience, et vous épaterez vos invités !!!!!

Ma tarte à la rhubarbe se compose d'une pâte brisée au bon goût de noisette (recette d'Eddie Benghanem tirée du livre Le Grand cours de Pâtisserie), et d'une compote fraise rhubarbe. Alors vous verrez sur mes photos, que la quantité de compote est plutôt ridicule... Je me suis retrouvée en panne de rhubarbe. Je ne pensais pas en avoir besoin d'autant pour le décor. Mais rassurez-vous, j'ai rectifié sur la recette.

Alors let's go !

 

  • Pour une tarte de 30cm de diamètre (eh oui c'est pour les grands gourmands !!!)
  • Temps de préparation : 3 heures
  • Temps de repos : 1 heure
  • Temps de cuisson : 1 heure
  • Difficulté : intermédiaire

La rhubarbe (la veille)

  • 1kg de rhubarbe de même épaisseur
  • 150g de sucre
  1. Coupez 1kg de rhubarbe (sans l’éplucher) en tronçons de 5cm. Il est très important d’avoir des tronçons de même taille et un peu près de même épaisseur.
  2. Lavez la rhubarbe et laissez égoutter dans une passoire.
  3. Ajoutez le sucre et mélangez bien afin que tout le sucre s’imprègne.
  4. Laissez dégorger une nuit dans l’idéal. Si vous être pressé, 30 minutes suffiront.

 

Pâte brisée à la noisette (Eddie Benghanem)

  • 400g de farine
  • 3g de sel
  • 255g de beurre pommade (Il doit avoir la consistance d’une mayonnaise.)
  • 30g de jaune
  • 110g de poudre de noisette
  • 80g de lait
  1. Mélangez le lait avec le sel.
  2. Avec la feuille de votre robot, mélangez ensemble la farine, la poudre de noisette, le beurre pommade et l’œuf. On doit ainsi obtenir une pâte sablée.
  3. Ajoutez le lait salé, et faites tourner encore un peu votre robot.
  4. Fraser avec la pomme de votre main (afin d’être sûr que tout soit bien incorporé.).
  5. Formez une boule et filmez avec du film alimentaire.
  6. Réservez 1 heure au frigo.
  7. Vous pouvez très bien la réaliser la veille.

 

Compote fraise/rhubarbe

  • 800g de rhubarbe
  • 200g de fraises
  • 100g de sucre
  • 50g de beurre
  • 1 gousse de vanille
  • 1cc de cannelle
  1. Epluchez et lavez la rhubarbe.
  2. Coupez-la en tronçons de 2cm.
  3. Lavez, équeutez et coupez les fraises.
  4. Dans une casserole, faites fondre le beurre sur feu doux.
  5. Ajoutez la rhubarbe, la fraise, le sucre, et les graines de vanille et la cannelle.
  6. Laissez mijoter 30 minutes à couvert. Les fruits doivent être bien ramollis.
  7. Mixez et chinoisez.
  8. Réservez.

Un peu de géométrie...

Comme je l’ai précisé plus haut, pour avoir un beau visuel, il est important d’avoir des tiges de rhubarbe de même épaisseur, des tronçons de même taille, triés par couleur. Dans ce genre de tarte, la couleur a toute son importance. C’est pourquoi, on n’épluche pas la rhubarbe.

Donc, une fois vos tronçons coupés et triés, réalisez votre motif à l’avance sur votre plan de travail (ne faites pas comme moi, dans le moule… Sinon vous serez bien embêtés… Ah moins que vous n’ayiez deux moules à tarte identiques.).

Une astuce serait de tracer un cercle de la taille de votre moule sur du papier cuisson, que vous retournez ensuite (on ne veut pas manger de stylo), et que vous remplissez selon le motif choisi. J’ai fait au plus simple pour une première. En surfant sur la toile, vous trouverez de nombreux motifs, de nombreuses tartes, aussi belles, les unes que les autres.

