Mannele ou Mannala

Share Button

Hello les gourmands,

Demain c'est la Saint Nicolas. Alors qui a été sage ? 

Je me souviens, petite, notre ville organisait un après-midi pour les enfants avec un goûter composé d'un mannele, d'une clémentine et d'un chocolat chaud. Ensuite, le Saint-Nicolas distribué des cadeaux.

Donc comme le veut la tradition chez nous en Alsace, je vais vous livrer ma recette de Mannele (Bas-rhin) ou Mannale (Haut-rhin).

Mais avant laissez-moi vous conter son histoire (d'après Alsace actu) :

Ces brioches sont liés à la Saint-Nicolas, et représentent soit Saint-Nicolas, soit les trois enfants qu’il a sauvés du boucher. 

« La légende du Saint Nicolas raconte que, dans la région Lorraine, entre Nancy et Metz, l’hiver approchant, trois enfants, partis glaner dans les champs, se perdirent sur le chemin du retour. Attirés par la lumière filtrant des fenêtres d’une maison, ils s’approchèrent et frappèrent à la porte.

L’homme qui leur ouvrit, Pierre Lenoir ( Peter Schwartz, dans la culture germanique), boucher de son état, accepta de leur donner l’hospitalité pour la nuit. En fait, sitôt les enfants entrés, il les tua, puis à l’aide de son grand couteau, les coupa en petits morceaux, pour finalement les mettre dans son saloir (un grand baquet empli de sel), afin d’en faire du petit salé.

Saint Nicolas, chevauchant son âne, vint à passer par là et frappa à son tour à la porte du boucher. L’homme, n’osant pas rejeter un évêque, le convia à dîner. Son invité lui demandant du petit salé, le boucher comprit qu’il était découvert et, pris au piège, avoua tout. Le saint homme étendit alors trois doigts au dessus du tonneau de petit salé, reconstituant et ressuscitant ainsi les trois enfants.

Saint Nicolas enchaîna le boucher à son âne et le garda auprès de lui pour le punir. Il devint le père Fouettard, être mauvais, dont le rôle est de réprimander les enfants désobéissants et les cancres, fort de son caractère violent et irascible. » 

Cette tradition pâtissière est encore vivace en Alsace, en Moselle et en Allemagne (Weckmann) ou en Suisse (Grittibänz). En Franche-Comté, dans le Nord de la région, on trouve une tradition similaire avec les « Jean Bonhomme ».

Ainsi, on offrait aux enfants sages cette viennoiserie pour les récompenser. Mais cette tradition est peut-être plus ancienne que celle de Saint-Nicolas : « autrefois des pains d’épices, des brioches en forme d’escargot (Schnekerle) ou d’autres animaux (cheval, lapin…) étaient offerts et dégustés pour chasser les menaces de l’hiver dans l’Est de la France. »

Donc si vous aussi vous rêvez d'un petit goûter sympa, ou si vous voulez faire plaisir à vos enfants, je vous laisse à vous fourneaux. Et pour la recette du chocolat chaud maison, c'est par ici : chocolat chaud de Noël

  • image_pdfimage_print
  • Pour 8 à 9 mannele 
  • Temps de préparation : 35 minutes
  • Temps de repos : 1h10
  • Temps de cuisson : 12 minutes
  • Difficultés : facile

 

 

Ingrédients 

  • - 200g de lait
  • - 25g de levure de boulanger fraîche
  • - 1 cc de bicarbonate (facultatif)
  • - 120g de beurre mou
  • - 120g de sucre
  • - 2 oeufs + 1 pour la dorure
  • - 10g de sel
  • - 650g de farine
  • - Pépites de chocolat ou raisins secs (facultatif)
  1. Faites tiédir le lait et y émiettez la levure. Laissez agir 10 minutes environ. Des bulles doivent remonter à la surface, signe que la levure libère du CO2.
  2. Dans le bol de votre robot, mettez dans l'ordre : le sucre, le sel, le bicarbonate, les oeufs, la farine, et le mélange lait/levure.
  3. Pétrissez 1 minute (avec le crochet).
  4. Ajouter le beurre coupé en morceaux.
  5. Pétrissez encore 4 minutes.
  6. Laissez lever la pâte durant 30 minutes environ à température ambiante.
  7. Dégazez en rabattant la pâte sur elle-même.
  8. Abaissez la pâte à 1cm environ (la pâte ne doit pas être trop fine).
  9. Détaillez vos mannele avec un emporte-pièce. (Avec le reste de pâte, je me suis amusée à faire des petits sapins )
  10. Posez-les sur une plaque munie de papier sulfurisé.
  11. Dorez une 1ère fois avec la dorure (1 oeuf entier battu avec 1 pincée de sel)
  12. Laissez levez 40 minutes.
  13. Dorez à nouveau. Ajoutez des pépites de chocolat ou raisins sec pour former les yeux et les boutons.
  14. Cuire 12 à 18 minutes à 180°C (selon la puissance de votre four.)

 

 

Pour ceux qui ne possèdent pas d'emporte-pièce, pas de panique ! Il est tout à fait possible de le faire sans. Pour cela suivez le guide  :

  • A l'étape 8, au lieu d'abaisser la pâte comme précédemment, vous allez diviser la pâte en 12 pâtons.
  • Formez un boudin avec chaque pâton.
  • Puis à l'aide d'un ciseaux, coupez au milieu du pâton jusqu'à mi-hauteur pour former les jambes. Puis incisez de chaque côté pour les bras. Et légèrement au dessus pour la tête.
  • Ensuite repassez à l'étape 10.

 

Bonne Saint-Nicolas à tous !!!!!!!! 

Share Button

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des