Atelier d’écriture : Un cadavre encombrant

 

 

Proposition d’écriture : Ecrire le monologue intérieur d’un personnage à partir d’une photographie de Martin Parr.

 

 

PS : Même si cela peut être dérangeant pour le lecteur, le manque de ponctuation est voulu. Le monologue intérieur est un flot de pensées ininterrompues, passant du coq à l'âne.

Non mais il se prend pour qui ce vieux  c’est pas l’heure de la sieste non mais les vieux tout de même ils râlent ils râlent et ils n’en foutent pas une ils croient que tout leur est servi sur un plateau d’argent comme ma mère tient elle qui se prenait pour la reine d’Angleterre c’est fou ce que les gens sont égocentriques de nos jours quand j’entends aux informations les gens faisant l’aumône et alors moi non plus j’ai pas un rond tout ça parce que mon boss ne paye que lorsque le travail est fait oui mais en attendant c’est qui qui va m’aider à creuser ce maudit trou sûrement pas l’autre à roupiller et le cadavre hein c’est moi qui vais devoir le porter seul puis d’abord je voulais pas moi être mêlé à ça j’étais tranquille avec ma femme installé sur le canapé à regarder le foot à la télé il a fallu que ma mère appelle toujours à se fourrer dans des ennuis pas possible le vieux est tombé dans l’escalier soi-disant mon œil oui c’est comme papa tombant accidentellement de l’échelle elle me prend vraiment pour un con celle-là c’est quoi ça encore pourquoi tout le monde vient m’emmerder vous croyez que je suis pas assez dans la merde comme ça avec ce cadavre eh merde c’est le boss qui arrive la confiance règne on dirait et comme par hasard Joe se réveille en plus il pue ce cadavre elle avait pas dit qu’elle l’avait mis dans le congélo encore un mensonge de plus déjà petit elle était manipulatrice elle me disait que j’étais de la merde eh ben ça a pas changé le boss va encore tirer la tronche quand il va voir que le taf n’est pas fait eh merde la pelle vient de casser.

 

Tous droits réservés © – Le 7/12/18

 

Share Button

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des