Cependant, si vous choisissez la simplicité comme moi, il suffit de faire des « carrés » en décalé, en alternant la couleur, et le sens des tronçons.

Il faut de la patience, mais ça en vaut la chandelle ! Vous épaterez à coup sûr vos convives !!!!!

 

Montage

  1. Préchauffez le four à 170°C.
  2. Foncez un moule ou cercle à tarte de 30cm de diamètre.
  3. Piquez le fond de tarte avec une fourchette.
  4. Chemisez-le de papier cuisson, et recouvrez de billes de cuisson ou légumes secs.
  5. Cuire à blanc 10 minutes.
  6. Retirez le papier cuisson et les billes de cuisson, puis enfournez à nouveau pour 10 minutes environ afin que la pâte soit dorée de façon uniforme.
  7. Augmentez la température du four à 180°C.
  8. Une fois la tarte sortie du four, garnissez-la de compote.
  9. Puis placez vos tronçons de rhubarbes selon votre motif.
  10. Saupoudrez de sucre vanillé.
  11. Cuire 30 minutes à 180°C.

Bonne dégustation !!!!!!!!!

Share Button

Tarte à la rhubarbe meringuée

Share Button

Hello les gourmands,

Qui dit été, dit rhubarbe !!!!!

Je vous propose ici une version simple mais gourmande de tarte à la rhubarbe.

Une tarte à la rhubarbe meringuée composée d'une pâte brisée au bon goût de noisette (recette d'Eddie Benghanem tirée du livre Le Grand cours de Pâtisserie), d'un flan à la rhubarbe, et d'une meringue française craquante  que j'ai emprunté à Maxime du blog Empreinte sucrée.  J'aime bien cette recette car la meringue est peu sucrée. C'est un parfait équilibre entre le sucre et l'acidité.

 

  • Pour une tarte de 30cm de diamètre (eh oui c'est pour les grands gourmands !!!)
  • Temps de préparation : 1h30
  • Temps de repos : 1 heure
  • Temps de cuisson : 1 heure 
  • Difficulté : facile

La rhubarbe

  • 1kg de rhubarbe
  • 40g de sucre
  1. Epluchez la rhubarbe et coupez-la en tronçons de 2cm environ.
  2. Lavez la rhubarbe et laissez-la égoutter dans une passoire.
  3. Ajoutez le sucre et mélangez bien afin que tout le sucre s’imprègne.
  4. Laissez dégorger 30 minutes au minimum. (J’ai laissé 1 heure.)

 

Pâte brisée à la noisette (Eddie Benghanem)

  • 400g de farine
  • 3g de sel
  • 255g de beurre pommade (Il doit avoir la consistance d’une mayonnaise.)
  • 30g de jaune
  • 110g de poudre de noisette
  • 80g de lait
  1. Mélangez le lait avec le sel.
  2. Avec la feuille de votre robot, mélangez ensemble la farine, la poudre de noisette, le beurre pommade et l’œuf. On doit ainsi obtenir une pâte sablée.
  3. Ajoutez le lait salé, et faites tourner encore un peu votre robot.
  4. Fraser avec la pomme de votre main (afin d’être sûr que tout soit bien incorporé.).
  5. Formez une boule et filmez avec du film alimentaire.
  6. Réservez 1 heure au frigo.
  7. Vous pouvez très bien la réaliser la veille.

 

Flan

  • 200g de lait
  • 200g de crème liquide à 30% de MG
  • 3 œufs
  • 100g de sucre
  • 1cs de vanille liquide
  • Cannelle
  1. Fouettez les œufs avec le sucre.
  2. Ajoutez le reste des ingrédients et mélangez.
  3. Réservez.

Montage

  • 1 pâte brisée
  • 1 appareil à flan
  • La rhubarbe dégorgée
  • 30g de poudre de noisettes
  • 2 sachets de sucre vanillé (facultatif)
  1. Préchauffez le four à 170°C.
  2. Foncez un moule ou cercle à tarte de 30cm de diamètre.
  3. Piquez le fond de tarte avec une fourchette.
  4. Chemisez-le de papier cuisson, et recouvrez de billes de cuisson ou légumes secs.
  5. Cuire à blanc 10 minutes.
  6. Retirez le papier cuisson et les billes de cuisson, puis enfournez à nouveau pour 10 minutes environ afin que la pâte soit dorée de façon uniforme.
  7. Une fois la tarte sortie du four, versez la poudre de noisette sur une plaque allant au four, et torréfiez 10 minutes environ. (Cela renforce l’arôme de la noisette.)
  8. Augmentez la température du four à 180°C.
  9. Saupoudrez le fond de tarte de poudre de noisette torréfiée.
  10. Garnissez avec la rhubarbe, et versez le flan.
  11. Saupoudrez de sucre vanillé.
  12. Cuire 30 minutes à 180°C.

Meringue française (Recette de Maxime du blog Empreinte Sucrée)

  • 5 blancs d’œufs
  • 280g de sucre
  1. Montez les blancs avec le fouet de votre robot.
  2. Versez le sucre en trois fois, en attendant à chaque fois que le sucre soit bien incorporé. La meringue doit être lisse, brillante, et former un bec d’oiseau en soulevant le fouet.
  3. Placez la meringue dans une poche à douille munie de la douille de votre choix. (J’ai utilisé une douille cannelée et j’ai fait des « vagues »).
  4. Au bout de 30 minutes, sortez votre tarte du four, et baissez le four à 150°C.
  5. Pochez la meringue. Ce n’est pas grave si la tarte est chaude, par contre il ne faut pas non plus mettre des heures au risque de voir la meringue s’affaisser.
  6. Enfournez à nouveau la tarte meringuée, mais cette fois à 150°C.
  7. A la sortie du four, la meringue doit être croquante à l’extérieur, mais fondante à l’intérieur.
  8. Pour lui donner un peu de couleur, vous pouvez passer un coup de chalumeau sur la meringue. Cela reste facultatif.

 

Bonne dégustation !!!!!!!!!

Share Button

Bonbons de chocolat orange/cannelle

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

Hello les gourmands,

Dans la série des douceurs de Noël,  il y a les CHOCOLATS !!!!! C'est incontournable !!!!!  Qui dit mieux ?

Donc, suite à mon article sur le tempérage du chocolat, je vous présente ici mes bonbons de chocolat fourrés à l'orange et à la cannelle. Ils sont croquants et bien brillants. Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l'Avent. Si vous voulez faire le vôtre, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L'atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d'aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries. Ce qui est bien, c'est qu'on peut adapter cette recette et changer les saveurs.

J'ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

 

 

Ganache orange/cannelle

  • - 210g de jus d'orange
  • - 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • - 30g de miel
  • - 2 bâtons de cannelles
  • - 24g de sucre semoule
  • - 60g de couverture lactée
  • - 60g de beurre
  1. Faites chauffer le jus d'orange, le glucose, et les bâtons de cannelle.
  2. Laissez infuser 20 minutes.
  3. Enlever les bâtons de cannelle et rechauffer le jus d'orange.
  4. Dans une casserole, réalisez un caramel avec le sucre et le miel. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  5. Déglacez le caramel avec le jus d'orange. Mélangez.
  6. Faites cuire à 120°C afin d'éliminer un maximum d'eau. Moins il y a d'eau, plus le bonbon se conservera.
  7. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  8. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  9. Mélangez. Votre ganache est prête.
  10. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  11. Réservez.

1

7

4

8

5

9

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n'en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d'aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n'aime pas l'eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N'hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d'utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • - 400g de couverture noire (J'ai utilisé Guanaja de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45/50°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 34°C.
  3. A 34°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 31°C, sa température d'utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu'en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis "nettoyez" le moule avec un racloir. (J'utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n'est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 30 et 31°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.
  15. Pour la déco, tempérez à nouveau 50g de couverture noire. Avec un pinceau, badigeonnez le dessus de chaque bonbon, et appliquez un carré de "feuille de transfert". Une fois cristalliser, n'oubliez pas de retirer l'opercule en plastique.

J'ai tenté d'éviter cette manipulation en plaçant directement les carrés dans les empreintes. Mais le résultat n'est pas top...

 

 

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Bonbons de chocolat au citron

Share Button
[bws_pdfprint display="pdf,print"]

 

Hello les gourmands,

Dans la série des douceurs de Noël,  il y a les CHOCOLATS !!!!! C'est incontournable !!!!!  Qui dit mieux ?

Donc, suite à mon article sur le tempérage du chocolat, je vous présente ici mes bonbons de chocolat fourrés avec une ganache citron. Ils sont délicieusement acidulés pour les fans de citron, croquants et bien brillants. Bref, une tuerie !!!!! Ils sont parfaits pour offrir pour les fêtes !!!!!  Ou bien pour garnir un calendrier de l'Avent. Si vous voulez faire le vôtre, suivez le lien.

Je tiens la recette de ma tutrice lors de mon stage à L'atelier pâtissier Alice et Ben. Ils sont supers sympas, et surtout ils font des trucs de ouf ! Pour les messins, je vous conseille vivement d'aller goûter leurs chocolats et autres pâtisseries.

J'ai utilisé des moules en polycarbonates achetés sur Amazon, ainsi que du chocolat de couverture Valrhona et du beurre de cacao Mycryo de chez Alice délice. 

Bien, assez papoté, maintenant place à la recette.

 

  • Pour 21 bonbons
  • Temps de préparation : 1 heure (de façon approximative)
  • Temps de repos : 1 heure (de façon approximative)
  • Difficulté : technique

 

 

Ganache citron

  • - 210g de jus de citron
  • - 104g de sirop de glucose (on peut en trouver à Auchan)
  • - 30g de miel
  • - 24g de sucre semoule
  • - 60g de couverture lactée
  • - 60g de beurre
  1. Faites chauffer le jus de citron et le glucose (casserole ou micro-onde, à vous de voir...).
  2. Dans une casserole, réalisez un caramel avec le sucre et le miel. Ne pas mélanger. Laissez fondre et surveillez. Vous pouvez éventuellement aider en secouant la casserole. Le caramel doit avoir une belle couleur ambrée. Il ne doit pas être trop foncé au risque de devenir amer.
  3. Déglacez le caramel avec le jus de citron. Mélangez.
  4. Faites cuire à 120°C afin d'éliminer un maximum d'eau. Moins il y a d'eau, plus le bonbon se conservera.
  5. Versez le caramel sur le chocolat. Et mélangez avec la maryse.
  6. Laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre coupé en morceaux.
  7. Mélangez. Votre ganache est prête.
  8. Laissez refroidir puis mettez-la dans une poche sans douille.
  9. Réservez.

2

3

8

Nous allons ici utiliser la méthode du Mycryo. Ceux qui n'en ont pas ou qui ne souhaite pas utiliser cette méthode, je vous conseille vivement d'aller voir mes conseils sur le tempérage du chocolat. Et pour les autres aussi. 

  • Nettoyez bien votre moule avant utilisation, et séchez-le bien. Je ne le dirais jamais assez, mais le chocolat n'aime pas l'eau. 
  • Utilisez des gants, si vous avez les mains chaudes.
  • Travaillez dans une pièce fraîche. N'hésitez pas à ouvrir un peu la fenêtre, quitte à mettre un gros pull. 
  • Important : le Mycryo nécessite une pesée précise. Je vous conseille d'utilisez une balance cuillère.

Ingrédients : 

  • - 400g de couverture lactée (J'ai utilisé Jivara de Valrhona)
  • - 4g de beurre de cacao Mycryo
  1. Chauffez votre chocolat au bain-marie ou au micro-onde (par séquence de 30 secondes). Le chocolat doit atteindre 45°C.
  2. A 45°C, laissez le chocolat descendre à 35°C.
  3. A 35°C, ajoutez les 4g de beurre de cacao, et laissez fondre doucement.
  4. Attendez que le chocolat soit à 30°C, sa température d'utilisation. 
  5. Prenez une louche et remplissez les empreintes jusqu'en haut.
  6. Puis reversez le chocolat dans le récipient.
  7. Attendez un peu que le chocolat cristallise, puis "nettoyez" le moule avec un racloir. (J'utilise mon coupe pâte )
  8. Faites une deuxième couche si vous le jugez nécessaire. Perso, je préfère, mais ce n'est pas obligatoire.
  9. Prenez votre poche à douille et fourrez chaque empreinte en laissant 5mm de libre environ pour pouvoir obturer.
  10. Vérifiez que le chocolat soit toujours à la bonne température : entre 29 et 30°C. 
  11. Puis avec une cuillère, versez le chocolat sur chaque empreinte afin de refermer.
  12. Laissez cristalliser et nettoyez à nouveau votre moule.
  13. Réservez 15 minutes au frigo.
  14. Vous pouvez démouler.

 

 

2

4

7

9

12

3

Bonne dégustation !!!!!

Share Button

Torche aux marrons clémentine (Mont blanc)

Share Button

Coucou les gourmands,

Aujourd'hui, je vous propose ma revisite de la torche aux marrons comme on l'appelle ici en Alsace. Pour le reste de l'Hexagone, vous connaissez sûrement ce dessert sous le nom de "Mont blanc".

J'ai décidé d'associer le marron avec la clémentine, histoire de lui donner du peps. Puis, cela permet de dé-sucrer le tout, et d'apporter un peu de légèreté. Car le marron est quand même assez lourd.

Et comme nous sommes en novembre, et que les fêtes approchent... Il faut le dire... Chez nous, à Strasbourg, on inaugure déjà le marché de Noël vendredi (le 23 novembre). J'ai donc eu envie que mes torches aux marrons ressemblent à des petits sapins.  Pour cela, j'ai inauguré mes nouveau moules  3D sapin de Silikomart. 

Malheureusement, le visuel ne fut pas ce que j'espérais... Je ne pensais pas que la pâte de marrons se pochait aussi difficilement. Le truc, c'est qu'elle ne n'adhérait pas et se décollait toute seule.  Alors bon j'ai fait de mon mieux pour une première. Mais quand même déçue... Et concernant le goût, le marron était très (trop) présent, et on ne sentait presque pas la clémentine. J'avais également réalisée une bavaroise vanille. Et finalement, l'insert clémentine avait disparu. C'est pourquoi, je vous propose une revisite de ma revisite : au lieu de ma bavaroise vanille, ce sera une mousse clémentine. Je compte sur vous pour me dire ce que ça donne. 

Avec ce dessert, je participe au défi cuisine de novembre : fruits d'automne de Recettes.de

 

[bws_pdfprint display="pdf,print"]
  • Pour 6 torches aux marrons
  • Temps de préparation : 1 heure
  • Temps de repos :  3 heures
  • Temps de cuisson : 1h30
  • Difficultés : Intermédiaire

Meringue française 

  • - 3 blancs d'oeufs (100g)
  • - 100g de sucre semoule
  • - 100g de sucre glace
  • - zestes de clémentine
  1. Montez les blancs en neige, en ajoutant le sucre semoule en plusieurs fois. Attendez à chaque fois que le sucre se soit bien incorporé.
  2. Quand les blancs sont fermes, ajoutez le sucre glace en pluie. Mélangez délicatement à la maryse.
  3. Versez la meringue dans une poche munie d'une douille unie.
  4. Pochez 6 "boules" de 6cm de diamètre, ainsi que 6 meringuettes.
  5. Zestez la clémentine.
  6. Cuire 1h30 à 80°C. La meringue doit se décoller facilement de la plaque une fois cuite.
  7. Laissez séchez la meringue dans le four éteint.

Gelée de clémentine

  • - 150g de jus de clémentine
  • - 20g de sucre
  • - 1 feuille de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans l'eau froide.
  2. Chauffez le jus de clémentine avec le sucre.
  3. Ajoutez la gélatine essorée. Mélangez.
  4. Versez dans 12 empreintes demi-sphères.
  5. Faites prendre au congélateur.

Mousse clémentine

  • - 200g de jus de clémentine
  • - 60g de sucre
  • - 250g de crème liquide entière
  • - 3 feuilles de gélatine
  1. Réhydratez la gélatine dans l'eau froide.
  2. Chauffez le jus de clémentine avec le sucre.
  3. Ajoutez la gélatine essorée et mélangez.
  4. Montez la crème en chantilly.
  5. Incorporez la crème en plusieurs fois dans le jus.
  6. Mettez dans une poche à douille.

Montage 

  1. Dans les moules sapins 3D, pochez un peu de mousse clémentine.
  2. Assemblez les demi-sphères de gelée pour avoir 6 sphères que vous allez insérer dans la mousse.
  3. Pochez le reste de mousse.
  4. Mettez quelques heures au congélateur.

Pâte de marrons

  • - 500g de marrons cuits
  • - 100g de beurre pommade
  1. Mixez les marrons avec le beurre.
  2. Mettez dans une poche munie d'une douille unie de 10mm de diamètre.

Finitions

  • - Quelques myrtilles
  • - 1 clémentine
  • - 6 meringuettes
  • - sucre glace
  1. Démoulez les sapins, et posez-les sur un "socle" de meringue.
  2. Pochez la pâte de marrons en suivant les lignes du sapin.
  3. Décorez avec les myrtilles, et des morceaux de clémentine (1 quartier coupé en 4).
  4. Placez une meringuette sur la pointe du sapin.
  5. Saupoudrez de sucre glace.

Bonne dégustation !!!!!! 

Share Button

Cake citron pavot de Christophe Adam

Bonjour les gourmands !!!!   

Vous connaissez sans doute tous l’association citron/menthe (Mojito !!!!!! ) et peut-être aussi citron/basilic… Mais connaissez-vous l’association citron/pavot ?

Je dois dire que je ne connaissais pas. Mais étant une citron addict, je me devais de tester la recette de Christophe Adam, extraite de son livre « Citron ». Un cake ultra moelleux et parfumé. Les graines de pavot donnent un petit côté croquant, et révèlent une légère saveur de noisette, qui va parfaitement avec le citron.

Ce cake a une autre particularité : son procédé. Un peu plus complexe que la plupart des cakes. Il y a plusieurs étapes à réaliser : Crémer le beurre, battre les blancs en neige, incorporer la farine tamisée… Mais ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer en détails. Et au final, ce n’est pas très compliqué. ça demande juste un peu plus de temps. Mais croyez-moi, ça en vaut la peine !!!   

Autre chose, je vous mets les vraies quantités, mais personnellement, je trouvais cela énorme pour un cake. Du coup, j’ai divisé par deux. Maintenant à vous de voir quel est votre degré de gourmandise… 

Share Button

Citron en trompe l’oeil ♥

Hello tout le monde !!!

Alors après le livre de Cédric Grolet, j’ai une nouvelle fois craquée (ne jamais me laisser au rayon pâtisserie lol ! Si je pouvais, je dévaliserais tout) sur le moule Delizia al lemon de Silikomart.

Evidemment, je l’ai testé. Il est top de chez top ! Mes entremets ressemblent à de véritables citrons, et on évite de galérer avec la sculpture du fruit.  Il est composé de 6 empreintes citrons.

Je n’ai pas suivie la recette de Cédric Grolet, qui je trouvais était trop « citronnée » à mon goût. J’ai donc un peu modifié sa recette, et j’ai rajouté une ganache basilic (celle des tartelettes fraises) pour équilibrer le tout. C’était parfait ! Un pur bonheur gustatif 

Mes citrons sont composés d’un lemon curd, d’une ganache basilic et d’une mousse citron. 

Share Button